Je te vois

Couverture du livre « Je te vois » de Clare Mackintosh aux éditions Marabout

4.5

6 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Marabout
  • EAN : 9782501114516
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 462
  • Collection : Marabooks
  • Genre : Policier / Thriller grand format
Résumé:

Le nouveau thriller psychologique de Clare Mackintosh Le jour où Zoe Walker découvre son portrait dans les petites annonces d'un journal londonien, elle décide de mener sa propre enquête. L'image floue n'est accompagnée d'aucune explication, juste d'une adresse Internet et d'un numéro de... Lire la suite

Le nouveau thriller psychologique de Clare Mackintosh Le jour où Zoe Walker découvre son portrait dans les petites annonces d'un journal londonien, elle décide de mener sa propre enquête. L'image floue n'est accompagnée d'aucune explication, juste d'une adresse Internet et d'un numéro de téléphone. Pour les proches de Zoe, c'est la photo d'une femme qui lui ressemble vaguement, rien de plus. Mais le lendemain et le surlendemain, d'autres visages féminins figurent dans l'encart publicitaire. S'agit-il d'une erreur ? D'une coïncidence ? Ou quelqu'un surveille-t-il leurs moindres faits et gestes ?   Te laisser partir, son premier roman, publié chez Marabout en février 2016, s'est classé parmi les meilleures ventes du Sunday Times et a été traduit en trente langues.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Le récit n'a pas un rythme fou mais c'est assez captivant pour que le lecteur ne s'ennuie pas. J'ai aimé le point de vue de cette personne que tout le long du livre on ne connaît pas, un point de vue troublant de quelqu'un qui observe des femmes, leurs faits et gestes et leurs habitudes... "La routine est réconfortante, familière, rassurante. La routine te tranquillise. La routine te perdra." Lors de ma lecture, j'ai d'ailleurs soupçonné tous les personnages hommes de ce livre. Nous plongeons dans la même paranoïa que Zoe. À l'heure d'internet et des réseaux sociaux et où il est difficile de garder priver certaines parties de notre vie. ce livre nous montre que la vie que nous exposons, la routine que nous menons peut-être utilisée à mauvais escient et retourner contre nous. L'univers du métro a aussi une grande importance. J'ai beaucoup aimé le personnage tenace de Kelly Swift et son empathie envers les victimes. Bref, c'est un bon thriller psychologique où Clare Mackintosh nous embarque jusqu'au dénouement. (qui est d'ailleurs étonnant et m'a surprise)

    http://auchapitre.canalblog.com/archives/2017/08/16/35578353.html
    Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie

  • 0.2

    Zoe Walker effectue tous les jours machinalement le même trajet, prend le même métro... comme des milliers de londoniens. Le jour où elle découvre sa photo liée à l'adresse d'un site internet dans la page petites annonces d'un journal, l'incompréhension, la stupeur, l'inquiétude puis bientôt la panique la saisissent.
    D'autres photos de femmes paraissent dans ce même journal. Et des incidents concernant certaines de ces femmes se produisent, allant des vols, effractions au viol et au meurtre.... Comment? Qui? Pourquoi? C'est ce que le capitaine de la brigade criminelle Nick Rampello secondé de l'agent de la police du métro Kelly Swift vont tenter de découvrir.

    Ce roman est un thriller prenant et efficace. Il nous tient en haleine jusqu'à la dernière page, ce que j'ai vraiment apprécié étant souvent déçue par la prévisibilité de la fin des polars.
    L'écriture est vive, directe. Les références très actuelles à la technologie, aux marques, aux réseaux sociaux dans leur apport évident pour la société comme dans leurs inévitables et inquiétantes dérives, nous situent dans notre époque, nous permettent très facilement de visualiser les ambiances, les situations et de nous identifier aux personnages tout en réfléchissant à notre propre utilisation des réseaux sociaux...
    La biographie de l'auteur Clare Mackintosh nous informe d'ailleurs qu'elle a été consultante en médias sociaux, d'où son intérêt pour ce thème probablement.
    J'ai également beaucoup aimé la façon dont l'auteur décrit les relations entre les personnages, et plus particulièrement celle entre Zoe Walker et sa fille de 19 ans Katie. Nous aurait-elle épiées, ma fille et moi pour écrire ce livre?...
    J'ai donc passé un très bon moment avec "Je te vois" qui m'a donné envie de lire le premier roman de Clare Mackintosh "Te laisser partir".

    Merci beaucoup à lecteurs.com et #ExplorateursDuPolar de m'avoir permis de découvrir et chroniquer ce livre.

  • 0.25

    Tout d'abord merci à lecteurs.com et à Marabout pour l'envoi de ce livre.

    D'un côté nous suivons Zoe Walker, une Londonienne mère de deux enfants, dans sa vie quotidienne de son départ le matin jusqu'à son travail en empruntant le métro, tous les jours au même endroit et à la même heure. On pourrait considérer qu'elle a presque une vie banale et tranquille; un compagnon adorable, des voisins et une amie incroyable mais un métier qui ne l'enchante pas. Un jour, dans le métro, elle découvre sa photo dans la London Gazette à la pages des publicités pour un site de rencontre. Son cœur s'emballe, elle panique. Elle va alors joindre une policière, Kelly Swift et lui raconter sa découverte. A partir de là, tout s'enchaîne! Zoe et la policière vont chacune mener une enquête de leur côté à la recherche du coupable.

    Zoe est une femme de quarante ans avec un passé un peu difficile. C'est un personnage que j'ai beaucoup apprécié dès le début par sa "banalité", c'est à dire que j'ai pu m'imaginer à sa place dans certains passages, notamment dans le métro, où on est tous collé les uns aux autres et où nous ne sommes pas à l'abris de personnes mal intentionnées.

    Concernant Kelly, je la trouve très courageuse malgré quelques passages dans l'histoire qui tentent de prouver le contraire. Elle est très touchante dans ses réactions et envers sa sœur. De plus, elle va tout tenter et elle est déterminer à découvrir le fin mot de l'histoire.

    Qui publie les annonces du site de rencontre? Dans quel but? Pourquoi la photo de Zoe est-elle dessus? Est-ce vraiment Zoe? Qui va la croire ou l'en dissuader? Que va-t-elle faire?

    En bref, c'est un thriller que j'ai beaucoup apprécié. Je ne connaissais pas du tout l'auteure Clare MAKINTOSH mais ce livre m'a donné envie de découvrir son autre roman, Te laisser partir. C'est une lecture que je n'ai pas eu de mal a terminer et j'ai avancé assez vite. Ce que j'ai le plus apprécié c'est qu'à la fin je n'avais même pas le bon suspect! A chaque fois je me disais "c'est peut-être lui" ou "ah non c'est lui!" mais au final j'avais complètement tort! Le suspense jusqu'au bout.

  • 0.25

    Zoe est une Londonienne de quarante ans qui a une vie assez classique : elle est divorcée, ses enfants (jeunes adultes) ne s'entendent pas forcément très bien avec son nouveau compagnon qui vit avec eux, elle est très amie avec ses voisins, elle ne supporte plus son patron mais veut absolument garder son travail, travail auquel elle se rend tous les jours en métro. Et c'est justement dans le métro, alors qu'elle lit le journal, qu'elle s'aperçoit qu'il y a son visage dans une petite annonce concernant un site de rencontres... Elle décide alors de mener une enquête parallèle à celle de la policière Kelly (jeune femme de trente ans qui semble ''à part'') et de ses collègues.

    Comment faire court sur cette chronique ? J'ai adoré ce roman, tellement addictif ! Je l'ai reçu vendredi, et j'ai vraiment fait durer le plaisir pour l'avoir jusqu'à lundi (week-end de trois jours oblige), en me forçant à ne pas tout lire d'un coup. La galerie de personnages est très intéressante, très travaillée, j'ai particulièrement apprécié l'alternance des points de vue selon les chapitres (interne pour Zoe, externe pour Kelly, et interne également pour le coupable avec une page en italique par ci par là...). J'ai vu parfois qu'étaient reprochées à ce livre des longueurs sur la vie de famille qui empiéterait sur l'enquête, mais personnellement je n'ai pas du tout trouvé, au contraire cela permet de s'attacher à chacun et le style de Clare Mackintosh est loin d'être ennuyant ! J'ai bien aimé également le sujet de l'ambivalence des caméras de surveillance qui envahissent l'espace public (Big Brother is watching you...).

    Je dois avouer que je n'avais pas deviné la fin du tout, l'auteure a plus d'un tour dans son sac ! Pour tout vous dire, j'ai fait deux choses dès le livre refermé : d'abord, chercher « Je te vois suite » sur Google (mais elle n'existe pas... encore ?), puis le rouvrir pour relire des passages afin de voir si j'aurais pu comprendre plus tôt (ce qui n'est pas le cas non plus).

    Merci encore une fois à lecteurs.com, et à Marabout pour avoir accepté de renvoyer des exemplaires dans une deuxième vague de l'événement ''Les Explorateurs du Polar'' !

  • 0.25

    Après avoir eu un vrai coup de cœur pour le premier roman de Clare Mackintosh, Te laisser partir, je rêvais de lire un autre roman de cette auteure et je me suis plongée avec délice dans le second thriller de Clare Mackintosh, Je te vois.

    J'adore l'intrigue. On a tous - ici, toutes - nos petites habitudes. On part bosser à peu près à la même heure tous les matins, on fait le même trajet. Le soir, on recommence. Le mardi, on s'arrête faire quelques courses, le jeudi, c'est le sport, le vendredi, mojito avec les copines... Toutes ces choses que l'on fait par habitude, sans même y penser, peuvent se retourner contre nous, si l'idée vient à quelqu'un de vendre ces infos à des prédateurs. Angoissant, hein ? N'ai-je pas déjà vu ce type bizarre qui vient de nous bousculer à l'épicerie près de l'arrêt de bus hier ? Pourquoi ai-je sans cesse l'impression d'être suivie ? Que quelqu'un est entré dans ma maison ?

    Le quotidien de Zoe vire au cauchemar quand elle reconnaît sa photo dans la page des petites annonces de charme dans un quotidien gratuit. Quelqu'un semble jouer avec elle, en la lâchant au milieu des loups. Mais est-ce qu'elle a été choisie au hasard ?

    Ce roman est vraiment, vraiment super. Comme dans le premier, on sent que Clare Mackintosh a été dans la police et cette histoire semble avoir des accents de réalisme. J'ai eu un mal fou à le lâcher et je l'ai même terminé à une heure indécente. Et si j'avais su à quelle point la fin était glaçante, j'aurais évité de le finir avant d'aller dormir. Parce que plonger dans un sommeil sans cauchemar juste après avoir fini Je te vois, c'est impossible.

    Mais quelle claque ! Quelle tension ! Franchement, si vous aimez les thrillers psychologiques et que vous ne connaissez pas Clare Mackintosh, penchez-vous sur cette auteure de talent.

  • 0.2

    Le premier romande Clare MacKintosh m’avait intriguée mais je n’avais pas eu le temps de le lire. C’est donc avec plaisir et beaucoup de curiosité que je me suis plongée dans Je te vois.

    Je vais commencer par vous parler de la fin (sans spoiler évidemment !). La très bonne surprise de ce livre, c’est que je n’avais pas deviné l’identité du coupable. On soupçonne pas mal de monde à la lecture mais en ayant rarement d’avis catégorique. Et au final, j’étais bien à côté de la plaque… Et comme c’est plaisant de se faire encore surprendre ! J’ai également beaucoup aimé l’intrigue développée. Je trouve la démarche de notre fou furieux assez glauque bien sûr, totalement retorse. Nous suivons l’histoire par l’angle de vue de Zoe et de Katie, une des policière en charge de l’affaire. Mais l’auteure a aménagé des petits passages pour laisser la parole au maître du jeu. Je trouve que ces interventions arrivent toujours à point nommé et qu’elles viennent nous éclairer sur la psychologie du coupable. La psychologie justement est vraiment au cœur de ce thriller. Elle est très bien rendue à mon sens et rend les personnages crédibles (bien que Katie soit un peu caricaturale tout de même).

    Malgré cela, il m’a manqué un petit élément pour être vraiment conquise. Je ne saurais pas vous dire précisément quel grain de sel il manquait mais j’ai mis un peu de temps à m’immerger vraiment dans la lecture. L’intrigue met un peu de temps à se mettre en place et je ne me suis pas immédiatement attachée aux personnages. Le début de ma lecture fut donc un peu lent et j’aurais aimé plus de tension dans la déroulé de l’histoire. Néanmoins, la résolution de l’histoire vient très bien contrebalancer cet effet !

    https://lecturesdemistinguette.wordpress.com/2017/03/25/je-te-vois-clare-mackintosh/

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

I Let You Go Clare Mackintosh LITTLE BROWN BOOK GROUP DIGITAL

Voir tous les livres de Clare Mackintosh

Autres éditions

Je te vois Clare Mackintosh MARABOUT

4.5

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com