Au milieu du chemin de notre vie

Couverture du livre « Au milieu du chemin de notre vie » de Josef Jedlicka aux éditions Noir Sur Blanc
  • Nombre de page : 206
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littératures Européennes Rares
Résumé:

Le livre " Oui, ma poétique est une poétique de policier ; je recueille des faits : je n'écris pas un livre, je rends témoignage. " Depuis sa chambre au baraquement communautaire de Litvinov, dont la porte s'ouvre seule, et claque, à toute heure du jour et de la nuit, le narrateur évoque -... Lire la suite

Le livre " Oui, ma poétique est une poétique de policier ; je recueille des faits : je n'écris pas un livre, je rends témoignage. " Depuis sa chambre au baraquement communautaire de Litvinov, dont la porte s'ouvre seule, et claque, à toute heure du jour et de la nuit, le narrateur évoque - en instantanés - l'immédiat après-guerre, l'enthousiasme des premiers mois du socialisme tchèque, puis la fureur hallucinée du stalinisme, sa bêtise, et l'avilissement de tous par la peur, enfin son propre quotidien, dans les années 50, l'amélioration matérielle des conditions de vie : " La révolution, quant à elle, a voilé son sein nu, elle engraisse et passe des soirées entières devant sa télé. " Les gosses du quartier, l'endormisseur professionnel qui échoue chaque nuit à endormir l'avocat insomniaque, les ouvriers, les amoureux, en quelques traits, comme Isaac Babel, le Mandelstam de la Quatrième prose ou le Boulgakov des Écrits sur des manchettes, Jedlicka trace d'inoubliables portraits. Mais son cri de douleur et son espérance malgré tout, lui donnent encore une dimension particulière.
Tissant sa vérité du détail des choses vues et du défilé contingent des destins croisés entre 1948 et 1956, entre les rues de Prague et les paysages dévastés des Sudètes, entre utopie et désespoir, l'image présentée ici de la période stalinienne en Tchécoslovaquie est d'une force poétique impressionnante. La réflexion sur la condition humaine que l'auteur y amorce est d'une profondeur qui ne pourra manquer d'interpeller le lecteur auquel, en ce début de XXIe siècle, on voudrait faire admettre la fin de l'histoire. Ce livre immense, inexplicablement, était resté inédit en français jusqu'à ce jour.

La vie quotidienne d'une ville minière tchèque dans les années cinquante. Un texte d'une beauté poignante, empreint à la fois de lyrisme et d'humour, sur la fuite du temps, la trahison des espérances et l'échec d'une révolution.

L'auteur Né en 1927, Josef Jedlicka est exclu de l'université en 1949 pour avoir critiqué la politique du régime communiste. Il exercera les métiers les plus divers pour faire vivre sa famille. Il se lie d'amitié avec Jan Zabrana, rencontre Václav Havel et Bohumil Hrabal. En 1953, il part vivre à Litvinov, un centre industriel de la Bohème du nord. Il lui faudra attendre 1966 et un début de dégel pour publier à Prague Au milieu du chemin de notre vie, écrit entre 1953 et 1957. Le livre est accueilli comme une révélation. Il s'exile en 1968 et travaille à la rédaction de Radio Free Europe à Munich. Il meurt à Augsbourg en 1990.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine