Ce que tient ta main droite t'appartient

  • 0.25

    Basée sur des personnages forts aux identités complexes, l'histoire que construit pierre après pierre Pascal Mounoukian, questionne, expose, cherche des explications sans jamais prendre parti ou donner de leçons. L'auteur est un humaniste convaincu et cela se ressent profondément tout au long de cette aventure qui va amener le jeune protagoniste au coeur de la machine à tuer de DAESH par la seule volonté de trouver un sens à ce qui n'en a pas, pour tenter de comprendre l'inimaginable et expliquer pourquoi ce jeune garçon à côté de lui sur la photo de classe va basculer de l'autre côté du miroir alors que rien ne le laissait supposer.

    Ici et là, l'auteur se fait aussi témoin et porte parole lorsqu'il a aborde le triste sort des minorités yézidies occupant le "berceau de l'humanité".

    Les descriptions ultra réalistes de scènes chaos en Syrie, les métaphores saisissantes de la mise en oeuvre de l'idéologie de DAESH (la paille que l'on plonge dans le cerveau) et le style sobre et direct de l'auteur font de ce roman, un livre à la fois informatif et presque métaphorique en ce qui concerne les violences humaines visibles et invisibles. La tension narrative est très présente et le lecteur se trouve embarqué dans ce roman sans autre possibilité que d'atteindre la dernière page pour être libéré du suspense grandissant. Pascal Manoukian a l'intelligence des contre points, des rebondissements et achève son roman sur une note d'espoir. Ce roman évite beaucoup d'écueils et laisse une trace très profonde mais pas uniquement par la gravité qu'il choisit de souligner. En effet, il y a aussi des passages éclairs très lumineux et sensibles où l'humanité ressurgit et cela est salvateur pour le lecteur.

    Il est rare de trouver des romans sur des sujets d'actualité aussi sensibles si bien menés et documentés. Je salue l'engagement du journaliste, la plume du romancier et les valeurs de l'homme et je vous encourage à lire ce livre qui résonne si tristement juste au lendemain de la fusillade des Champs-Elysées.

    "La guerre fabrique des lâches ou des héros, et ceux qui la gagnent à la fin n'ont pas toujours les mains plus propres que ceux qui la perdent, mais la victoire absout leurs crimes et les transforme en actes de courage."

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Les articles associés

Du même auteur

Le diable au creux de la main Pascal Manoukian POINTS

4.5

Voir tous les livres de Pascal Manoukian

Autres éditions

Ce que tient ta main droite t'appartient Pascal Manoukian DON QUICHOTTE

4.727272727

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com