Au fer rouge

Couverture du livre « Au fer rouge » de Marin Ledun aux éditions Ombres Noires

4

4 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Ombres Noires
  • EAN : 9782081334885
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 464
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Policier / Thriller grand format
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Quand j'ai commencé ce polar, j'ai cru m'être trompée ! Marin Ledun, c'est l'auteur de En douce, que j'ai lu en novembre 2016 et que j'avais beaucoup aimé, et de Luz, lu juste avant en octobre et beaucoup moins aimé !

    Les premiers chapitres m'embrouillent l'esprit : trop de noms basques ou hispaniques, un type retrouvé dans une valise sur la plage, des magouilles immobilières, un terrain radioactif, des flics pas bien propres, le terrorisme indépendantiste...

    J'ai peur de lâcher l'affaire mais j'aime l'écriture, l'énergie qui se dégage du bouquin et je m'accroche...Et j'ai bien fait ! Parce que subitement, je comprends les intérêts des uns et les remords des autres, et les pages défilent sans que je m'en aperçoive !!

    On a donc des flics : Kléber le commissaire-divisionnaire et Boyer le procureur qui aiment bien le pognon (et n'ont pas la conscience tranquille), Simon Garnier qui a couvert des trucs pas nets mais voudrait se racheter une conduite, Emma Lefebvre qui enquête comme si son honneur de flic en dépendait, Meyer qui semble ne pas avoir décidé de quelle côté de la barrière se placer..

    On a aussi Sanchez dévoué aux basses besognes de Cruz, celui qui tire les ficelles (immobilier et cocaïne) alors qu'il est le patron de l'antiterrorisme, et puis Gaizka qui aimerait bien venger la mort de son père, tué par les radiations dans une usine un peu louche.

    C'est du lourd, ça s'enchevêtre parfois, mais c'est bon, c'est intelligent !

    C'est franchement addictif et en même temps, ça questionne sur le fonctionnement de l'Etat, sur le "Pas de vagues !" des administrations, sur les conflits d'intérêt (la lutte des etarras, les trafics de drogue, les petites magouilles des politiciens) et la corruption (tous pourris ? - Diablement d'actualité !!)...

    A lire !

    Merci à Lecteurs.com grâce auxquels j'ai pu lire ce polar dans le cadre des #explorateursdupolar

  • 0.2

    Que j’aime la Côte Basque, ses routes sinueuses, l’océan aperçu au détour d’un chemin, ses couleurs chatoyantes.

    Rien de tout cela dans ce roman, enfin si, en toile de fond. Car l’action est violente, les personnages brutaux et leurs méthodes tout autant.

    L’auteur imagine (mais l’imagine-t-il vraiment ?) qu’un policier espagnol inonde le Pays Basque de drogue pour contrôler le terrorisme, juguler les terroristes autrement qu’en les tuant ou les torturant.

    Si j’ai pris plaisir à lire la mise en place de l’action et des personnages et le récit dans sa grande majorité, je dois avouer que je me suis un peu lassée sur la fin : on devine comment ça va se finir, à quoi bon faire durer le suspens, ce qui ralenti un rythme mené tambour battant auparavant.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la prostituée de luxe espagnole faisant son business du côté français de la frontière.

    Une citation :

    « Voilà pourquoi nous vendons de la cocaïne. Voilà ce que nous voulons : des bêtes de somme qui consomment docilement notre cocaïne pour être en état de travailler plus docilement. » (p.188)

    http://alexmotamots.fr/?p=2214

  • 0.15

    Premier livre de cet auteur que je lis.

    On découvre un nombre impressionnant de personnages dans ce roman, tous différents, avec des histoires différentes et tous un côté bien noir. J'avoue m'y être un peu (même beaucoup) perdu au milieu de temps d'histoires dans le même livre, même si toute reliée entre elle.

    On navigue dans un milieu de flic ripoux, très très ripoux même, avec au milieu un flic très intègre mais qui soif de vengeance.., il y a aussi une gentille pute, l'ETA qui est présente tout au long du livre, il y a le milieu de la drogue, en passant par le militant basque qui a soif de vengeance pour son père...


    Ce livre décrit très bien ce milieu de la drogue et de la corruption qui l'entoure, mais j'ai eu beaucoup de mal à accrocher à l'histoire, trop de personnages pour moi, Roman trop noir. Enfin même si l'auteur maîtrise parfaitement son sujet, je ne fait pas partie des lectrices fan de ce genre.

  • 0.25

    Après "l homme qui a vu l'homme", j'ai plongé dans "Au fer rouge" en me laissant mener par la plume acérée de Marin Ledun...On y croise beaucoup de personnages aux intentions violentes, on découvre le milieu flic , les ripoux et l'intègre rescapée 10 ans auparavant d'un attentat,avec en toile de fond la cote basque. Un thriller des plus noir qui n'épargne pas le lecteur; drogue, organisation mafieuse, torture, vengeance et terrorisme...Bienvenue en eaux troubles brillamment décrites par Ledun...

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Marketing viral Marin Ledun AU DIABLE VAUVERT

Voir tous les livres de Marin Ledun

Autres éditions

Au fer rouge Marin Ledun J'AI LU

4

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com