Arelate t.1

Couverture du livre « Arelate t.1 » de Alain Genot aux éditions Cleopas

4.5

2 notes

  • Nombre de page : 64
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Bandes dessinées adultes / Comics
Résumé:

Vitalis, jeune citoyen marié à la belle Carmilia, enceinte, est l'un des nombreux tailleurs de pierre qui travaillent sur le chantier de l'amphithéâtre. Doté d'un fort caractère et d'un certain penchant pour les jeux de hasard, Vitalis est sur la corde raide. Il doit déjà une énorme... Lire la suite

Vitalis, jeune citoyen marié à la belle Carmilia, enceinte, est l'un des nombreux tailleurs de pierre qui travaillent sur le chantier de l'amphithéâtre. Doté d'un fort caractère et d'un certain penchant pour les jeux de hasard, Vitalis est sur la corde raide. Il doit déjà une énorme somme d'argent à Caius Boronus, riche citoyen dont il est l'un des nombreux clients.
Malheureusement pour lui, suite à un nouveau dérapage sur le chantier, il est renvoyé de celui-ci.
Couvert de dettes et précédé par sa réputation de joueur et de bagarreur, il n'arrive pas à retrouver de travail dans la cité.
Durant ses tribulations dans la ville, il va croiser a plusieurs reprise des individus tels que le jeune Neiko, adolescent qui ne rêve que d'une chose, naviguer ou bien encore l'énigmatique Atticus.

Commence alors pour Vitalis une longue quête qui va le pousser, au hasard des rencontres, à prendre la décision extrême de se vendre comme gladiateur au laniste Olympus pour solder cette dette et offrir un avenir moins incertain à sa famille, devenant ainsi un auctoratus.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    Travailler en commun pour un scénariste – dessinateur et un archéologue est une excellente idée car le résultat est d’une très grande qualité, fournissant un récit passionnant et instructif à la fois. Se basant sur les découvertes les plus récentes, les auteurs battent en brèche pas mal d’idées reçues, sur les gladiateurs, par exemple.



    Comme site, ils ont eu la très bonne idée de choisir Arles (Arelate), souvent appelée la petite Rome ou la Rome des Gaules. De plus, au cours des trois premiers albums (premier cycle), ils s’attachent à décrire le quotidien des gens du peuple, sans oublier le rôle des femmes. L’histoire débute à la fin du premier siècle après Jésus-Christ et nous sommes tout simplement sur le chantier des arènes, ces arènes qu’il faut d’urgence visiter comme le musée de l’Arles antique, si cela n’a pas encore été fait !



    Le dessin est précis, impressionnant de justesse et de technique, et les teintes de brun renforcent encore le caractère unique de cette bande dessinée. Nous nous permettrons juste un petit bémol concernant les visages des personnages dont certains se ressemblent un peu trop, ce qui gêne la lecture.



    Comme l’indique le titre du tome 1, Vitalis en est le héros. Tailleur de pierre joueur, buveur et belliqueux se fait renvoyer du chantier et doit d’urgence retrouver du travail car Carmilia, son épouse, est sur le point d’accoucher. Nous faisons aussi connaissance avec Neiko qui rêve de devenir naute pour naviguer d’abord sur le Rhône puis en mer.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine