Après la guerre

Couverture du livre « Après la guerre » de Herve Le Corre aux éditions Rivages

4.285714285

7 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Rivages
  • EAN : 9782743631550
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
  • Nombre de page : 500
  • Collection : Rivages noir
  • Genre : Policier / Thriller format poche
Résumé:

Bordeaux dans les années 50. La Seconde Guerre mondiale est encore dans toutes les mémoires et pourtant, un nouveau conflit qui ne dit pas son nom a déjà commencé : de jeunes appelés partent pour l'Algérie. C'est dans ce contexte qu'une série d'événements violents se produisent. Le... Lire la suite

Bordeaux dans les années 50. La Seconde Guerre mondiale est encore dans toutes les mémoires et pourtant, un nouveau conflit qui ne dit pas son nom a déjà commencé : de jeunes appelés partent pour l'Algérie. C'est dans ce contexte qu'une série d'événements violents se produisent. Le commissaire Darlac, qui s'est compromis pendant l'Occupation, est lui-même bientôt happé par cette spirale de violence... Prix du Polar européen du Point, Prix Landernau (Espaces culturels Leclerc), Prix Michel Lebrun, Meilleur Polar de l'année du Palmarès Lire 2014

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Après la guerre et pendant une autre guerre, d'une barbarie à l'autre, un revenant des camps de la mort, André, revient à Bordeaux pour réclamer vengeance contre celui qui a trahi l'amitié, le commissaire Darlac. De compromissions en trahisons, de manipulations en tortures, Darlac a la main-mise sur la ville et lorsque ses indicateurs et complices sont assassinés, il est prêt au pire pour échapper au châtiment. L'errance d'André le conduit à retrouver la trace des amis d'Olga, sa femme, morte dans les camps mais aussi de son fils, Daniel qui part pour l'Algérie où la guerre fait naître de nouveaux démons.

    On cherche vainement la pureté dans ce roman époustouflant d'Hervé Le Corre. Aucun manichéisme ne guide le système des personnages qui, tous, portent en eux la part du Mal dévolue aux humains. Véritable maudit, Darlac concentre toutes les haines mais André, qui voit dans ses projets de vengeance une possible rédemption, n'est pas davantage exemplaire. Et Daniel, en Algérie, est, lui aussi, amené sur les voies de la sauvagerie. Une vision noire noire noire de l'époque et de l'humanité !

  • 0.25

    André Vaillant est revenu d'entre les morts, à la libération du camp de Buchenwald. Il y a laissé sa femme, Olga. De son passé de petite frappe à Bordeaux, il ne reste que le souvenir de son ancien nom, il ne reste que sa vengeance à assouvir. Détruire son vieil ami Albert Darlac, le peu recommandable commissaire Darlac, qui l'a trahi, qui lui a fait abandonné son enfant, Daniel. L'époque sent encore le souffre et quelques cadres de police dûment diligentés par l'occupant pour dénoncer, rafler, torturer, spolier ont encore la main-mise sur une ville qu'ils gèrent comme des parrains. Daniel, lui, est appelé pour faire la guerre en Algérie.

    Un roman noir intelligent, utile et magistralement construit. La période est trouble à souhait coincée entre les tabous de l'Occupation et de notre hégémonie coloniale en Algérie. L'auteur parvient à recréer une atmosphère tantôt pesante et poisseuse, tantôt sèche et suffocante par une langue précise, des dialogues à-la-Audiard et un brin de lyrisme. A découvrir absolument.

    "Neuf meurtres en dix mois, un tueur particulièrement déterminé et violent en liberté, c’est beaucoup pour une ville comme Bordeaux qu’on tient pour calme et ordonnée, capitale de la modération politique, avec par le passé une Gestapo efficace et une police politique redoutable et redoutée, une résistance hachée menue, des Juifs dûment raflés, une belle proportion de salauds, de traîtres et d’immondes canailles passés pour la plupart à travers les mailles au moment de l’épuration, et maintenant dirigée par ce maire jeune et beau, au physique de représentant en aspirateurs, résistant irréprochable, chargé par de Gaulle de retaper la virginité de cette grande traînée et de sa marmaille morveuse de bourgeois, de négociants en vin, de flics, de journalistes locaux toujours contents au bout de leur nouvelle laisse."

  • 0

    Un must! (le livre vient de sortir en poche)
    J'ai eu le plaisir d'acheter ce roman lors d'une dédicace et conseille vivement cet écrivain, professeur de lettres à Bordeaux, talentueux.
    Le Corre n’a pas son pareil pour rendre l’atmosphère délétère de Bordeaux en 1950, encore hantée par les fantômes de l’Occupation. Dans ce roman à plusieurs voix, magistralement construit, il fait alterner le champ de bataille urbain de Bordeaux et celui de l’Algérie vu à travers le regard de Daniel....

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Les articles associés

  • Le top des polars de l'été 2014

    Chaque été révèle son cru de polars . Il y a les auteurs de best-sellers que l'on attend avec la hâte de retrouver un héros récurrent qui saura contre toute attente dénouer l'écheveau... Lire la suite

Présent dans les listes

Du même auteur

Du Sable Dans La Bouche Herve Le Corre GALLIMARD

Voir tous les livres de Herve Le Corre

Autres éditions

Après la guerre Herve Le Corre RIVAGES

4.285714285

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com