Au bonheur des ogres

Couverture du livre « Au Bonheur Des Ogres » de Daniel Pennac aux éditions Gallimard

4.298850574

87 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070380596
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Côté famille, maman s'est tirée une fois de plus en m'abandonnant les mômes, et le Petit s'est mis à rêver d'ogres Noël.
Côté coeur, tante Julia a été séduite par ma nature de bouc (de bouc émissaire).
Côté boulot, la première bombe a explosé au rayon des jouets, cinq minutes après mon... Lire la suite

Côté famille, maman s'est tirée une fois de plus en m'abandonnant les mômes, et le Petit s'est mis à rêver d'ogres Noël.
Côté coeur, tante Julia a été séduite par ma nature de bouc (de bouc émissaire).
Côté boulot, la première bombe a explosé au rayon des jouets, cinq minutes après mon passage. La deuxième, quinze jours plus tard, au rayon des pulls, sous mes yeux. Comme j'étais là aussi pour l'explosion de la troisième, ils m'ont tous soupçonné.
Pourquoi moi ?
Je dois avoir un don...

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Ben travaille dans un grand magasin à Paris. Son travail est simple, être le bouc émissaire des clients mécontents. Mais des attentats perpétrés par des personnes âgées font de Ben le suspect principal. Accompagné de sa tribu de frères et sœurs et d’un chien épileptique, il va mener de manière très dilettante son enquête.
    Le récit est bien construit et nous présente la famille mais surtout le personnage de Benjamin Malaussène que Daniel Pennac a inventé et donné vie dans les années 80. L’enquête semble partir dans tous les sens et Benjamin quant à lui vit une vie sans pause entre histoires à raconter le soir au bord du lit, un chien paralysé et un chef qui l’accable de tous les maux, ce roman est tout simplement virevoltant.
    Un style fluide qui donne au récit une dimension vivante et réelle aux personnages, nombreux qui tournoient autour de ce Benjamin. Attachant, Benjamin semble vivre nonchalamment mais la réalité le rattrape chaque jour et le promène ou plutôt le propulse d’un coin vers un autre à une vitesse vertigineuse.
    Un très bon roman qui détonne et ouvre les portes à une saga familiale tonitruante.

  • 0.25

    À force d’entendre parler de Daniel Pennac, je me suis dit qu’il me fallait faire connaissance avec cet auteur. Mais quelle bonne idée ai-je eu là ! Je suis tombé sous le charme de cet auteur, du moins pour ce roman, et je compte bien lire les autres. Au bonheur des ogres est donc un roman policier paru en 1985. Qui dit policier dit intrigue. Et bien celle-ci se déroule autour d’un personnage, Benjamin Malaussène, et d’un lieu, le magasin où il travaille.

    Benjamin Malaussène

    Ce jeune homme est donc le héros principal du roman. Il nous est décrit comme un grand frère aimant pour sa fratrie – atypique – , qui se remet à lui en l’absence d’une mère « coureuse », et à qui il aime conter des histoires inspirées de ses journées. Ses journées justement il les occupe à exercer sa fonction officielle de Contrôleur technique dans un grand magasin. Mais officieusement il est là en tant que bouc émissaire pour permettre au dit magasin d’être absout des erreurs que lui imputent les clients. Et dans ce rôle, il est fort Benjamin. Auprès de lui Théo, son collègue, qui aime à fréquenter le photomaton et veiller sur ceux qu’il appelle ses petits vieux.

    Revenons à Benjamin, Ben, son personnage est vraiment attachant, un tantinet rebelle, il est surtout espiègle et plein de tendresse. Il a son franc parler et on se plaît à naviguer dans ses pensées. L’évolution du personnage au fil du roman est ce qui maintient en alerte le lecteur, il est difficile de refermer le livre tellement on s’attache rapidement à la vie de Ben.

    L’intrigue

    Car il intrigue policière il y a

  • 0.15

    Un livre un peu brouillon mais gai et dynamique, même si le personnage principal Benjamin n'a pas un rôle très facile ni la maison (il doit s'occuper de ses demi-frères et soeurs) ni au travail (où il s'en prend plein la g..e à longueur de journée).

    Tous les personnages sont haut en couleur, riches et étonnants. Nous allons de rebondissements en rebondissements mais cette histoire ne m'a pourtant pas passionnée malgré la verve de l'auteur, la richesse de son imagination et le dynamisme de son écriture.

  • 0.25

    Le premier de la Saga Malaussène!

    Ça y’est j’ai rattaqué la lecture des tomes de la saga MALAUSSENE. Et je ne le regrette pas du tout, je vais enchainer le plus tôt possible sur la suite, La Fée Carabine. En plus, les chapitres sont très courts, le livre se lit donc rapidement et facilement, c’est super!

    On découvre notre bouc émissaire Benjamin, sa vie, sa famille enfin surtout sa tribu de frères et sœurs, il y a (dans l’ordre de naissance): Louna (tout juste majeure et enceinte), Clara (qui photographie tout ce qu’elle voit), Thérèse (qui lit dans le marc de café mieux que personne), Jérémy (qui ne sait pas faire une phrase sans gros mots), Le Petit (qui avec ses grosses lunettes dessine des ogres-noël)… Et une mère absente. Il y a aussi Tante Julia et sa crinière de rêve…

    Par contre, j’ai beau chercher, je n’arrive pas à savoir en quelle année se déroule l’histoire, peut-être dans les années 60/70, environ 20 ans après la Seconde Guerre Mondiale d’après quelques indices que j’ai glané par-ci par-là… Ce qui rend le livre encore plus intemporel. Bref, j’adore!

    Du coup, à titre de comparaison, je re-regarde l’adaptation cinématographique de 2012. Mais, eux l’ont transporté dans les années 2000, ils ont zappé le personnage de Clara (dommage elle a un rôle important dans l’intrigue) et Benjamin MALAUSSENE a l’air plus ridicule que dans le livre.

  • 0.2

    La sortie du dernier Pennac "Le cas Malaussène" a suscité ma curiosité pour cette famille et ce monde "Pennaciens"... que je ne connaissais pas, aussi incroyable que cela puisse paraître. Quel plaisir loufoque que la découverte de ces personnages tonitruants en façade et touchants en profondeur. Ce grand frère dans son rôle de père, tombeur de "tantes Julia" au travers des rayons de son magasin... Ben au grand cœur, inventif pour éveiller l'imagination de sa fratrie, que cette mère laisse entre ses mains. Mais aussi un bouc émissaire professionnel, très investi dans sa mission... Jusqu'au jour où des explosions éclatent sur son lieu de travail, mystérieuses, jusqu'à le pointer, lui, du doigt, lui faire porter un chapeau qui n'est pas le sien mais le jeu d'un autre. Mais tel un chat habile, Ben saura se tirer des mauvais pas. Un acrobate, un funambule.
    Ou comment rattraper les lectures perdues, d'un temps révolu... Il n'est jamais trop tard pour réviser ses classiques, les lire ou les relire, les apprécier à leur juste valeur, les déguster. Il provoque le rire, la stupéfaction, la surprise, on s'interroge, au point de ne plus savoir où on est.
    Rocambolesque, hors norme, ce roman ne ressemble à aucun autre.

  • 0.15

    Je remercie ma collègue de m'avoir fait découvrir cette série, c'est cocasse, un peu cru : au début, je n'aimais pas trop et ensuite, j'ai été happée. Je le conseille vivement.

  • 0

    Benjamin Malaussène, frère de famille, endosse le rôle de père de famille nombreuse, très nombreuse. En effet, sa mère a la manie de faire des gosses et de s évaporer une fois qu ils sont là. Pour subvenir aux besoins de sa grande famille, Malassène est employé comme bouc émissaire dans un grand magasin. Son rôle : se faire engueuler à la limite du licenciement par son patron devant les clients ayant des réclamations. Le but : dissuader le client de porter plainte contre le magasin en l attendrissant sur le sort de Malaussène. Son lieu de travail va être la scène de plusieurs attentats et Malaussène comme bon bouc émissaire qui se respecte va être le principal suspect. J ai découvert Daniel Pennac au collège avec la série des Kamo puis ai continué à le découvrir au lycée avec toute la série de roman de la famille Malaussène que j ai dévorée. J ai récemment relu Au bonheur des ogres et j adore toujours autant. Pourquoi? Parce que Daniel Pennac arrive à nous intégrer dans cette famille loufoque et atypique. En effet, on s attache à chaque personnage qui a chacun sa particularité et on aimerait en faire partie. Et surtout on rigole, oui il arrive à ces personnages tout un tas de péripéties qui font sourire du début à la fin. Donc si vous avez envie de changer de famille et de rire le temps d un roman, je vous conseille Au bonheur des ogres et les 6 romans qui suivent et nous racontent la suite des aventures de la famille Malaussène.

  • 0.2

    Des personnages attachants, des problématiques d'actualité...Un ouvrage rédigé simplement, avec humour qui offre un moment d'évasion inestimable .

  • 0.15

    Vous qui entrez dans la famille Malaussène, bienvenue au royaume des doux-dingues ! Bienvenue dans le monde fantaisiste de Benjamin Malaussène qui veille sur son improbable et nombreuse fratrie et exerce le métier pour le moins original de bouc émissaire ! Des bombes, une intrigue policière, une famille hétéroclite et attachante, beaucoup de gaieté et de bonheur pour le premier tome d'une saga haute en couleurs dont les personnages sont devenus des incontournables de la lecture contemporaine, tout comme Belleville mis à l'honneur avec tendresse par Pennac. A suivre avec La Fée Carabine, La petite Marchande de Prose, Monsieur Malaussène, Des Chrétiens et des Maures, Aux Fruits de la Passion.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Les articles associés

  • Daniel Pennac

    Ecrivain français, Daniel Pennac, de son vrai nom Pennacchioni est né le 1er décembre 1944 au Maroc. Il grandi en Afrique et en Asie du Sud et poursuit ses études à Nice où il obtient une maîtrise... Lire la suite

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Merci Daniel Pennac GALLIMARD

3.75

Voir tous les livres de Daniel Pennac

Autres éditions

Au bonheur des ogres Daniel Pennac GALLIMARD

4.298850574

Voir toutes les éditions