Autobiographie d'une courgette

Couverture du livre « Autobiographie d'une courgette » de Gilles Paris aux éditions Flammarion

4.285714285

14 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Flammarion
  • EAN : 9782081390706
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 288
  • Collection : Etonnantissimes
  • Genre : Littérature jeunesse Romans / Contes / Fables
Résumé:

Nouvelle édition (avec nouvelle couverture, cahier photos couleur et dossier enrichi) en lien avec le film d'animation qui sortira en salles en octobre 2016, réalisé par Claude Barras d'après un scénario de Céline Sciamma (Bande de filles, Tomboy, etc).

Le texte: "Depuis tout petit, je... Lire la suite

Nouvelle édition (avec nouvelle couverture, cahier photos couleur et dossier enrichi) en lien avec le film d'animation qui sortira en salles en octobre 2016, réalisé par Claude Barras d'après un scénario de Céline Sciamma (Bande de filles, Tomboy, etc).

Le texte: "Depuis tout petit, je veux tuer le ciel". Ainsi commence l'histoire d'Icare, garçon naif surnommé Courgette, qui, à neuf ans, vit seul avec sa mère. Cette dernière passe ses journées devant la télévision, une bière à la main.
Mais un jour, Courgette découvre un revolver et la tue accidentellement. Un saut au commissiat et l'enfant est placé dans le foyer d'accueil des Fontaines, près de Fontainebleau. Le grand bâtiment n'a pas vocation à enfermer des sales gosses mais plutôt à protéger des enfants traumatisés qui se serrent les coudes pour oublier que leurs parents leur manquent ou qui, au contraire, redoutent leur famille plus que tout.
Infirmière, psychologue et "zéducs" sont chargés de soigner les bleus à l'âme de ces petits pensionnaires. Un récit sur l'enfance aussi drôle que poignant derrière lequel se dissimule une réflexion sur la délinquance et la misère sociale.

Le dossier de l'édition, revu et enrichi:
-Un questionnaire de lecture.
-Une grille de mots croisés didactique.
-Des exercises sur le style et le lexique.
-Un entretien avec l'auteur.
-Des développements en lien avec le film de Claude Barras (entretiens avec la scénariste et le réalisateur, extraits du scénario, etc.).

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Gilles Paris répond à nos questions ! (27/03/2013)

1) Qui êtes-vous ? ! Un auteur heureux qui onze ans après la parution de son second roman "Autobiographie d'une Courgette", le voit poursuivre son chemin avec les dessins superbes de Charles Berberian à la rencontre des écoles en France. 2) Quel est le thème central de ce livre ? Courgette, un enfant de neuf ans, tue accidentellement sa mère, se trouve placé en maison d'accueil et paradoxalement va s'y épanouir, grâce aux éducateurs, à un sympathique gendarme Raymond, à tous ses copains, et à Camille son «amoureuse» 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Depuis tout petit, je veux tuer le ciel à cause de maman qui me dit souvent : - Le ciel, ma Courgette, c'est grand pour nous rappeler qu'on n'est pas grand-chose dessous. 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Le Boléro de Ravel 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? La légèreté et la gravité des choses de la vie 6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? J'écris souvent du vendredi au dimanche, à cause de mon métier de communicant très accaparent. Et je prends parfois une semaine à l'étranger, loin de tout... 7) Comment vous vient l'inspiration ? De la vie qui m'entoure. J'adore observer. 8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ? A 10 ans, j'écrivais un journal intime : tout ce que je ne voulais pas dire à ma famille, à mes copains. A 12 ans j'ai commencé des nouvelles. Oui, j'ai toujours voulu écrire. 9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ? Agatha Christie pour le dénouement, Tennessee Williams pour la fêlure. 10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? ! Chaque écrivain doit pouvoir répondre à cette question. Pour ma part, je me sens comme un passeur d'émotions. 11) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ? Importante bien sûr, la maman de mon prochain narrateur d'ailleurs est une libraire. J'adore y aller en tant qu'auteur, ou lecteur, c'est comme un magasin de bonbons pour moi. Et puis quand ils vous apprécient et vous défendent, cela est si précieux que tout l'or du monde à côté n'est qu'un amas de cailloux.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • 0.25

    À mettre dans toutes les mains surtout celles des ados

  • 0.25

    http://sweetie-universe.over-blog.com/2017/01/fiche-livre-autobiographie-d-une-courgette-gilles-paris.html

    Courgette est un enfant de 9 ans délaissé et maltraité par sa mère. C'est son histoire que l'on découvre ici. On découvre sa vie avant et après son placement en foyer d'accueil. On apprend la vie terrible qu'il mène, sans regard de sa mère sauf lorsqu'elle décide de le battre. Puis survient le drame au cours duquel il tue sa mère, par maladresse. C'est Raymond le gendarme qui vient le chercher dans son grenier et le conduit aux Fontaines, foyer d'accueil. Perdu, Courgette découvre ce que devrait être la vie normale d'un enfant. Repas sains, punitions justes et proportionnées, sorties, stimulations intellectuelles, assiduité à l'école, et surtout, surtout, beaucoup d'amour. Peu à peu, il découvre l'amitié et il apprend à faire confiance aux adultes.

    Ce roman prend le point de vue d'un narrateur interne qui n'est autre que Courgette, ou plutôt Icare. C'est un petit garçon naïf qui voit le monde tout en couleurs malgré toutes les épreuves qu'il traverse. Avec notre regard d'adulte, on décode les propos tenus par Courgette et par les adultes auxquels il est confronté. Courgette n'a pas conscience de toutes les difficultés qu'il surmonte. Le décalage entre les paroles enfantine de Courgette et notre compréhension fine du texte est très intéressant. On lit et on traduit en même temps avec le recul de l'âge. On a pitié de cet enfant, et en même temps, on est heureux qu'il ne saisisse pas l'ampleur du désastre qu'il vit. Son ignorante naïveté est extrêmement touchante. J'avais envie de le prendre dans mes bras, ce petit orphelin, comme j'avais envie d'aller protéger les autres protégés des Fontaines. Et j'ai ressenti une haine féroce pour ces adultes inconscients qui font du mal à leurs enfants. D'un point de vue personnel, cela me touche beaucoup. J'ai accueilli dans mes classes des enfants qui avaient été placés en familles d'accueil. Et récemment, j'ai aussi perdu un élève qui a été placé à son tour. C'est quelque chose qui me touche également en tant que mère. J'ai donc été très émue en lisant les aventures de Courgette et de ses camarades. Camille, une enfant qui arrive peu après Icare au foyer, est également un personnage très touchant et intéressant. Elle est d'une maturité anormale pour une enfant de son âge. En fait, tous les enfants du foyer sont intéressants. Ils souffrent tous à leur façon et c'est terriblement émouvant.

    A travers le regard d'Icare, l'auteur parle de choses graves. Abandon, maltraitance, pédophilie, emprisonnement, ... Notre réflexion d'adulte voit tout cela alors que Camille parle de "réparer les coeurs des hommes avec la bouche" par exemple. Les mots sont bien choisis, ils sont très enfantins. On croit vraiment qu'un enfant raconte son histoire, avec ses propres mots. C'est troublant. C'est une façon originale d'aborder des sujets difficiles. Alors que les propos sont édulcorés par l'ignorance des enfants, ils n'en sont que plus durs. Pour autant, on ne ressort pas de cette lecture totalement déprimé. Tout au long de l'histoire, Courgette nous guide de ses yeux qui ne voient que le beau et dénigrent le mauvais. Il apporte de l'espoir, jusqu'à cette fin sublime qui m'a fait sourire niaisement, quoiqu'on la sente venir.

    Verdict : ♥♥♥♥♥ Ce roman est absolument magnifique. L'auteur parvient à merveilleusement bien retranscrire des propos enfantins. Les personnages qu'il dépeint sont vraiment beaux, et ont une profondeur rare. Quant à la fin, elle est merveilleuse, et donne de l'espoir, pour tout le monde. En bref, c'est une lecture que je recommande vivement. Attention toutefois, ce texte ne s'adresse pas à des enfants, bien que le narrateur en soit un.

  • 0.25

    Un magnifique roman ! Voilà je devrais m'arrêter là, tout ce que je dirais ne serait que superflu...



    En effet, comment exprimer ce que je ressens face à cette histoire à la fois horrible et touchante ? Vous expliquer pourquoi j'utilise ces deux adjectifs ? Bon d'accord...



    Alors horrible, parce qu'on ne peut pas dire que Courgette (c'est le surnom d'Icare) a une vie facile, son père est parti "avec une poule", sa mère est bloquée à la maison et le bat quand ça la prend et il la tue par accident...

    Mais c'est touchant car plein d'espoir, ces enfants qui n'ont rien donnent tellement aux autres...



    J'adore l'écriture de Gilles Paris qui me fait rire, pleurer et surtout vibrer d'émotions alors s'il n'y avait qu'une seule chose à ajouter c'est : jetez vous sans hésitation sur ce roman tout mignon !!



    Bonne lecture !

  • 0.2

    La première fois que j'ai entendu parlé de ce roman, je me suis dit c'est quoi cette histoire de courgette ??? la première couverture était plus colorée et du coup je me suis demandée si c’était un roman pour adulte.. Et puis, une amie m'a dit, il faut absolument que tu le lises ... L'occasion c'est présentée au salon du livre de la Mairie du 7 ème et voila je suis ravie de cette découverte.

    Ce roman nous parle d'un enfant de 9 ans, que la vie n'a pas épargné. Son père l'a abandonné, sa mère est alcoolique, le maltraite et un terrible accident va changer le cours des choses.
    Comment le plus terrible des événements va lui permettre de trouver un équilibre, des amis, une famille et l'amour.

    Ce roman est drôle, tendre. Ecrit à la première personne, nous sommes totalement immergé dans le monde d'Icare dit Courgette. Monsieur Paris est très doué pour nous faire revenir en enfance, nos 9 ans ne sont pas si loin finalement!

    Les pages défilent, et le livre arrive à sa fin et l'on se dit qu'il est bien court ce roman, on aurait bien continué un peu avec tous ces gamins ...

  • 0.2

    Le livre de Gilles Paris précédemment édité chez Plon est revu et corrigé pour la collection Étonnantiss!mes chez Flammarion. Cette collection s'adresse à des adolescents et présente des livres très différents écrits par Octave Mirbeau, Émile Zola, Michel Quint ou Gilles Paris, ... (leur site ici). Petit prix (4.90€), préface présentant l'oeuvre dans son époque, dans la société, parlant de ses spécificités, ici, par exemple de l'écriture de l'auteur qui fait parler un enfant, ou encore des foyers pour enfants, postface avec quizz et jeux pour savoir si le livre a été bien compris (j'ai été très tenté, mais je me suis retenu, laissant ses amusements aux jeunes de la maison. Pff, c'est dur d'être adulte !) et entretien avec l'auteur, et des notes bas de pages en cours de lecture pour expliquer des notions, des mots difficiles.
    Belle idée donc pour un livre, qui lorsque je l'ai lu m'avait paru sympa et plaisant (voir mon billet de l'époque, très court, je débutais dans le blog). Après une relecture très rapide et une replongée dans le monde de Courgette, je m'aperçois qu'il me reste beaucoup de cette histoire en mémoire. Si vous avez aimé le dernier roman de Gilles Paris, Au pays des kangourous, vous aimerez aussi celle-ci. Différente bien sûr, mais avec des points communs : narrateurs-enfants qui se confrontent au monde des adultes, trop tôt, écriture simple et agréable et mine de rien, des sujets aussi douloureux que l'abandon, la mort, l'amour, l'amitié abordés. Pas de réponses universelles, mais en existe-t-il ? Mais des questionnements qui eux le sont sans doute, universels !
    Je ne saurai trop vous conseiller également la lecture de la postface dans laquelle G. Paris explique son travail d'avant écriture, ses visites dans les foyers, dans une école. Il dit par exemple : "Le foyer n'était pas leur maison, les éducateurs n'étaient pas leurs parents. J'ai aussi compris que ces enfants n'étaient pas différents des autres. Qu'il rêvaient de se fondre dans la masse. Leurs jeux, leurs pensées étaient ceux de tous les enfants." (p.278) Alors là, je dis bravo Gilles. Je suis assistant familial et donc mon travail consiste à m'occuper des enfants que j'accueille chez moi (pour ceux qui ne connaissent pas, nous sommes famille d'accueil) ; je vois donc les enfants évoluer au fur et à mesure de leur placement à la maison. Ma plus grande joie est de les voir accueillis là où nous allons comme les autres. Se fondre dans la masse est l'exacte expression qui convient (petite précision, la masse, ce n'est pas moi, je suis un garçon élégant). C'est le plus grand bien qu'on puisse leur faire. Comme d'ailleurs à toute personne quelle que soit sa spécificité ou sa différence. Tolérance et accueil.
    Un roman qui me parle donc directement et que je conseille à tous pour passer un bon moment, intelligemment.

  • 0.25

    Un petit condensé de bonheur que ce livre malgré un début très dramatique... On s'attache très vite à tous ces personnages... Le fil de pensées du narrateur, qui est aussi le protagoniste de l'histoire, est parfois un peu compliqué à suivre, mais dans l'ensemble la lecture est agréable. Et même si je me suis doutée de la fin dès le début de l'histoire, elle a réussi à me tirer une petite larme

  • 0.2

    Le quotidien d'Icare alias "Courgette" n'est pas toujours tout rose ! En effet, il ne comprends pas pourquoi son père est parti faire le tour du monde "avec une poule" et pourquoi sa mère préfère rester devant la télévision en buvant de la biere au lieu de s'occuper de lui. C'est pourquoi lorsqu'il s'ennuit, il se met à fouiller un peu partout et découvre un pistolet. Accidentellement, il tue sa mère... Le voilà alors placer dans une maison d'accueil ! Même si certain qualifie le foyer de prison, Icare lui y trouve des amis et des petits moments de bonheur !

    Quel surprise de recevoir dans ma BAL ce livre sorti il y a déjà 11 ans dans une nouvelle version spéciale collège ... et dédicacé par l'auteur himself ! :)

    Bon tout d'abord un petit mot sur cette couverture : ce jaune vif saute un peu trop aux yeux !!! En tout cas on le remarque ce bouquin et de loin !!!
    En ce qui concerne les illustrations de Charles Berberian sont vraiment sympas et méritent d'être soulignées !

    La particularité de cette nouvelle édition ? Une version pour les collégiens, avec avant l'histoire d'Icare, un petit dossier (question/réponse) qui en dévoile un peu trop à mon goût ! Puis à la fin, vous y trouvez quelques petits jeux pour tester ces connaissances et sur la compréhension du texte, ainsi qu'une interview de l'auteur ! On y apprend plein de nouvelles choses, c'est vraiment une bonne idée, tout en étant amusant et ludique !

    Un petit mot sur l'histoire quand même : J'ai adoré le personnage d'Icare, jeune et naïf, il ne demande qu'à apprendre plein de choses. Il voit le monde d'une manière assez optimiste malgré la noirceur de sa vie quotidienne. L'humour et l'émotion sont présent tout au long de l'oeuvre. J'ai pas mal souri et j'apprécie une telle lecture !

    Gilles Paris a encore une fois réussi son pari de se mettre à la place d'un enfant ! On s'y croirait vraiment ! Concernant le titre "Autobiographie d'une courgette", je ne sais pas où il va chercher tout ça, mais en tout cas, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'agit d'un titre qui marque ! :)

  • 0.25

    tres emouvant , ce livre est ecrit comme un petit garçon raconterait une histoire.

  • 0.15

    une vie d'orphelin entre rire( sourire ?) et émotions

  • 0.2

    Ce livre m'émeut car un petit garçon évoque sa vie parfois malheureuse avec l'innoncence de son jeune âge. Il ne détourne pas la réalité et la raconte tout simplement à travers son regard et son interrogation sur les événements, ce "don" nous le perdons en devenant adulte.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Les articles associés

Du même auteur

Papa et Maman sont morts Gilles Paris POINTS

4

Voir tous les livres de Gilles Paris

Autres éditions

Autobiographie d'une courgette Gilles Paris FLAMMARION

4.285714285

Voir toutes les éditions