Au bon roman

Couverture du livre « Au bon roman » de Laurence Cossé aux éditions Gallimard

3.714285714

7 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070419982
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 464
  • Collection : Folio
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Un fou de Stendhal est abandonné en forêt. Une très jolie blonde quitte brusquement une route qu'elle connaît comme sa poche. Un Breton sans histoire rencontre au bord d'une falaise deux inconnus inquiétants. Nous ne sommes pourtant pas dans un roman policier. Les agresseurs ne sont ni des... Lire la suite

Un fou de Stendhal est abandonné en forêt. Une très jolie blonde quitte brusquement une route qu'elle connaît comme sa poche. Un Breton sans histoire rencontre au bord d'une falaise deux inconnus inquiétants. Nous ne sommes pourtant pas dans un roman policier. Les agresseurs ne sont ni des agents secrets ni des trafiquants. Ils ne s'attaquent qu'à des tendres : un ancien routard devenu libraire, une mécène mélancolique, des romanciers... Qui, parmi les passionnés de lecture, n'a rêvé un jour que s'ouvre la librairie idéale ? Une librairie vouée au roman où ne seraient proposés que des chefs-d'oeuvre ? En se lançant dans l'aventure, Ivan et Francesca se doutaient bien que l'affaire ne serait pas simple. Comment, sur quels critères, allaient-ils faire le choix des livres retenus ? Parviendraient-ils un jour à l'équilibre financier ? Mais ce qu'ils n'avaient pas prévu, c'était le succès.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.15

    " Au bon Roman " c'est le nom d'une librairie un peu spéciale qui voit le jour à Paris. Un peu spéciale, dans le sens, où elle ne doit renfermer que des chefs-d'oeuvre. Mais l'aventure s'avère bien périlleuse. Jalousies, critiques, irritations de quelques journalistes, lecteurs, voire même auteurs et au final, agressions menées contre certains membres du comité secret chargé de choisir les livres qui seront présents dans cette librairie. Un enquêteur amoureux de la lecture va dénouer les fils de l'affaire. Livre très intéressant puisque l'on peut suivre la naissance de la librairie de A jusqu'à Z. Beaucoup de références à des grands auteurs.
    Bref, un livre qui devrait plaire à tous ceux qui aiment lire " des livres parlant de livres ".

  • 0.25

    Le livre s’ouvre sur une série de 3 accidents, qui auraient pu être fatals, censés n’avoir aucun lien entre eux.
    Puis, à partir du second chapitre, nous assistons à la naissance, la vie et la mort d’une librairie appelée « Au bon roman ». Ivan, le libraire et Francesca, la mécène, s’associent pour créer LA librairie idéale. Ils passent plusieurs merveilleuses journées et soirées à établir le plan directeur de ce projet. Pour la sélection des romans, ils vont créer un comité de 8 membres, auteurs actuels qui ne se connaissent pas, doivent rester dans l’anonymat le plus total. Mais, est-ce une utopie que de vouloir réunir ces livres jugés indispensables ? de vouloir les faire ressortir des cartons, de ne pas vouloir vendre des best-sellers creux???? A en juger par le succès immédiat de leur échoppe, l’on peut penser que non. D’autres ne sont pas d’accord et se lancent dans une vindicte tapageuse qui agressera Ivan et Francesca et seront à la base des 3 incidents du premier chapitre

    Ce roman est très dense. Plusieurs histoires s’entremêlent :
    L’amour : une histoire d’amour entre Ivan et Anis, l’amour à sens unique de Francesca pour Ivan et, surtout, l’amour de la littérature
    L’enquête policière suite aux agressions dont furent victimes plusieurs membres du comité, mais qui, pour moi, sert de prétexte à nous raconter la genèse de la librairie
    J’ai trouvé là, également, une diatribe contre la marchandisation à marche forcée des livres avec l’abonnement quasi obligatoire à « l’Office ». Les nouveautés incontournables de plus en plus nombreuses et cette forêt qui cache 1 ou 2 chefs d’œuvres.
    Le personnage essentiel de ce livre est la littérature. Elitiste pour les 2 protagonistes, totalitaire pour les autres. Ce choix se défend mais…. Chacun a sa bibliothèque idéale et, l’important n’est-il pas de commencer de lire et d’évoluer ensuite ???? L’on ne peut que regretter de trouver dans les librairies certains bouquins, certaines « biographies ». Peut-être qu’un jour, les libraires, eux-mêmes, se révolteront contre cet « Office »
    C’est un très bon bouquin qui ne se laisse pas oublier. J’ai apprécié de trouver dans leur liste Jean Echenoz que j’apprécie énormément. Je pense que certains des auteurs cités atterriront dans ma LAL.

  • 0.15

    Lorsque l'on aime les romans on ne peut qu'être séduit par ce polar sympa et à l'intrigue plutôt bien conçue. Il vient d'ailleurs de sortir au format poche. C'est l'occasion de lire ce bon roman !

  • 0.2

    Je ne peux pas resister a un roman qui parle de romans !!!!
    et puis c`est le reve de chacun de nous j`imagine !!
    Ma prochaine lecture !

  • 0

    Bel hommage aux auteurs de qualité qu'ils soient anciens ou modernes. Belle aventure littéraire qui donne des pistes aux lecteurs que nous sommes.
    Ce roman est passionnant, malgré quelques longueurs. Il souligne l'intolérance et le pouvoir de la société de consommation qui ne tolère pas que l'on "sorte des clous".
    A recommander.

  • 0

    Une vraie librairie, avec que de bons livres, de ceux qui construisent la littérature, quels que soient leur langue d’origine ou leur siècle. Voilà le projet original et prometteur que mettent en place Francesca et Ivan rue Dupuytren à Paris. Le succès est immédiat. Seulement, tout n’est pas si facile : des accidents étranges, des filatures et des articles anonymes dans la presse s’en prennent à l’équipe et fissurent le bel édifice. Qui prend ombrage du succès de la librairie ? comment tout cela va-t-il finir ? la littérature trouvera-t-elle sa place contre les best-sellers médiocres en plein quartier latin ou la librairie devra-t-elle fermer ?
    L’idée est intéressante et le tout traité avec finesse et humour. Voici un roman plutôt haletant, mené comme un roman policier. Mais il gagnerait vraiment à être raccourci de moitié, dommage.

  • 0

    Que dire de plus que ce qui est déjà écrit dans les commentaires des lecteurs ? oui c’est un bon roman (sans jeux de mot….) oui nous rêvons tous d’une telle librairie (si quelqu’un a l’adresse d’une s’en approchant , merci de transmettre) et oui il y a quand même des longueurs, mais l’histoire est originale, il y a de l’intrigue, des passions amoureuses et des références littéraires utiles, alors oui je le conseille.

  • 0

    Un rêve pour la lectrice enragée que je suis.
    Une pile à lire qui va s'allonger...

  • 0

    Combien de romans dans cette oeuvre?
    Le récit se révèle en effet gigogne et s'il revêt, de prime abord,l'allure d'un roman policier,c'est pour mieux jouer avec le lecteur et faire entrer celui-ci dans les arcanes de l'édition et de la librairie mais aussi dans ceux de la création littéraire car il offre de beaux portraits d'écrivains.
    "Au Bon Roman" raconte la fondation de cette librairie,née de la rencontre de deux idéalistes, Francesca et Ivan,trop désintéressés pour s'attendre aux polémiques et aux coups bas que leur entreprise va susciter.
    Pas seulement roman policier car la fin se joue de nos attentes, montrant que cette enquête se situe peut-être surtout dans la trame narrative elle-même car nous nous retrouvons entraînés dans la genèse des oeuvres romanesques et des personnages. Le mystère se trouve caché dans des personnages profonds et opaques parfois, menant chacun une quête et le dénouement essentiel sera plus sentimental que policier.
    L'enquête doit également mener le lecteur sur les pas du narrateur...Qui raconte? Quel est ce "je" aussi discret qu'un caillou du Petit Poucet mais qui intrigue dès que notre regard le décèle? Finalement, qui est personnage, qui est auteur dans "Au Bon Roman"?
    Une relecture s'impose donc, d'autant plus qu'au roman contenu dans chaque personnage et chaque strate narrative, s'ajoute une pluie de références romanesques car Laurence Cossé fait partie de ces auteurs comme Pennac, Barbery ou Jasper Fforde qui partagent leurs bonheurs de lecture en suscitant notre désir pour les oeuvres qu'ils évoquent.C'est ainsi que, par le biais de l'intertextualité,le tissu du roman s'étoffe encore davantage en établissant des liens entre toutes les oeuvres qu'il contient et les lecteurs, élargissant encore un peu plus la toile littéraire dont la métaphore internautique,la Toile, ne serait rien d'autre que le double dont Ivan rêve le développement.

  • 0

    Pour l’accro que je suis, quoi de mieux qu’un livre sur les meilleurs romans et qui ose inventer la librairie qui ne contient que des chefs d’œuvre du genre ! Sur la base de ce concept, Laurence Cossé bâtit une histoire d’amour particulièrement ambiguë et pleine de passions mesurées, un commerce qui fait des jaloux et dans lequel on apprend tout sur les travers des écrivains, des jurés, des éditeurs, des vendeurs, des critiques de journaux et de télévision et, pour finir, une enquête policière menée discrètement par un fonctionnaire passionné de littérature. L'auteur a beaucoup de respect pour ses personnages, sa narration ne faiblit pas, elle utilise une écriture claire. Rien que du plaisir.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Présent dans les listes

Du même auteur

Vous n'écrivez plus ? Laurence Cossé GALLIMARD

4

Voir tous les livres de Laurence Cossé

Autres éditions

Au bon roman Laurence Cossé GALLIMARD

3.714285714

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine