Et Nietzsche a pleuré

Couverture du livre « Et Nietzsche a pleuré » de Irvin D. Yalom aux éditions Galaade

4.545454545

11 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Galaade
  • EAN : 9782351760390
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

" Docteur Breuer, Je dois absolument vous voir pour une affaire urgente. L'avenir de la philosophie allemande est en jeu. Voyons-nous demain matin, à neuf heures, au Café Sorrento. Lou Salomé. " Venise, 1882. La belle et impétueuse Lou Salomé aborde le docteur Breuer, ancêtre de la psychanalyse... Lire la suite

" Docteur Breuer, Je dois absolument vous voir pour une affaire urgente. L'avenir de la philosophie allemande est en jeu. Voyons-nous demain matin, à neuf heures, au Café Sorrento. Lou Salomé. " Venise, 1882. La belle et impétueuse Lou Salomé aborde le docteur Breuer, ancêtre de la psychanalyse et mentor d'un jeune médecin du nom de Sigmund Freud, à la terrasse d'un café. Elle vient solliciter son aide pour sortir des affres de la dépression un ami, qui n'est autre que Friedrich Nietzsche. Le philosophe, malgré la parution du Gai Savoir et de Humain, trop humain, est alors méconnu du grand public et plongé dans un profond désespoir après l'échec de son ménage à trois avec Lou Andreas-Salomé et Paul Rée. Poursuivant son exploration romanesque de la psychanalyse, Irvin Yalom imagine la rencontre fictive entre Breuer et Nietzsche, deux personnages malheureux, deux grands esprits qui, après avoir conclu un pacte, tenteront de se guérir l'un l'autre. À travers cette partie d'échecs entre Breuer et Nietzsche, c'est à une nouvelle naissance de la psychanalyse que nous convie Irvin Yalom.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Les débuts de la psychanalyse romancé par Irvin Yalom donne au roman une impression de réalité. Appuyé sur des faits réels, le roman parait vrai. J'ai eu l'impression de lire une retranscription, qui aurait pu exister, puisqu'il n'y a rien d'abracadabrantesque.
    On y croit, et cela nous amène à une réflexion sur nous même et notre propre existence.

  • 0.25

    Ce roman est tout simplement passionnant.
    Irvin Yalom a imaginé une rencontre entre deux figures importantes du monde intellectuel du 19ème siècle. Si cette rencontre n'est que fiction, elle est cependant basée en bien des points sur des faits réels, comme, entre autres, la passion que portait Friedrich Nietzsche à Lou Salomé.
    Cette histoire est pour cela tout à fait plausible, cohérente et rend ce roman très attractif.
    Je me suis bien vite attachée aux deux protagonistes, Nietzsche et Breuer, tant leurs échanges sont bien sentis et rapportés.
    L'auteur nous tient par la main tandis qu'il dénoue petit à petit, les fils de ces cerveaux en souffrance...
    Ce roman n'est pas réservé aux érudits en psychologie, je pense qu'il comblera très probablement ceux qui s'intéressent à la psyché.
    Encore un coup de coeur pour moi !

  • 0.15

    Rencontre magistrale entre le Dr Breuer et le philosophe Nietzsche. Ce roman amène à une réflexion sur sa propre existence et pose des questions complexes avec simplicité. Yalom est doué pour rendre accessible la philosophie nietzschéenne à des néophytes tout en plaçant le récit à l'air des prémices de la psychanalyse pré-freudienne.
    Comme dans Le problème Spinoza, les dialogues sont purement savoureux. J'ai aimé la mise au point de l'auteur en fin de roman sur les éléments historiques et fictifs. Il rappelle au lecteur que l'écriture ne subit aucune limite et peut accomplir les plus grands fantasmes.

  • 0.25

    Vous voulez appréhender l’œuvre de Nietzsche sans effort et apprendre quelques notions sur la psychanalyse Freudienne ? Lisez la suite !

    Venise, 1882; "Docteur Breuer, je dois absolument vous voir pour une affaire urgente. L’avenir de la philosophie allemande est en jeu." Signé Lou Salomé.

    Cette femme hors du commun, qui a réellement existé, tout comme Dr. Breuer, Nietzsche, Freud et Anna O., orchestre une rencontre entre Josef Breuer et Friedrich Nietzsche. Cette mante religieuse, grande manipulatrice se sent responsable de l’état de santé de Friedrich fragile tant physiquement que psychiquement. Ils ont vécu une intense et brève relation dont l’échec a plongé Nietzsche dans un désespoir profond qui le fait penser au suicide.

    Dans une Vienne envoûtante de la fin du 19 ème siècle, haut lieu de la culture et de la modernité, mais aussi la période où l’on assiste aux prémices de l’antisémitisme ; se tient cette rencontre fictive. Une joute oratoire originale et passionnante prend naissance entre le philosophe de génie et l’un des pères de la psychanalyse, sous les yeux d’un Freud débutant, admiratif devant la méthode de « la cure par la parole » du Dr. Breuer.


    Nietzsche hautain, rigide, incompris mais surtout solitaire, refuse de reconnaître son mal-être. Afin d’arriver à ses fins, le Dr Breuer est dans l’obligation d’élaborer un stratagème. Ce qui consistait à mettre son âme à nu, à demander de l’aide à Nietzsche, afin de le convaincre à faire de même. C’est là qu’entre en scène le personnage d’Anna O. qui sert en quelque sorte de fil conducteur au roman. Deux hommes amoureux Breuer/Anna – Nietzsche/Lou de deux femmes inaccessibles, des amours impossibles, des âmes torturées, des pensées obnubilées, comment s’en sortir ? Un suspense psychologique d'un récit d'une manipulation mentale qui se retourne contre son auteur, on est à l’affût, à chaque instant, on veut savoir ce qu'il va se passer, et on ne le lâche pas!


    L'analyse et les descriptions psychologiques sont fines et intelligentes, cela permet d'exploser le fonctionnement tortueux du mental. On ne sort pas indemne d'un tel livre tant par la pertinence de la pensée des deux hommes que par l'inévitable effet miroir qu'il produit. On apprend à mieux accepter les choses et les sentiments négatifs ainsi que les déceptions qui les accompagnent.


    Et Nietzsche a pleuré... on connaît la fin grâce au titre. Mais le suspense est omniprésent !


    J’en ai déjà trop dévoilé, je n’en dis pas plus.

  • 0.25

    Magnifique. Après 3 lectures je ne m'en lasse toujours pas Irvin Yalom a ce don de pouvoir mélanger psychanalyse, philosophie et roman à merveille. Écriture fine et agréable, personnages émouvants, fiction et réalité parfaitement liés, ce livre est à lire par toute personne intéressée de prêt ou de loin à cette fabuleuse figure qu'est Nietzsche. Un des livres qui m'a le plus marqué!

  • 0.25

    Quel merveille... Un livre qui mélange roman, psychologie et de nombreuses informations sur ce célèbre philosophe, philologue et poète qu'était Friedrich Nietzsche. Ce roman est un bonbon, bourré de clefs qui nous mènent, si le coeur nous en dit, a une veritable et douce introspection. Délicieux, très enrichissant, j'en suis sortie changée et pleine de réponses et de nouvelles interrogations. Héhé. A lire et relire...

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Le jardin d'Epicure ; regarder le soleil en face Irvin D. Yalom GALAADE

Voir tous les livres de Irvin D. Yalom

Autres éditions

Et Nietzsche a pleuré Irvin D. Yalom LGF

4.545454545

Voir toutes les éditions