Au guet-apens ; chroniques de la justice pénale ordinaire

Couverture du livre « Au guet-apens ; chroniques de la justice pénale ordinaire » de Maitre Mo aux éditions Table Ronde

0 note

  • Nombre de page : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Droit pénal et Procédure pénale
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Maître Mô répond à nos questions ! (16/06/2012)

1) Qui êtes-vous ? ! Je suis né à Lille en 1967, y ai fait ma scolarité et mes études, pour devenir avocat en 1992, date de ma prestation de serment et de mon inscription au Barreau de Lille. J'y suis avocat depuis, exerçant principalement dans le domaine pénal, avec un associé, pénaliste lui aussi, et trois collaborateurs. C'est aussi dans ce cadre que j'ai rencontré celle qui est mon épouse depuis six ans, qui était à l'époque juge d'instruction, et avait bien voulu refuser de demander l'enfermement d'un de mes clients... Nous avons trois enfants, le dernier de quelques mois - et de nombreuses journées trop courtes ! 2) Quel est le thème central de ce livre ? Il reprend, totalement réécrits, quatorze des récits choisi parmi les plus marquants publiés sur le blog que j'ai ouvert il y a trois ans, sous le pseudonyme de "Maître Mô" pour ne pas le mélanger avec mon cabinet réel, qui sont des récits, modifiés, d'histoires réelles dans lesquelles j'ai eu à intervenir comme avocat, le plus souvent en défense. Quatorze nouvelles donc, dont le thème central, comme celui du blog, est de raconter ce qu'est le quotidien d'un "petit" avocat pénaliste dans la défense des "gens", le plus souvent dans des affaires lourdes mais relativement peu connues, sauf exception. Mes buts, en écrivant, étaient d'exorciser mes propres démons sur certaines affaires dramatiques, mais aussi de souligner à quel point juger les personnes ayant commis des crimes est un peu plus complexe que de lire six lignes de résumé des faits dans la presse ; de même que les défendre représente un investissement humain trop rarement dit, sur le métier d'avocat, dont je suis fier. Ces quatorze exemples expliquent à mon avis surtout à quel point toute personne impliquée dans n'importe quels faits, aussi terribles soient-ils, demeure, toujours ou presque, avant tout une personne, un être humain, un frère, malgré tout - et que mon métier le plus souvent, c'est de le rappeler aux jurés... 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Difficile, les nouvelles sont très différentes entre elles, mais, s'il faut choisir, le souvenir de mes sensations à l'écoute du prononcé d'une magnifique décision de Justice : "La salle bruisse, elle commence à comprendre, sans doute aussi en nous voyant, mais c'est en entendant le mot "acquittement" qu'elle explose en une sorte d'ovation, tout le monde pleure pendant que nous embrassons nos clients et que les jurés, maintenant, nous regardent et nous sourient." ("Présumé innocent", page 47) 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Il y en aurait beaucoup de possibles, mais... Carmina Burana, de Carl Orff. On ne m'a jamais posé la question, et j'y répond d'instinct, mais c'est bien ça : la dureté des faits et des propos, la solennité des assises, les accélérations, les "repos", le contenu constamment dramatique, mais aussi le véritable lyrisme de certains passages - il y a dans cette oeuvre à la fois le rythme, les douleurs et certains apaisements que le vécu "de l'intérieur" d'une affaire criminelle génère toujours. A ne pas écouter en lisant, cependant, les textes "emmènent" suffisamment loin je crois, j'espère, pour ne pas y ajouter... 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Ce qui se produit désormais plutôt intensément, je pense au vu des commentaires, sur le blog, même si le livre est écrit différemment, de façon plus "soignée", dans des versions de textes plus denses je pense : un regard mieux approfondi et beaucoup plus documenté, au plan humain principalement (je ne parle du droit que pour l'expliquer rapidement, ce n'est pas mon propos premier, tout le monde voit ce qu'est un meurtre, sa définition juridique n'est pas l'essentiel), sur ce qu'est, le plus souvent, un criminel, c'est à dire, très rapidement, tout sauf un "monstre", et sur ce que c'est, vraiment, que le défendre. Et, au passage et "subséquemment", comme dirait un pv de police, ce qu'est le beau serment des avocats, qui jurent d'exercer "avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité". Ces histoires sont, toutes, des partages d'Humanité.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Au guet-apens ; chronique de la justice pénale ordinaire Maitre Mo TABLE RONDE

Voir tous les livres de Maitre Mo

Autres éditions

Au guet-apens ; chroniques de la justice pénale ordinaire Maitre Mo TABLE RONDE

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com