De profundis

Couverture du livre « De profundis » de Emmanuelle Pirotte aux éditions Cherche Midi

4.5

2 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Cherche Midi
  • EAN : 9782749151045
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Bruxelles, dans un avenir proche. Ebola III a plongé l'Europe dans le chaos : hôpitaux débordés, électricité rationnée, fanatismes exacerbés. Roxanne survit grâce au trafic de médicaments et pense à suivre le mouvement général : s'ôter joyeusement la vie. Mais son ex-mari succombe au virus, lui... Lire la suite

Bruxelles, dans un avenir proche. Ebola III a plongé l'Europe dans le chaos : hôpitaux débordés, électricité rationnée, fanatismes exacerbés. Roxanne survit grâce au trafic de médicaments et pense à suivre le mouvement général : s'ôter joyeusement la vie. Mais son ex-mari succombe au virus, lui laissant Stella, une fillette étrange dont elle ne s'est jamais occupée. Quand une bande de pillards assassine sa voisine, Roxanne part pour un hameau oublié, où l'attend une ancienne maison de famille. La mère et la fille pourront-elles s'adapter à ce mode de vie ancestral et à cette existence de recluses ?

Entre dystopie et conte fantastique, De profundis est un roman hors normes. Une plongée en enfer, doublée d'une fabuleuse histoire d'amour.
 

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Emmanuelle Pirotte répond à nos questions ! (19/10/2016)

1) Qui êtes-vous ? ! Je le découvre encore chaque jour. 2) Quel est le thème central de ce livre ? La finitude des choses. La solitude. Le mystère derrière le visible. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Ils prirent la vieille route rongée de nids de poules, traversèrent d'abord des prairies vallonnées avant d'entrer dans le petit bois de feuillus, et de gagner les premières maisons du hameau, sur la colline. Roxanne sentait la nature se refermer sur elle comme un étau.» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? J'hésite entre Where is my mind des Pixies et une pièce de viole de Monsieur de Ste Colombe. Les deux. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Leur âme d'enfant. La capacité à se laisser emporter, à s'abandonner totalement au plaisir de la fiction. 6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? Le petit bureau de ma vieille maison à la campagne après une longue nuit de sommeil, souvent de la musique et un bon café. 7) Comment vous vient l'inspiration ? C'est LE grand mystère. On se met au travail et on sent très vite si on est dans le bon, si ce qu'on écrit est «juste». Parfois toutes les conditions sont réunies et cela ne vient pas comme on voudrait. Il faut savoir s'arrêter, ou parfois jeter des pages entières. C'est très aléatoire. Le soir, au moment de m'endormir, entre le sommeil et la veille, des images me viennent, et elles sont souvent précieuses. Je peux avoir des idées, des impressions, des images, en conduisant, en marchant dans la forêt, où je vais souvent avec mon chien. 8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescente «un jour j'écrirai des livres» ? Non, je n'en ai pas rêvé enfant. C'est l'écriture scénaristique qui m'a menée au roman. Et la foi de mon mari. Mais il me semble avoir toujours inventé des histoires. 9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lectrice) ? Les Hauts de Hurlevents d'Emily Brontë a été un choc indescriptible quand j'avais 12 ans. Baudelaire. Le Seigneur des Anneaux aussi. Il y a eu les romans de Dumas, de Jack London, de Stevenson quand j'étais très jeune. Adolescente, j'ai découvert Huysmans, Barbey d'Aurevilly avec éblouissement. 10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? ! Les artistes, quelle que soit leur discipline, conservent à l'humanité un peu d'innocence. Comme je ne crois pas en Dieu, l'art est pour moi un moyen de transcender notre pauvre condition humaine. C'est, je crois, le seul moyen, avec l'amour.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • 0.25

    Bientôt... demain... peut-être après-demain. Le virus Ebola III décime une partie de l'humanité et ceux qui sont en sursis tentent de survivre par tous les moyens. Les notions de solidarité, de justice, de morale, de bien et de mal sont devenues floues, poreuses, adaptables à chaque situation individuelle. Des gangs , des individus désespérés, des bandes de fanatiques terrifient la population et établissent des règles où l'absurde côtoie la cruauté. Le rationnement de tous les produits de première nécessité provoque pillages, meurtres et trafics en tous genres. C'est dans cet environnement que Roxane subsiste sans plus croire à quoi que ce soit, si bien que le suicide lui semble l'issue la plus acceptable dès que la dernière poussière d'énergie l'aura quittée.
    Mais la mort de son ex-mari remet tout en question en la rendant désormais seule responsable de Stella sa fille dont elle ne s'est jamais préoccupée.
    Lorsqu'à Bruxelles la violence s'amplifie et les menace directement, elle décide de rejoindre l'ancienne maison familiale, dans un hameau perdu pour s'y mettre à l'abri avec Stella.
    Peu à peu mère et fille s'apprivoise mutuellement, apprennent à vivre côte à côte, tout en gardant une méfiance latente. Mais la vieille maison abrite aussi un hôte inattendu...

    Avec "De Profundis" j'ai retrouvé le même émerveillement que lors de la lecture de "Today we live", le premier roman d'Emmanuelle Pirotte. Cette alchimie parfaite qui nimbe le romanesque d'une aura de merveilleux tout en préservant la vraisemblance de toute l'histoire.
    J'ai éprouvé un pur plaisir à me laisser emporter par l'écriture fluide et irisée d'infimes nuances, à me couler au creux du récit et à m'imprégner des mystères de cette maison et des êtres qu'elle protège. Un plaisir comparable à celui ressenti lorsque je vois et revois "L'aventure de Madame Muir", le splendide film de Mankiewicz.

    Que du bonheur !

  • 0.2

    Emmanuelle Pirotte imagine la ville de Bruxelles ravagée par une épidémie d’Ebola III.
    Les hôpitaux sont débordés, le traitement introuvable, les denrées du quotidien sont rationnées, le gouvernement vacille.

    Dans ce décor apocalyptique, une femme, Roxanne. Son quotidien bancal est fait de ventes à la sauvette de médicaments contrefaits et d'autres mauvais plans. Rien ne l’arrête dans sa quête de liberté, d’autant plus que la morale et la compassion pour son prochain ne font pas vraiment partie de son univers.
    Jusqu'au jour où sa fille qu’elle a abandonnée à la naissance, resurgit. Stella, fillette intelligente mais mutique, incapable de la moindre émotion, découvre cette mère inconnue avec distance. Pour Roxanne, c'est un tournant décisif.
    Lorsque la violence s’accroît sur la ville à coup de règlements de comptes, meurtres et fanatismes exacerbés, elle prend la décision de fuir en s’exilant dans une bourgade oubliée de tous et miraculeusement épargnée. C’est dans la maison de son enfance que Roxanne a rendez-vous avec son passé.

    A partir de là, le roman prend une nouvelle direction. La violence de la ville fait place au calme d’un village.

    Roxanne au milieu de ses souvenirs semble presque apaisée, peut-être par le fantôme bienveillant qui occupe les lieux. La femme « sauvage » devient une mère attentive.

    J’étais assez réticente à lire cette histoire à la fois dystopie et conte fantastique
    comme l’indique la quatrième de couverture.

    Mais, je dois reconnaître, que très rapidement je me suis laissée emporter par cette histoire improbable, tant le talent de conteuse d’Emmanuelle Pirotte est certain.

    Ce deuxième roman est la belle réussite que j’espérais après la lecture de « Today we live ».
    En conclusion : Une lecture étrange, déroutante mais très agréable.

  • Lechoixdeslibraires.com

    De profundis est un roman à la fois beau et complètement déroutant.

    Emmanuelle Pirotte commence son livre comme un roman d'anticipation très réaliste, puis introduit, au milieu de son histoire, un élément fantastique... peut-être un peu perturbant pour le lecteur. Mais qui, finalement, apporte force et poésie au contexte chaotique.

    Les personnages, abîmés et seuls, vont apprendre à s'apprivoiser, à vivre ensemble et, peut-être, à surmonter les épreuves.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Today we live Emmanuelle Pirotte CHERCHE MIDI

3.956521739

Voir tous les livres de Emmanuelle Pirotte

Autres éditions

De profundis Emmanuelle Pirotte CHERCHE MIDI

4.5

Voir toutes les éditions