Eux

Couverture du livre « Eux » de Claire Castillon aux éditions Editions De L'olivier

4

1 note

Résumé:

Elle est enceinte, elle passe la plupart de son temps seule chez elle à faire de la broderie, et. elle entend (croit entendre ?) des voix : ce sont les héréditaires, des fantômes issus de son arbre généalogique. Ils veulent prendre le pouvoir, éloigner son mari, lui voler le bébé.... Lire la suite

Elle est enceinte, elle passe la plupart de son temps seule chez elle à faire de la broderie, et. elle entend (croit entendre ?) des voix : ce sont les héréditaires, des fantômes issus de son arbre généalogique. Ils veulent prendre le pouvoir, éloigner son mari, lui voler le bébé. Croit-elle.
Pendant ce temps, sa mère - très peu maternelle - lui prodigue des conseils inutiles, son père s'efforce - maladroitement - de la rassurer ; son compagnon - qu'elle soupçonne à tort de faire partie du complot - semble ne se douter de rien.
L'angoisse monte, le passé revient en boucle.
Va-t-elle tenir jusqu'à l'accouchement ou devenir folle avant le terme ? Mais tout cela n'est peut-être qu'une comédie qu'elle se joue à elle-même.
Ce roman tendu vers un dénouement inévitable peut se lire comme un cauchemar à la Rosemary's Baby, une réflexion (en forme de règlement de compte) sur le caractère toxique de la famille, ou une allégorie de la maternité. Cinglantes comme des coups de fouet, les phrases de Claire Castillon dessinent un paysage mental d'une noirceur extrême, traversé de traits d'humour ravageurs.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Lecture rapide, sauf pour ceux qui auront du mal à décrypter l'univers torturé de l'héroïne. La narration est sombre, rondement menée, parfois dérangeante dans sa lecture car elle est contée comme "elle" s'exprime dans sa tête: elle alterne conjugaisons, récits, usages poétiques comme une cavalcade, une "langue-veine" visant à brouiller les pistes des voix qui l'espionnent.

    "Elle" est empreinte de folie. Elle n'a pas de prénom: l'auteur n'a pas pris le temps de la nommer. Intéressant d'ailleurs. Elle entend juste des voix : celles des "héréditaires" qui la narguent à travers les murs. Est-ce que ces voix sortent direct de son cerveau malade ou sont elles juste la représentation des valeurs sociétales qui l'entourent et l'image du dégoût qu'elle a pour elle-même ? Dur à définir... Ce qui est sûr, c'est qu'au fur et à mesure que sa grossesse arrive à son terme, ses entailles s'approfondissent.
    Le plus dérangeant dans ce récit est qu'on se rend compte que la frontière est mince entre la folie (schizophrénie? ) et l'état dit "normal" (avec toutes les questions qui s'en suivent: qu'est ce que la normalité ? etc..). On a tous, à un moment donné, eu les mêmes inquiétudes que l'héroïne: hommes ou femmes confondus... On a tous dans la tête un milliard de questions que la moralité se refuse à exprimer à haute voix. Et pourtant elles sont là. La folie serait donc l'expression des angoisses latentes que la majorité d'entre nous se refuse à exprimer. Et vu que la narratrice nous dévoile ce qu'elle pense de l'intérieur, elle est, au final, aussi folle, aussi schizophrène que nous..

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Présent dans les listes

Du même auteur

On n'empêche pas un petit coeur d'aimer Claire Castillon FAYARD

3.25

Voir tous les livres de Claire Castillon

Autres éditions

Voir toutes les éditions