Après tout

Couverture du livre « Après tout » de Amaury Da Cunha aux éditions Caillou Bleu
  • Date de parution :
  • Editeur : Caillou Bleu
  • EAN : 9782930537160
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 64
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Photo Vidéo
Résumé:

Après tout marque un tournant dans l'oeuvre d'Amaury da Cunha. Saccades sa précédente série était relativement solaire, marquée par une forme d'étonnement face au monde. Après tout se fait plus sombre et l'étonnement laisse place à la sidération. L'ombre envahit les images. La mort et... Lire la suite

Après tout marque un tournant dans l'oeuvre d'Amaury da Cunha. Saccades sa précédente série était relativement solaire, marquée par une forme d'étonnement face au monde. Après tout se fait plus sombre et l'étonnement laisse place à la sidération. L'ombre envahit les images. La mort et le sexe se font moins allusifs. L'auteur se représente aveuglé. Un chien montre les crocs quand un rapace griffe une branche de ses serres. Pourtant, des trouées de lumière, la perspective d'une route, laissent penser que la chute peut être évitée. Ces images sont pour lui une présence d'une absolue nécessité.
Si l'état d'esprit d'Amaury da Cunha a incontestablement évolué, demeure une pratique : images captées sur le vif ou mises en scène sont chez lui la base de narrations allusives. La volonté déictique de son travail photographique l'inscrit dans une tradition marquée par l'affirmation du statut de l'auteur et de sa subjectivité. À rebours du style documentaire qui prône son apparent effacement. Robert Frank, Arnaud Claas ou le romancier et critique Bernard Lamarche Vadel, ont incontestablement marqué sa trajectoire. Il en a hérité une attirance pour l'infra-mince et la réflexion existentielle, qui sont, pour lui comme pour eux, un moyen de caractériser le visible et tout à la fois d'exprimer un être-au-monde.
Amaury da Cunha manifeste également une attention extrême à la littérature qui l'accompagne et le guide dans son oeuvre. « L'exigence fragmentaire » telle que la caractérisait Maurice Blanchot est pour lui le propre de la photographie. Les séquences, les agencements de ses images sont les esquisses de poèmes visuels, voire de nouvelles photographiques.
À l'instar de cette double filiation, photographique et littéraire, la pratique d'Amaury da Cunha est dialectique :
Situations publiques et privées se mêlent, l'autobiographie est assurément présente même si elle reste indéchiffrable au profane. Chez lui, la charge esthétique des images est une condition de leur indécidabilité.
Rémi Coignet

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com