Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers

Couverture du livre « Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers » de Benjamin Alire Saenz aux éditions Pocket Jeunesse

4.55

40 notes

  • Nombre de page : 358
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature jeunesse Romans / Contes / Fables Poche
Résumé:

Aristote, 15 ans, est un adolescent en colère dont le frère est en prison. Dante est un garçon du même âge, hyper expansif, qui voit le monde à sa façon. Quand ils se rencontrent à la piscine, ils semblent n'avoir rien en commun. Pourtant, ils commencent à passer du temps ensemble et développent... Lire la suite

Aristote, 15 ans, est un adolescent en colère dont le frère est en prison. Dante est un garçon du même âge, hyper expansif, qui voit le monde à sa façon. Quand ils se rencontrent à la piscine, ils semblent n'avoir rien en commun. Pourtant, ils commencent à passer du temps ensemble et développent une profonde amitié. Une de ces relations qui change la vie et dure pour toujours. Et ils en ont bien besoin car entre un frère absent dont personne ne parle, un père qui porte en lui les souvenirs de toute une guerre et des cauchemars terribles pour Ari, la vie est plus que difficile. Se tisse alors entre les deux garçon une véritable amitié d'abord, puis une histoire d'amour : c'est l'un avec l'autre et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    Aristote, 15 ans, est un adolescent solitaire et silencieux. Il n’a pas confiance en lui. Un jour il rencontre Dante, complètement à son opposé niveau comportement. Il est sûr de lui, ouvert et joyeux. Ils vont lier amitié incroyable. Ils se souviendront mutuellement dans les aléas de la vie.

    J‘ai trouvé cette histoire incroyablement touchante. On se doute bien de ce qu’il va se passer dans l’histoire mais je n’ai pas du tout été déçu. Les personnages sont différents mais s’entendent tout de même très bien. Seul point négatif, et encore, les chapitres sont parfois vraiment très courts ce qui ne permet pas le développement de certaines situations, mais bon cela permet de s’imaginer la suite ou on peux le percevoir comme une limite à l’intimité.

    Bref, je ne vois pas quoi dire de plus sans en révéler plus sur l’histoire. Je l’ai beaucoup aimé, elle est très rapide et très facile à lire. La plume de l’auteur m’a beaucoup plu et je le recommande vivement.

  • 0.25

    J'ai beaucoup attendu ce livre, et quand je l'ai enfin eu, il m'a fallu un grand self control pour ne pas me jeter dessus. Je n'en ai vu, personnellement, que de bonnes critiques, et la mienne ne dérogera pas à la règle, ce livre est une perle !

    Benjamin Saenz traite ici un sujet qui parlera à tous : la quête de soi durant l'adolescence. Comment se construire, comment se trouver, comment savoir qui on est, qui on aime... Comment devenir adulte quand on se sent encore enfant ? Autant de questions que les personnages se posent sans toujours les exprimer clairement. Et nous suivrons donc Ari dans sa quête de réponse et de savoir, dans sa relation d'amour et d'amitié avec Dante, un jeu garçon qu'il a rencontré un peu par hasard à la piscine, dans son désir de balayer les secrets qui pèse dans sa famille.

    La relation entre Ari et Dante est vraiment touchante, l'amour qu'ils se portent est sain et innocent, c'est ce qui rend magique ce roman. Il est beau parce qu'il s'exprime de façon simple sur cette chose complexe qu'on appelle la vie, et sur celle encore plus complexe qu'est l'amour.

    Un très très très gros coup de coeur qui n'est même pas surprenant !
    J'attendais énormément de ce roman, et je n'ai été déçue à aucun moment.

  • 0.25

    C'est un petit coup de coeur pour ce livre. Une vraie petite pépite. Les personnages et l'histoire m'ont beaucoup touché. Un excellent bouquin, très beau et fort.


    les personnages

    Aristote: C'est un jeune garçon paumé. Il ne se sent pas à sa place dans ce monde. Il est perdu dans sa vie, il se cherche, essaie de trouver sa place dans ici, dans sa famille et dans sa tête.
    Entre le silence de son père suite à la guerre du Vietnam, et du fait que ses parents ne lui disent jamais rien sur son frère Bernardo qui est en prison. Il en souffre beaucoup.

    Suite la bas http://colorandbook.blogspot.fr/2016/03/aristote-et-dante-decouvrent-les.html?m=1

  • 0.25

    J'ai adoré ce livre qui était poignant,touchant et tout simplement extraordinaire, je vous le recommande chaudement

  • 0.25

    Très beau roman sur l'amitié et sur la quête d'identité de deux ados qui cherchent leur place et leur légitimité dans le monde, au sein de leur famille, auprès des autres et d'eux-mêmes.
    Le thème de l'homosexualité est traité avec pudeur et délicatesse.
    La couverture est magnifique.
    A lire !

  • 0.25

    WOUAW comment dire que ce livre est émouvant au point de vouloir pleurer à la fin. Si on y réfléchis l'histoire est plutôt banale, mais avec des personnages aussi attachant on oublie carrément cette banalité. Un vrai coup de coeur

  • 0.25

    Vous avez sans doute entendu parler de ce livre il y a quelques années (Aristotle and Dante est sorti en 2012) ou depuis quelques mois puisqu’il va enfin être traduit en français. J’ai pour ma part découvert assez tardivement ce livre grâce notamment à la chaîne de FairyNeverland qui en a parler avec tant de passion que je me suis dit qu’il avait l’air magnifique. C’est encore une fois, sa vidéo sur la lecture en VO qui m’a poussé à me le procurer mais ayant eu peur de ne pas être sensible à ce roman autant que les autres, je l’avais laissé de côté.

    En effet, bien que je parle couramment anglais, je me suis rendu compte en commençant la lecture en VO que je manquais cruellement de vocabulaire. Et là on parle d’un livre avec une écriture poétique alors je me suis dit que je ne comprendrais peut-être pas tout. Ensuite au fur et à mesure que les avis apparaissaient, je me suis rendu compte que c’était un coup de coeur général et moi personnellement, ça me met la pression. Et puis un jour j’ai appris qu’il avait enfin une date de sortie française. Comme je suis faible, je me suis dit qu’il fallait que je le lise avant d’avoir envie d’acheter la version française. Et grand bien m’en a fait …

    Aristotle and Dante est pour moi bien plus qu’un roman. C’est un livre sur la vie en général qui parlera je pense à tous, que vous soyez sensible ou non à sa thématique principale à savoir l’homosexualité. C’est bien plus qu’un roman sur l’adolescence, sur les premiers émois. C’est un livre qui vous touche au plus profond de vous-même, peu importe qui vous êtes ou d’où vous venez.

    Je ne vous parlerais pas de l’histoire parce que je pense sincèrement que c’est un livre qui doit se découvrir au fur et à mesure. C’est grâce à ce livre que j’ai notamment pris conscience que la VO en littérature peut faire la différence. Alors oui, je n’ai pas encore vu ce que la traduction française va donner mais je trouve que la puissance de ce livre tient de son auteur et de sa plume. Ces mots me hantent encore même si sur le moment de ma lecture, je ne m’en rendais pas compte.

    Un petit mot sur les personnages. J’avoue avoir eu un gros coup de cœur pour Dante qui est l’ami qu’on aimerait tous avoir. Il est juste, touchant, combattant, intellectuel bref pour moi il est parfait. J’ai été énormément touchée par les parents de Dante mais aussi par ceux d’Aristotle et en particulier par son père. Dans ma chroniques sur Nos faces cachées d’Amy Harmon, je vous disais que la thématique du traumatisme après-guerre avait été beaucoup traité mais au final survolé, ce que je trouvais dommage. Or là, dans ce livre c’est le contraire. La thématique est très peu traitée mais les émotions données sont énormes.

    Pour conclure je dirais que si vous avez envie de lire un livre qui vous procura plus d’émotions que vous n’en avez jamais connues, ce livre est pour vous. Que l’on soit familier ou non à la thématique principale, vous trouverez un point qui saura vous parler et vous transporter dans leur univers.

  • 0.25

    APAISANT ET MERVEILLEUX !

    Ce sont les deux mots qui me viennent à l’esprit quand j’avais terminé ma lecture. Et waouh que d’émotions ! Je dois vous avouer que je n’avais pas envie de commencer ma lecture car ce livre fait partie de ceux qu’avant même à de le commencer vous savez qu’il va vous faire pleurer, rire et quelque part vous n’allez pas sortir indemne de votre lecture. Et c’est exactement ce que m’a faits ressentir Aristote et Dante découvrent les Secrets de l’Univers ! Que dire ? A vrai dire je ne sais pas ou alors je ne sais plus du tout tellement que cette lecture m’a chamboulé. L’histoire d’Aristote – Ari – et Dante est une leçon de vie à elle toute seule. Elle est à la fois bouleversante, mélancolique et merveilleusement poétique. Et sans aucune hésitation, tout cela est grâce à l’écriture de Benjamin Alire Sáenz. Son écriture m’a faits sentir bien tout au long de ma lecture, j’étais sereine et apaisée par les mots si beaux de Benjamin Alire Sáenz. J’aimerais d’abord parler du titre, » les secrets de l’univers » m’avaient quelque peu interpellé. J’avais d’abord pensé à un voyage ou encore même des débats sur les constellations mais pas du tout. En réalité, ce titre est une métaphore très poétique. Ces secrets sont tous les questions qu’une personne de dix-sept ans peut se poser sur sa vie, sur ses sentiments mais surtout sur sa métamorphose. Ce n’est pas facile de garder un corps et un statut d’enfant lorsque nos pensées sont comme celle d’un homme ou d’une femme adulte. Il est difficile de bien s’orienter à cette âge-là, notre avenir nous semble déjà tout tracé mais il semble en même temps si lointain et flou.

    Et Aristote a réfléchi sur lui et de son importance sur ce monde qui ne lui apparaît pas comme le sien. Ari est belle personne, mais beau de l’intérieur. C’est un personnage si mature et si cynique comme tous les adolescents de son âge, il est l’exemple parfait de l’antihéros que ne peut qu’apprécier. Et pourtant moi, je l’ai plus qu’aimé. J’avais l’impression d’être lui, de ressentir ce qu’il ressent et il exprimait tous mes sentiments merveilleusement et j’aie même commencé à pleurer et à rire dès le début du roman sans savoir vraiment pourquoi. Il en faut beaucoup pour me faire pleurer, mais pleurer dès le début d’un livre alors là c’était une première pour moi ! Oui Ari c’est un jeune homme attachant qui va rencontrer Dante, une personne à l’opposé de lui, une personne qu’il n’aurait sans doute dû jamais rencontrer si Dante ne lui avait pas demandé s’il voulait lire apprendre à nager. Comme quoi dans la vie tout est une surprise, tout est éphémère et que quoiqu’il se passe cela reste malgré tout beau. Dante va changer la vie d’Ari, car Dante est une tempête, il est hors du commun. Il vous donne envie de jurer car cela fait du bien de se défouler. Il m’a donné envie de marcher pied nu sous la pluie en plein milieu du désert. C’est par tous ces gestes que l’amitié d’Aristote et Dante se crée et devient si belle. Une amitié où se mêle sentiment contradictoire mais qui est inébranlable. Et ce son ses deux amis qui vont tenter de percer à jour les secrets de l’univers, de partir en quête de soi. De s’accepter. Et d’être accepté.

    L’entourage d’Aristote et Dante joue un rôle majeur dans leur quête, car même si leurs parents sont stricts envers eux pour diverses raisons, ils sont très ouvert d’esprit et surtout cette époque-là. Cette histoire est une pure merveille, et l’auteur ne s’embête pas avec des mots inutiles. Les chapitres sont courts et la plume de l’auteur est tellement fluide que je l’ai lu en même pas une journée. Aristote et Dante découvrent les Secrets de l’Univers et un vrai coup de cœur ( ) car ce sont deux gamins qui sont tout l’un pour l’autre et ils seraient prêts jusqu’à se sacrifier. Aristote & Dante resteront longtemps dans mon cœur et je ne cesserai de penser à toute leur réflexion sur la vie, sur l’orientation sexuelle et sur ces merveilleux secrets de l’univers que j’espère moi aussi découvrent un jour.

  • 0.2

    Rien ne laissait supposer qu'Aristote et Dante, 15 ans, pouvaient devenir amis... A part leurs prénoms atypiques peut-être ! Atypiques pour des jeunes d'El Paso, car il ne doit pas être fréquent de s'appeler Aristote ou Dante lorsqu'on habite près de la frontière mexicaine ! Aristote, solitaire et plutôt taciturne semble torturé par les non-dits familiaux au sujet d'un frère en prison qu'il a peu connu et dont personne ne veut parler, et du passé de son père qui a fait la guerre du Vietnam. Plutôt bagarreur, il ne se laisse pas marcher sur les pieds et sa mère rêve qu'il se fasse des amis. Dante quant à lui est expansif, poète, artiste et ne craint pas d'afficher une sensibilité très touchante. Pourtant, une belle et profonde amitié va se nouer entre les deux garçons qui vont petit à petit se découvrir et apprendre beaucoup l'un de l'autre. Un lien fort va se tisser entre les deux jeunes, et la vision du monde qu'a Dante va bouleverser les certitudes d'Aristote.

    Un roman jeunesse sur une amitié masculine troublante dont la justesse et la sensibilité m'ont bouleversée !

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !