Avant que les ombres s'effacent

  • 0.25

    L’Histoire romancée mais inspirée de faits réels (selon la formule consacrée) de Ruben Schwartzberg, juif polonais, qui est passé par Berlin, Paris puis Haïti pour fuir les pogroms et la haine anti-juive du régime nazi. Haïti sera au final son point de chute, sa terre d’adoption, sa terre promise.
    C’est un coup de cœur. Tout simplement. Tout y est : l’humour, la gravité, la sensualité, l’Histoire. C’est surtout une véritable déclaration d’amour et de fierté de l’auteur pour son pays : Haïti. J’y ai appris toute l’ouverture d’esprit de ce peuple qui a su devenir terre d’accueil pour les opprimés du troisième Reich. Un roman assez actuel…
    Cette partie de l’Histoire d’Haïti, et finalement de l’Histoire de l’Europe, est assez méconnue et le roman de Dalembert a le mérite de remettre tout cela en lumière. Et cela devient au final, comme je l’ai écrit plus haut, une déclaration d’amour pour son pays. Petit pays souvent balloté par les soubresauts de sa propre Histoire mais qui est toujours debout par l’énergie de son peuple, son rapport à la vie, sa personnalité. Tout cela se découvre dans ce très beau roman.
    C’est un livre qui se lit d’une traite, presque comme un roman d’aventures avec ses rebondissements, avec un plaisir infini. A lire !!!

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Les articles associés

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !