La fille d'avant

Couverture du livre « La fille d'avant » de Jp Delaney aux éditions Mazarine

4.6

10 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Mazarine
  • EAN : 9782863744499
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 422
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Policier / Thriller grand format
Résumé:

Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu'elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d'oeuvre de l'architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son... Lire la suite

Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu'elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d'oeuvre de l'architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu'Emma, la locataire qui l'a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.
Alors qu'elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s'engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes... et vit dans la même terreur que la fille d'avant.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Esch.
JP Delaney est le pseudonyme d'un écrivain qui a publié plusieurs romans à succès sous d'autres noms. La Fille d'avant est sa première incursion dans le thriller psychologique.

TRADUIT DANS 37 PAYS ET BIENTÔT PORTÉ SUR GRAND ÉCRAN PAR RON HOWARD, LE RÉALISATEUR MULTI-OSCARISÉ D'UN HOMME D'EXCEPTION ET DE DA VINCI CODE. « Un des meilleurs thrillers que vous lirez en 2017 ! » NEW YORK JOURNAL OF BOOKS

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Moderne

    D'abord attirée par la couverture et le résumé la lecture de ce livre fût un vrai plaisir pour moi.

    Jane et Emma ont en commun d'avoir récemment subi une épreuve qui les a traumatisé : Emma a été cambriolé en sa présence dans son appartement et Jane vient de perdre un enfant. Toutes deux cherche un refuge ou emménager et le trouve dans cette maison si spéciale et étrange.

    Le One Folgate Street est un personnage à part entière de ce roman, cette maison et plus que cela : elle vous rend meilleur, améliore votre santé et votre moral. En étudiant votre façon de vivre, vos paramètres vitaux et en instaurant des règles contraignantes ( rangement, propreté, absence d'enfant ....). Les deux femmes ont malgré ces règles ,ou à cause d'elles , l'intention d'y vivre mais pour cela il faut passer des tests et rencontrer le "créateur" de cet endroit Edward Monkford. Cet homme ressemble à ce bâtiment froid ,exigeant , rigide et mystérieux.

    Tout au long du livre on découvre les deux destins différents de ces femmes qui vécurent dans cet endroit à des périodes différentes mais reproduisent malgré elles un schéma. Ces deux femmes qui se ressemblent tellement physiquement vont enquêter de la même façon sur cet endroit et son histoire et nous les suivrons dans cette quête de vérité et d'absolu jusqu'à la fin de ce roman qui vous surprendra peut-être car j'admets que j'avais découvert le pot aux roses vers le milieu du roman mais cela n'a pas gâché mon plaisir à la lecture de ce roman original de part son propos et son style.



    C'est pour moi une réussite magistrale qui vous tiendra en haleine du début à la fin et vous fera découvrir un sujet original et vous interroger vous- même sur l'éternel recommencement qu'est nos vies...

  • 0.2

    Ce très bon « Tuniraspastecoucher » anglais m’a redonné goût à la lecture.

    Premier roman, l’auteur a déjà les codes du bon thriller psychologique : chapitres courts en alternance, personnages biens campés et intriguants, action prenante. Et le petit plus : une maison comme personnage à part entière.

    L’auteur lance des fausses-pistes et sait faire rebondir le récit pour nous tenir en haleine.

    Peu d’hémoglobine, mais du suspens encore et toujours.

    Et puis le manipulateur n’est pas forcément celui que l’on croit, ni la fameuse fille d’avant du titre non plus…

    Bref, j’ai adoré !

    L’image que je retiendrai :

    Celle du questionnaire distribué à chaque postulant pour la location de la fameuse maison. Ce questionnaire est repris en début de chaque partie du livre.

    Quelques citations :

    Ce qu’il y a d’étrange avec le chagrin, c’est cette façon qu’il a de vous sauter dessus au moment où vous vous y attendez le moins. (p.146)

    http://alexmotamots.fr/la-fille-davant-j-p-delaney/

  • 0.25

    Ce thriller alterne l’histoire de Jane et d’Emma. Elles vont en parallèle chacune emménager dans la maison, rencontrer Edward, entamer une relation avec lui… L’enchaînement des événements va être de plus en plus semblable pour les deux jeunes femmes. Cela fait naître rapidement un certain malaise à la lecture. Edward est vraiment un homme dérangeant, extrême… et en même temps intéressant ! Mais le personnage le plus présent dans ce roman reste bien sûr la maison. Les descriptions de cette maison, de son atmosphère sont vraiment très bien faites. On se sent de plus en plus oppressé entre ses murs malgré les grands espaces ouverts. Si l’on pense à un système de gestion de la maison révolutionnaire, on finit par penser à Big Brother ! Bref, j’ai vraiment beaucoup aimé l’ambiance de ce roman.

    J’ai commencé ma lecture avec une certaine idée de l’intrigue en tête. Dans le premier tiers, on se fait son idée, on mène sa propre enquête sans qu’il n’y ait trop de suspense ou d’angoisse. Puis rapidement, l’ambiance devient beaucoup plus lourde. Un rebondissement vient chambouler nos théories et on repart à zéro ! La fille d’avant est un thriller psychologique par excellence. Les personnages sont vraiment intéressants, dévoilent de nouvelles facettes à mesure que l’intrigue avance. J’ai été à moitié surprise par une des révélations finales mais complètement passée à côté de la toute dernière ! Si vous aimez les thrillers, je vous le recommande vraiment. Je l’ai dévoré en deux jours, happée par l’histoire de Jane et Emma.

    https://lecturesdemistinguette.wordpress.com/2017/03/21/la-fille-davant-j-p-delaney/

  • 0.25

    Autant vous l’annoncer tout de suite : c’est un coup de cœur !

    J’ai vraiment eu du mal à le lâcher, l’addiction et le suspense sont tels que je dévorai les courts chapitres les uns après les autres sans pouvoir m’arrêter. Sans aucun doute, c’est LE page-turner de ce début d’année, voire même de toute l’année 2017 !

    Comment vous dire… je n’ai pas de défaut à exprimer concernant ce formidable roman. Il est rudement bien construit, le suspense est presque insoutenable, l’écriture est fluide, l’histoire a un goût probable d’un futur inquiétant ce qui a pour effet que l’on s’en imprègne d’autant plus, les chapitres sont courts et instillent une angoisse grandissante et sans fin, le tout offrant au lecteur un roman palpitant et résolument addictif.

    Sans jamais discontinuer, J.P. Delaney happe et torture son lecteur, le met sur une piste, puis une autre, lui lâche un indice, mais finalement, en est-ce vraiment un ? On ne sait plus qui croire, qui accuser, qui repentir.
    Le coupable le plus évident n’est jamais le bon paraît-il, mais si finalement un retournement de situation pouvait faire basculer toutes nos certitudes ? N’ayez crainte, l’auteur va, dans tous les cas, bien plus loin que cela.
    Il vous fait entrer dans la vie de ses personnages, dans leurs fêlures, leurs douleurs, leurs doutes, leur sincérité, leur opiniâtreté. On ne s’attache pas à eux, on les évalue, on les redoute. Ils nous manipulent.

    « Elle regarde autour d’elle les espaces vides et clairs du One Folgate Street. «Vivre ici… c’est un peu comme si tu étais enfermée à l’intérieur de sa tête. Peut-être qu’il t’a fait subir un lavage de cerveau…» ».

    Ponctué des questions-tests soumises aux postulants à la location de cette maison épurée et hautement high tech, le récit se veut inquiétant et oppressant. Il aborde la question de la protection des données personnelles et de la liberté des individus. Il met aussi en exergue l’envie de pouvoir et l’instinct de contrôle de son propriétaire. Une thématique tout à fait dans l’air du temps ou le tout numérique et la domotique tiennent une place toujours plus importante dans nos vies. Et l’on se demande jusqu’où tout cela peut aller. Et c’est en quoi ce roman nous préoccupe autant qu’il nous affole.

    L’alternance entre l’avant et le présent, entre Emma et Jane, nous offre les parallèles mais aussi les différences de ces deux femmes qui se ressemblent physiquement. Mais quels sont les désirs profonds et les motivations du propriétaire, Edward ? Quels sont ses secrets ? Qu’est-il réellement arrivé à Emma ? Que risque Jane ? Comment tout cela va-t-il se terminer, BON SANG ?!

    Vous l’aurez compris, je vous recommande mille fois de lire ce thriller psychologique, je suis certaine que vous l’aimerez ! Il ne peut en être autrement…

    Ron Howard va le porter sur grand écran ; j’ai terriblement hâte de voir l’adaptation de ce qui m’aura trituré l’esprit avec autant de talent !

    Ma chronique sur mon blog : https://ducalmelucette.wordpress.com/2017/03/14/lecture-coup-de-coeur-la-fille-davant-de-j-p-delaney/

  • 0.25

    Imagine...
    Tu as besoin de changer d'air,
    Tu as besoin de prendre un tournant dans ta vie.
    Afin de retrouver certaines priorités
    Te recentrer sur l'essentiel...
    Et là, après une énième visite pas convaincante, on te propose, une splendide maison d'architecte, ultra-moderne, d'un concept réglé dans les moindres détails.
    Au design épuré, minimaliste.
    Tout ça, pour un loyer assez modique.
    Tu fais quoi ?
    Tu ne serais pas prêt à accepter de te conformer aux 200 règles drastiques qui la régissent ?
    Mais cette maison, il faut la mériter !
    Tu dois être à son image et pas le contraire...
    Et cela, le propriétaire des lieux va s'en assurer, crois moi.

    Jane a réussi les tests !
    Elle va pouvoir emménager et tenter de se reconstruire après le drame qu'elle vient de vivre...
    Et la maison va révéler progressivement tout ses mystères...
    Nous assisterons donc à la vie de Jane, mais également à celle d'Emma, la fille d'avant.

    Un thriller psychologique hors du commun !
    Des chapitres courts, entre passé et présent, entre Jane et Emma.
    Un huis clos, obsédant, angoissant, oppressant...
    Ouvrir ce bouquin, c'est prendre possession des lieux.
    Enfin...les lieux prendront possession de toi, plutôt.
    One Folgate Street te contrôlera.
    One Folgate Street te manipulera.
    Et tu te prendras au jeu.
    Tu vas aimer ça en plus...
    Tes certitudes prendront place aux doutes et inversement.
    Déconcertant.

    J'ai eu le grand privilège de découvrir ce petit bijou, en avant première.
    Une édition absolument magnifique !
    Une édition qui m'a émerveillée au moment où je l'ai déballée.
    Tellement, que je me demande comment je vais pouvoir la mettre en valeur dans ma bibliothèque !
    Blanche, cartonnée, tranche rouge orangée.
    Juste le titre gravé en grosses lettres sur la couverture.
    Dos et quatrième vierge de toute inscription.
    En adéquation parfaite avec l'esprit de la maison.
    Je remercie Babelio et les éditions Mazarine.

    Un livre aussi beau que bon !

  • 0.25

    Ce livre est un bijou ! L'auteur nous embarque et nous tiens en haleine dès le début et jusqu'à la fin. La fin qui sonne comme une claque puisqu'on (je) ne voit rien venir. Un livre génial que j'ai dévoré et qui m'aura même fait louper mon arrêt de bus ...

  • 0.25

    Que dire de ce roman si ce n'est juste WOUAOU !!!!!!
    L'auteur nous tient en haleine du début à la fin. le passage du passé au présent et du présent au passé, via la vie de ses deux personnages principaux : Emma et Jane, font qu'il est très difficile de lâcher prise.
    Je me suis couchée avec ce roman, j'ai rêvé de ce roman, je me suis levée avec ce roman et j'ai attendu avec impatience d'avoir un moment disponible pour m'y replonger afin connaître le fin mot de l'histoire :D
    C'est un bouquin époustouflant, dynamique, psychologique, addictif.....
    Foncez y les yeux fermés.

  • 0.25

    Voilà un thriller pour le moins original : on retrouve toutes les clés du suspense : la manipulation, les doutes, des retournements de situation, des questions en suspens…

    Les deux personnages principaux sont Emma, la « fille d’avant » et Jane. Toutes deux ont beaucoup de points en commun, à commencer par la maison dans laquelle elles vivent.

    Elles sont toutes les deux à un carrefour de leur vie et cherchent un logement pour donner une nouveau souffle à leurs vies. Et leurs agents immobiliers respectifs vont les mener à contre cœur vers le One Folgate Street, une maison architecturale, normalement hors de prix, en tout cas hors de la portée de ces deux femmes. Et pourtant, elles vont pouvoir habiter tour à tour la même maison … à quelques années de différence.

    Mais cette maison est spéciale. Tout comme son propriétaire, Edward Monkford. En fait pour avoir le droit d’habiter dans cette maison, elles ont dû remplir un questionnaire très personnel et se débarrasser de beaucoup d’objets personnels. Les deux femmes ont signé un bail particulier dans lequel des tas de règles plus ou moins farfelues sont listées.

    J’ai eu beaucoup de mal à distinguer les deux femmes de prime abord tellement l’auteur a cherché à décrire deux personnages semblables. Pourtant, leur force de caractère est différente et elles réagissent différemment d’une situation à une autre. Mais, il m’a fallu un certain temps pour m’adapter à chaque changement de narration pour resituer le contexte du personnage. Je pense qu’il joue avec ça aussi pour nous faire perdre le fil.

    Il n’y a pas seulement les deux femmes qui sont manipulées, mais, il y a le lecteur qui est pris par la main dès le départ vers une fausse piste. J’avoue n’avoir pas pressenti tous ses retournements de situation et c’est ce que j’ai apprécié dans ce livre. C’est un véritable page-turner. Les deux bémols que je mettrai, c’est qu’il y a eu quelques moments creux, et parfois un peu surréalistes. Les dialogues de Jane avec d’autres protagonistes de l’histoire m’ont paru un peu tirés par les cheveux, de même que la facilité dont elle a pu retrouver la trace de nombreuses personnes.

    En bref, une bonne lecture addictive, un roman qui fait déjà et fera parler de lui, du suspense et la manipulation. Une très bonne découverte !

  • 0.2

    En emménageant dans One Folgate Street, une incroyable maison ultra épurée et ultra connectée conçue par un séduisant architecte obsédé du minimalisme, Jane voit l’occasion de repartir à zéro après un drame personnel. Peu à peu, un étrange malaise s’installe : qu’est-il arrivé à Emma, la précédente locataire, « La Fille d’Avant » ?

    Les deux locataires ont en commun d’avoir subi un choc émotionnel récent au moment où elles emménagent, et donc d’être très fragilisées : Emma a été traumatisée par un cambriolage, Jane vient de perdre son bébé. Cette nouvelle maison leur offrant la possibilité de repartir sur de nouvelles bases, les exigences abracadabrantes du propriétaire ne les effraye pas. Mais peu à peu des choses étranges se passent : un inconnu dépose des fleurs pour la locataire d’avant, l’architecte se fait de plus en plus inquisiteur, la maison même semble garder quelques secrets et être à l’affut, allant jusqu’à transformer ses habitants.

    Jane va être poussée à enquêter sur ce qui est arrivé à Emma et va aller de découverte en découverte, de mensonge en mensonge aussi, une véritable cathédrale. Qui manipule vraiment qui ? La tension monte de page en page, on aimerait dire à Emma comme à Jane : sauve-toi vite de cette maison ! mais l’on reste enfermé avec elles jusqu’au bout dans cet excellent thriller psychologique impossible à lâcher, construit avec une diabolique efficacité puisque chaque chapitre saute de l’une à l’autre, mettant en parallèle ce qui leur arrive de façon étrangement similaire. Et la chute ? je préfère ne pas trop en dire évidemment, j’avoue une légère déception sur la conclusion mais qui n’a pas empêché un réel plaisir de lecture.

  • 0.2

    Merci à Babelio et aux Editions Mazarine de m’avoir permis de découvrir ce livre en avant première, avec en plus une édition spéciale pour les personnes qui comme moi ont eu la chance de le recevoir !
    Ce roman est une histoire à double voix : celle d’Emma et celle de Jane, qui à quelques temps d’intervalle vont habiter la même étrange maison à Londres. Une maison de rêve au loyer acceptable mais aux règles très précises, imposées à des locataires triés sur le volet par son propriétaire, homme étrange et fascinant, obnubilé par une simplicité synonyme de perfection. Bien sûr cet homme, architecte renommé et controversé, va vite prendre une place prépondérante dans la vie de chacune des deux jeunes femmes, jusqu’à ce que …
    Voici donc le début de ce récit, qui de prime abord, peut semble surfer sur la vague des thrillers psychologiques faisant se rencontrer des femmes un peu perdues, fragilisées par des drames, et un homme séduisant, attirant mais aussi dangereux. J’ai moi-même été assez négativement surprise par les premières pages, craignant de devoir lire un énième livre aseptisé nous décrivant en long en large et en travers les actes d’un pervers narcissique. Mais très vite, l’histoire s’étoffe, ouvre des pistes, qu’elle s’empresse ensuite de brouiller. Les personnages se complexifient, deviennent moins blancs ou noirs, plus profonds, plus intéressants car bien plus ambivalents que le début ne le laissait prévoir. Le rythme s’accélère et il devient alors quasiment impossible de quitter le livre.
    Je me suis surprise à me dire « allez, plus qu’un chapitre » puis « allez, encore quelques pages » ou bien « allez, encore un Emma et un Jane et j’arrête ». Et quand il me fallait stopper ma lecture c’était en me disant que je pourrai le reprendre très très rapidement.
    Vous l’avez compris, après un court moment de doute, j’ai finalement été totalement happée par cette fille d’avant, n’ayant qu’une hâte : comprendre le pourquoi du comment et savoir comment tout ceci allait bien pouvoir se terminer.
    Avec son roman, JP Delaney réussit donc un tour de force : reprendre des thèmes il faut le dire assez éculés car très (trop ?) à la mode depuis quelques temps, pour les tordre, les retourner, les utiliser afin de mener le lecteur exactement là ou il le souhaite, en le faisant douter et passer de chausse trappe en chausse trappe. Je ne peux vous dire qu’une chose : si vous êtes amateur du genre (et d’ailleurs si vous ne l’êtes pas aussi !) jetez vous sur ce livre, car vous avez là un vrai thriller psychologique, bien construit, prenant, cohérent, et pas si simple qu’il y parait ! Bonne lecture !
    http://desmotssurunepage.eklablog.com/excellent-thriller-psychologique-a128294540

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

The Girl Before Jp Delaney QUERCUS PUBLISHING DIGITAL

0

Voir tous les livres de Jp Delaney

Autres éditions

La fille d'avant Jp Delaney MAZARINE

4.6

Voir toutes les éditions