Assasaint ; l'histoire du bon larron moderne ; Jacques Fesch

Couverture du livre « Assasaint ; l'histoire du bon larron moderne ; Jacques Fesch » de Gilbert Collard aux éditions Presses De La Renaissance
  • Nombre de page : 226
  • Collection : Petite renaissance
  • Genre : Sociologie Faits de société, Témoignages contemporains, Actualité, Biographies
Résumé:

Né en 1930 à Saint-Germain-en-Laye, Jacques Fesch, devenu adulte, mène la grande vie et dilapide son argent en voitures de sport. Puis un ami le convainc du plaisir de naviguer en solitaire. Mais l'achat d'un voilier est coûteux. Lui vient l'idée d'attaquer un changeur. Le 25 février 1954,... Lire la suite

Né en 1930 à Saint-Germain-en-Laye, Jacques Fesch, devenu adulte, mène la grande vie et dilapide son argent en voitures de sport. Puis un ami le convainc du plaisir de naviguer en solitaire. Mais l'achat d'un voilier est coûteux. Lui vient l'idée d'attaquer un changeur. Le 25 février 1954, armé d'un pistolet, il entre dans un bureau de change pour dérober plus de deux millions de francs. L'affaire tourne mal. Poursuivi par un agent de police qui le menace de son arme, il tire le premier et le tue. Jugé, puis écroué à la prison de la Santé à Paris, il y restera trois ans.

Le 1er mars 1955, il reçoit une grâce qu'il rapporte ainsi dans son journal spirituel : « J'ai entendu une voix qui n'est pas de la terre me dire : «Jacques, tu reçois les grâces de ta mort." » Ce choc entraîne sa conversion. Dès lors, toute sa vie et son regard changent. Plus tard il écrira : « Je suis comblé. On me sauve malgré moi, on me retire du monde parce que je m'y perdais. »

L'instruction et le procès de Jacques Fesch déclenchent des débats passionnés aux assises et dans la presse. Le 6 avril 1957, le verdict tombe : il est condamné à mort. Le 1er octobre, celui que l'opinion publique surnommait le « dandy malfrat » est guillotiné, à l'âge de 27 ans. Les dernières lignes de son journal sont éloquentes et devinrent le titre d'un best-seller : « Dans cinq heures, je verrai Jésus... »

En décembre 1993, le cardinal Lustiger a ouvert l'enquête préliminaire à la béatification de Jacques Fesch. « J'espère qu'il sera un jour vénéré comme une figure de sainteté. »

Gilbert Collard s'est livré pendant trois ans à une enquête minutieuse à travers les dossiers du procès, les rencontres avec ceux qui ont connu Jacques Fesch - dont son voisin de cellule, Marcantoni - et l'étude approfondie de son journal spirituel et de sa correspondance. Il a également permis de retrouver le fils de Jacques Fesch, Gérard Droniou.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Constance (Lettres) Gilbert Collard AUBIER

Voir tous les livres de Gilbert Collard

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine