Gun baby gun ; voyage de tous les dangers au pays des armes à feu

Couverture du livre « Gun baby gun ; voyage de tous les dangers au pays des armes à feu » de Iain Overton aux éditions Belfond

4

4 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Belfond
  • EAN : 9782714470904
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 502
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Pamphlets politiques Faits de société, Témoignages, Actualité, Biographies
Résumé:

Tout autour du globe, de nos jours.
Il est des endroits en ce monde où il est plus facile de se procurer une arme qu'un verre d'eau ; où les écoliers emportent une arme dans leur cartable ; où il y a parfois plus d'armes que d'habitants.
On estime à un milliard le nombre d'armes en... Lire la suite

Tout autour du globe, de nos jours.
Il est des endroits en ce monde où il est plus facile de se procurer une arme qu'un verre d'eau ; où les écoliers emportent une arme dans leur cartable ; où il y a parfois plus d'armes que d'habitants.
On estime à un milliard le nombre d'armes en circulation, soit une pour huit terriens. La police rassemble 26 millions d'armes à feu, l'armée 200 millions et les civils 650 millions.
Plus de cent pays possèdent leur propre industrie d'armement.
Le modèle de kalachnikov le plus répandu, l'AK47, ne coûte que 50 dollars en moyenne.
80% des six cent mille homicides répertoriés annuellement dans le monde le sont par armes à feu.
42% des homicides mondiaux ont lieu en Amérique latine.
Aux États-Unis, on estime que 80 personnes par jour sont touchées par balles.
Choqué par un fait divers atroce au Brésil, où une mère de famille victime d'une balle perdue a agonisé pendant des heures avec à ses côtés son fils de cinq ans, Iain Overton embarque pour un voyage de tous les dangers à travers le monde, pour mieux comprendre tous les enjeux et les dangers de cette incroyable circulation des armes à feu.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.15

    Tout d'abord je tiens à remercier Lecteurs.com et les Éditions Belfond de m'avoir fait gagner ce livre dans le cadre de l'opération Quais du polar.

    J'avoue avoir été déçue car bien qu'intéressant ce livre est un documentaire et non un roman.

    À chaque minute, quelque part dans le monde, quelqu'un se fait tirer dessus. Si aux USA cela est fréquent, nous savons que nous ne sommes pas à l'abri. Nous en avons fait la triste expérience avec Charlie Hebdo, les attentats du 13 novembre 2015 et celui de Nice.

    L'auteur de Gun Baby Gun, Iain Overton est journaliste d'investigation. Il a parcouru le monde, est allé à la rencontre de chefs de gang et de marchands d'armes, de policiers, de militaires, d'avocats, de victimes... Tout autour du globe, de nos jours. Il a vu des endroits en ce monde où il est plus facile de se procurer une arme qu'un verre d'eau ; où les écoliers emportent une arme dans leur cartable ; où il y a parfois plus d'armes que d'habitants.

    Gun Baby Gun nous apprend qu'il y a environ un milliard d'armes en circulation, soit une pour huit terriens. La police rassemble 26 millions d'armes à feu, l'armée 200 millions et les civils 650 millions. Plus de cent pays possèdent leur propre industrie d'armement. Le modèle de kalachnikov le plus répandu, l'AK47, ne coûte que 50 dollars en moyenne. 80% des six cent mille homicides répertoriés annuellement dans le monde le sont par armes à feu. 42% des homicides mondiaux ont lieu en Amérique latine. Aux États-Unis, on estime que 80 personnes par jour sont touchées par balles. Autant de chiffres qui donnent le tournis.

    Iain Overton embarque et nous avec pour un voyage de tous les dangers à travers le monde, pour mieux comprendre tous les enjeux et les dangers de cette incroyable circulation des armes à feu. De quoi avoir des sueurs froides et alimenter nos cauchemars.

    Outre, le travail de recherche que l'on imagine colossal, le coté psychologique des utilisateurs ou des vendeurs d'armes est également bien décrit.

    Au final, un grand reportage très bien documenté qui ne peut laisser indifférent. Néanmoins, une adaptation audiovisuelle aurait plus d'impact que le livre qui est difficile à lire ne serait-ce parce que nous sommes bombardés de chiffres, de sigles et de références d'armes qui certes sont à porter au crédit de l'auteur mais qui noient le lecteur. La lutte contre la violence armée est devenue le combat de Iain Overton, il dirige une fondation londonienne. Un bel engagement.

  • 0.25

    Voyage de tous les dangers au pays des armes à feu, ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les armes à feu dans le monde.
    Iain Overton nous livre ici une étude exhaustive sur la présence des armes à feu dans le monde, de leur utilisation civile ou militaire, institutionnelle ou criminelle, de leur commerce légal ou pas, des dégâts qu’elles font physiquement, psychologiquement et politiquement.
    Ce livre se lit comme un roman. Sa structure, qui alterne récits de reportages et analyses, le rend facilement digeste. Son style est alerte mais grave, simple mais pédagogique.
    Il est très documenté mais les notes sont en fin de texte et ne nuisent pas à une lecture fluide.
    Il est exhaustif donc très long, mais comme son découpage est rigoureux, précis, et comme le contenu des chapitres est énoncé clairement, je ne me suis jamais senti perdue dans l’ouvrage. J’ai au contraire apprécié sa rigueur scientifique.
    Cependant, le corollaire des armes étant la violence, la lecture de certains passages est parfois difficile. Les descriptions très crues des effets d’une blessure par balle sont difficilement soutenables. En particulier dans les premiers chapitres où l’exposition des corps suppliciés trouvés dans les rues précède celle des morts entreposés dans les morgues, tous ces détails donnés m’ont mise mal à l’aise, avec une impression de complaisance désagréable. La suite de ma lecture a effacé ce malaise.
    Ce livre est à lire absolument si l’on veut se faire une opinion circonstanciée de la place des armes dans le monde. Mais il est à lire lentement, en faisant des pauses pour ne pas être assommé par le constat terrifiant qu’il fait. Pour ma part, il est certain que je le relirai. C’est un ouvrage essentiel. Et je remercie chaleureusement les « Explorateurs du polar » de lecteurs.com et les éditions Belfond de me l’avoir fait découvrir.

  • 0.2

    Sous sa couverture de polar, Overton nous livre le résultat d'une enquête. Ce journaliste a traqué les armes, ceux qui les fabriquent, ceux qui les achètent, ceux qui les utilisent et même ceux qui en meurent. Ces observations sont illustrées de données chiffrées qui n'étaient pas indispensables.
    La force de ce livre réside dans la diversité des angles et points de vue tout autant que des pays traversés à la recherche des armes à feu.

  • 0.2

    J'ai eu la chance de recevoir ce livre avec l'opération "Explorateurs du polar" organisée par lecteurs.com.

    Lorsque j'ai lu le 4ème de couverture, j'ai tout de suite été intriguée et ma curiosité a été piquée au vif. C'était un peu comme la description de Lord of War sans l'apport sexy de Jared Leto!

    A la réception du livre, j'étais impatiente de le commencer. La couverture déjà me plait beaucoup. Elle attire l'oeil, on sait tout de suite de quoi ça parle.

    Mais ce qui compte bien entendu c'est le contenu.
    Et ce contenu, je l'appréhendais un peu. En effet, un travail documentaire et journalistique, ça sous entend souvent des pages et des pages de statistiques, de chiffres, de pourcentages, et moi qui suis un peu allergique aux mathématiques, j'espèrais qu'on ne tomberait pas dans une liste interminable d'analyse de pourcentages.
    Si vous êtes comme moi à ce niveau là, rassurez-vous, il y a bien des chiffres, mais ils ne sont pas indigestes. Au contraire, la narration est telle qu'on lit le livre sans s'arrêter, la découpe en chapitres sur différents thèmes aide énormément à la compréhension de ces chiffres et la curiosité nous pousse à lire les pages suivantes, jusqu'à arriver à la fin du livre.

    Comme expliqué, le découpage du livre est fait intéligemment : les armes à feu vue par les victimes, les chasseurs, les utilisateurs, les traficants, le fabricants, et j'en passe. Ce qui est intéressant dans ce découpage, c'est l'objectivité qui en ressort. Même si le journaliste n'est pas à l'aise et ne cautionne pas les armes à feu, les approches différentes poussent à comprendre le point de vue de chacun (sans le cautionner encore une fois). Le lecteur est libre de se faire son propre avis.

    Personnellement, je recommande ce livre (et mes amis peuvent le confirmer, vu qu'il va déjà partir en vacances chez l'un d'eux). J'y ai appris des tas de choses, que je n'aurais pas imaginé avant.
    Pour en revenir avec ma comparaison avec Lord of War du début, je persiste, il n'y a pas le côté sexy de Jared Leto. En revanche, c'est une analyse complète, objective et soyons honnête effrayante de l'environnement qui entoure les armes à feu. Si ce thème vous intéresse, si vous souhaitez voir la face cachée de l'Iceberg, alors foncez, vous ne le regretterez pas.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Gun Baby Gun Iain Overton SINGEL UITGEVERIJEN

Voir tous les livres de Iain Overton

Autres éditions

Gun baby gun ; voyage de tous les dangers au pays des armes à feu Iain Overton BELFOND

4

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com