Avant d'aller dormir

Couverture du livre « Avant d'aller dormir » de Steven J. Watson aux éditions Pocket

4.08080808

99 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Pocket
  • EAN : 9782266216722
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
  • Nombre de page : 470
  • Collection : Thriller
  • Genre : Policier / Thriller format poche
Résumé:

Chaque matin, c'est le même effroi. La même surprise.
En se découvrant dans la glace, Christine a vieilli de vingt ans. Elle ne connaît ni cette maison, ni l'homme qui partage son lit.
Et chaque matin, Ben lui raconte. L'accident. L'amnésie...
Ensuite, Christine lit son journal, son... Lire la suite

Chaque matin, c'est le même effroi. La même surprise.
En se découvrant dans la glace, Christine a vieilli de vingt ans. Elle ne connaît ni cette maison, ni l'homme qui partage son lit.
Et chaque matin, Ben lui raconte. L'accident. L'amnésie...
Ensuite, Christine lit son journal, son seul secret. Et découvre les incohérences, les questions, tout ce qu'on lui cache chaque matin, posément. Peut-être pour son bien... Peut-être pas.
Cet ouvrage a reçu le prix SNCF du Polar 2012.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.1

    L’histoire ne m’a pas vraiment plu, elle n’a pas pu retenir mon intérêt sur 400 pages. En revanche, il faut reconnaître que c’est une performance exceptionnelle de l’écrivain. Il s’agit en fait de réécrire les événements tout comme les revit notre héroïne, à savoir en recommençant tous les matins puisque tout souvenir disparaît la nuit. Intéressant quand même.

  • 0.2

    Il est extrêmement addictif, je l'ai lu d'une traite.

    Ce qui nous tient en haleine c'est que l'on récupère les souvenirs de Christine en même temps qu'elle, donc pendant la première moitié du roman on tâtonne vraiment avec elle, on sens qu'il y a quelque chose de louche mais impossible de mettre le doigt dessus. On avance pas à pas en même temps que l’héroïne.

    J'avais un peu peur que ce soit redondant le fait que tout les matins elle se réveille en ayant oublié ce qu'elle avait fait la veille, et qu'à nouveau il faille tout lui réexpliquer. Mais pas du tout, c'est très bien traité. Il y a révélations sur révélations, on ne s'ennuie pas une seule seconde !

    J'ai été surprise par la plupart de ces révélations. Excepté la dernière "grosse" révélation qu'on peut voir venir vers le milieu du roman, mais ça ne gâche rien.

    Parfois le comportement de Christine m’agaçait mais difficile de la juger, oublier sa vie jour après jour, ça doit être juste horrible. Et puis elle reste un personnage très attachant, on veut qu'elle s'en sorte.

    Bref ce roman est une vrai réussite pour moi.

  • 0.25

    On entre à pas feutrés dans l'univers de cette femme qui se réveille chaque jour sans mémoire, puis on se fait happer par l'histoire.
    Le paradoxe entre le recouvrement progressif et linéaire de la mémoire avec les renversements successifs des hypothèses est intéressant. L'auteur a réussi son pari en nous permettant de découvrir l'histoire de l'héroïne en même temps qu'elle, au fur et à mesure des pages qu'elle écrit dans son journal... Et l'on sent bien qu'il y a des manques dans cette histoire, on se rend bien compte que toute la vérité ne lui est pas dite. du coup, on a qu'une envie : se retrouver à la dernière page afin de savoir ce qui a bien pu lui arriver et quel rôle son mari a-t-il pu jouer dans ce drame. Un premier roman parfaitement réussi.

  • 0.2

    Quelques mots sur l’auteur :

    Steve "S. J." Watson est un auteur anglais, auteur de thriller, né en 1971 à Stourbridge, West Midlands.
    En 2011, il publie son premier roman, "Avant d'aller dormir" qui rencontre un succès international. Avec ce roman, il est lauréat du New Blood Dagger Award 2011 et du prix SNCF du polar 2012. [Source_Babelio]

    Maintenant, place au livre !

    Ce livre est un thriller mené tambour battant à travers la « mémoire » d’une amnésique.
    L’écriture est moderne, soutenue et propre.

    C’est l'histoire de Christine qui se réveille tous les matins auprès d’un inconnu, dans une maison étrangère et dans un corps étranger.
    A son grand horreur, elle n’a plus vingt ans, mais quarante-sept !
    Son « supposé » mari, l’homme auprès duquel elle se réveille lui explique sa vie chaque matin, sa maison, ses affaires, qui il est, qui elle est, ce qu’il lui est arrivé …
    Christine a eu un accident. Son cerveau a eu un choc, et physique et émotionnel. Du coup il s’est refermé comme une huître. Elle souffre d’amnésie. Mais d’une forme particulière …
    Elle peut retrouver des souvenirs tout au long d’une journée, se rappeler de beaucoup de choses le soir …
    Mais le sommeil lui enlève tout …

    Le Docteur Edmund Nash décide de l’aider, elle tient désormais un journal, le journal de sa vie qui l’aide chaque jour à se souvenir …

    Au fil du temps, au fil des souvenirs, elle se rend compte qu’il y a des discordances, mais pourquoi ? Pourquoi est-ce qu’on lui ment ? Qui dit vrai, qui dit faux ? En qui peut-elle avoir confiance ?

    J’ai vraiment beaucoup apprécié ce livre. Il a un rythme soutenu et du suspense tous les jours.
    Ce thriller est écrit comme un journal où Christine nous raconte.
    On vit avec elle ses angoisses, ses colères, ses désappointements, ses évolutions et ses révélations.

    Je pense que ce livre aurait été un coup de cœur si la fin avait été amenée différemment. Mais cela reste un avis personnel.

  • 0.25

    Passionnante reconstitution d'un passé

    L'histoire nous est révélée par touches qui, comme les pièces d'un puzzle, viennent s'emboîter - ou non - pour reconstituer au hasard la vie de l'héroïne, Christine, amnésique. On fait sa connaissance au fur et à mesure d'avancées et de retours en arrière. On apprend avec elle à connaître sa famille, ses amis et des bribes de son passé. C'est une façon habile de nous donner au compte-gouttes, comme dans un roman policier, les informations nécessaires à dénouer l'énigme. Quelle est son histoire ? Pourquoi est-elle dans cet état ?

    C'est un livre qui ne ressemble à aucun autre que j'aie déjà lu. Christine se réveille chaque matin en ayant oublié tout ce qu'elle avait pu reconstituer de sa vie la veille, mais chaque jour vient compléter ou contredire ce qu'elle a déjà noté dans son journal. Elle ne sait plus à qui faire confiance ; elle en frôle la paranoïa. Ce n'est pas lassant, c'est une évolution qu'on nous fait vivre plutôt que de nous en informer. J'ai beaucoup aimé.

    Françoise Cadol a une voix merveilleuse : limpide, cristalline, aérienne... doublée d'une diction sans faux pas. C'est une plaisir de l'entendre donner vie à cette histoire, qu'elle parle pour l'héroïne ou pour un autre personnage. J'espère la retrouver dans d'autres interprétations.

    Premier roman d'un auteur britannique de 40 ans familier du milieu hospitalier, ce livre est construit comme on fait des fouilles archéologiques, lentement, une couche après l'autre. Je le suppose d'un beau langage en anglais, car sa traduction en français est très agréable. Et je vais attendre avec impatience la traduction et l'enregistrement du suivant : "A second life".

    Ce livre nous mets face à une vérité implacable : sans nos souvenirs, nous ne sommes plus personne.

  • 0.15

    Une femme atteinte d'amnésie et son combat pour essayer de se remémorer sa vie passée. Son médecin lui conseille de tenir un journal car après chaque nuit, elle oublie...dénouement particulier, il ne faut pas toujours faire confiance aux personnes qui vous veulent du bien

  • 0.1

    Je n'ai pas du tout accroché à l'histoire. Trop de longueurs et de répétitions dû au fait que les journées de Christine commencent toujours de la même façon. Le dénouement relève un peu mon avis sur ce thriller.

  • 0.25

    L’amnésie, la mémoire… sujets que j’aime particulièrement. Et là je ne suis pas déçue! Dès le départ nous sommes plongés dans l’univers de Christine. Qui est-elle? Que lui est-il arrivé? Sa vie est devenue un enfer. Comment vivre normalement quand notre mémoire nous fait défaut? C’est pourtant la vie de Christine et de Ben, son mari. Chaque jour Ben doit lui redire qui elle est, qui il est, ce qui lui est arrivé car Christine oublie tout. Son seul espoir, le journal qu’un médecin lui a demandé d’écrire, ce qu’elle fait inlassablement, seul moyen pour elle de garder une trace ce qu’elle vit. Très vite ce journal va lui montrer les incohérences de ce qu’on lui raconte chaque jour… Pourquoi tous ces mensonges?

    L’auteur nous fait vivre le drame de Christine de l’intérieur, nous nous sentons enfermés dans cette mémoire si courte et pourtant démoniaque. Nous ressentons l’effroi dans lequel vit l’héroïne. Une seule envie: finir le livre et peut-être connaître la délivrance.

    Un livre prenant, déstabilisant, envoûtant, avec une fin surprenante. Je vous le conseille vivement!

  • 0.2

    Livres 4.00/5


    Comment concevoir que l'on puisse tous les jours se réveiller en ayant oublié son identité et tout ce qu'on a appris la veille ? C'est pourtant le terrible constat que fait Christine chaque matin, quand le type inconnu dans son lit lui apprend qu'il est son mari et que depuis le grave accident qu'elle a eu il y a plus de vingt ans, elle oublie pendant son sommeil toutes les informations acquises pendant la journée. Y compris le fait qu'elle n'a plus vingt-cinq ans et que cette personne vieillissante qu'elle découvre dans son miroir…. c'est elle !
    Alors sur les conseils d'un psychiatre, Christine entreprend la rédaction d'un journal qui pourra peut-être l'aider à démêler quelques détails troublants…
    Déstabilisé à l'instar de Christine, le lecteur perd pied, hésite, tergiverse et suit ses progrès, ses doutes et ses angoisses dans ce journal qu'elle préfère cacher à son mari…
    Si l'écriture est perfectible, l'intrigue est captivante et l'on ne refermera les pages de ce thriller glaçant qu'avant d'aller dormir… !

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Les articles associés

  • Des polars pour l'été en 2012

    Le polar a acquis ses lettres de noblesse et tient aujourd’hui une place de choix dans la sélection de nos propres lectures avec des auteurs vedette dont certains on fini par créer et entretenir une véritable addiction.... Lire la suite

Présent dans les listes

Du même auteur

L'Ambassade De L'Espace Steven J. Watson POCKET

Voir tous les livres de Steven J. Watson

Autres éditions

Avant d'aller dormir Steven J. Watson POCKET

4.08080808

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine