Au temps où la Joconde parlait

Couverture du livre « Au temps où la Joconde parlait » de Jean Diwo aux éditions J'ai Lu

4.75

4 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : J'ai Lu
  • EAN : 9782290309766
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
  • Nombre de page : 506
  • Collection : J'ai lu
  • Genre : Littérature Romans Poche
Résumé:

«Le métier de peintre tient de l'alchimie. Ecoute et regarde car il ne s'apprend que de bouche à oreille, de maître à élève. Tout cela pour disposer d'une belle matière sans laquelle il ne peut y avoir de bonne peinture.» A dos de mule, à l'aube de la Renaissance, un jeune peintre... Lire la suite

«Le métier de peintre tient de l'alchimie. Ecoute et regarde car il ne s'apprend que de bouche à oreille, de maître à élève. Tout cela pour disposer d'une belle matière sans laquelle il ne peut y avoir de bonne peinture.» A dos de mule, à l'aube de la Renaissance, un jeune peintre italien s'en fut jusqu'à Bruges recueillir le secret d'une lumière nouvelle. C'était Antonello de Messine. Un peu plus tard, Laurent «le Magnifique» règne sur Florence. Autour de lui, des premiers pas - et premières esquisses - se font remarquer. Où l'on retrouve Botticelli, Michel-Ange, Raphaël, Léonard de Vinci...
Jean Diwo pousse ici délicatement les portes des ateliers les plus prestigieux pour nous conter l'histoire des acteurs d'un temps unique : celui où la Joconde parlait.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Divine balade dans les ateliers de la Renaissance italienne.
    Que l’on connaisse tout des fresques à la détrempe ou du sfumato, ou qu’on ignore tout des techniques picturales de la Renaissance italienne, voici un roman historique qui s’adresse à tous les publics et invite le lecteur à une découverte majeure, celle de la peinture à l’huile qui amena au XVe siècle une innovation technique considérable. Et c’est Antonello da Messina qui partit à Bruges recueillir le secret de cette nouvelle technique auprès de Van Eyck avant de la transmettre aux génies absolus qui vont à leur tour révolutionner la peinture : Leonard de Vinci, Michel Ange, Rafael… D’atelier en atelier, à l’ombre tutélaire de Laurent le Magnifique, la magnificence de la Renaissance éclot et s’impose dans toute l’Italie et jusqu’à la cour de France sous la plume enlevée de Jean Diwo : un délicieux voyage dans le temps, celui où la chapelle Sixtine se couvrait des fresques de Michel Ange et où la Joconde chuchotait à l’oreille de Leonard de Vinci.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Le jeune homme en culotte de golf Jean Diwo FERYANE

Voir tous les livres de Jean Diwo

Autres éditions

Au temps où la Joconde parlait Jean Diwo J'AI LU

4.75

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine