Appelle-moi Stendhal

Couverture du livre « Appelle-moi Stendhal » de Gerard Guegan aux éditions Stock

0 note

  • Date de parution :
  • Editeur : Stock
  • EAN : 9782234071162
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 169
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Christianisme : essais religieux, témoignages, biographies
Résumé:

Chacun le sait, tout ce qui s'est écrit sur la mort d'Henri Beyle, alias Stendhal, relève de l'invention. Même son cousin Romain Colomb a biseauté les cartes. Même Mérimée, ami de longue date, a cherché le scandale en déformant les faits.
L'événement a eu pourtant un témoin direct,... Lire la suite

Chacun le sait, tout ce qui s'est écrit sur la mort d'Henri Beyle, alias Stendhal, relève de l'invention. Même son cousin Romain Colomb a biseauté les cartes. Même Mérimée, ami de longue date, a cherché le scandale en déformant les faits.
L'événement a eu pourtant un témoin direct, Joseph Lingay. Éminence grise de la monarchie de Juillet, cet élève de Fouché, qui se disait « le plus corrompu des corrupteurs », régnait en maître sur les fonds secrets de quatre ministères. Il en fit profiter Gautier, Nerval, et les jeunes prostituées que Stendhal partagea souvent avec lui. Son pouvoir était tel qu'il était sur le point d'envoyer à l'Académie son compagnon de débauche.
Tous les deux, d'ailleurs, sortaient d'un bordel le 22 mars 1842 quand, foudroyé par l'apoplexie, l'écrivain manqua s'écraser sur le pavé parisien. Dans les heures, les jours suivants, Lingay s'employa à assurer sa légende, en s'aidant d'Old Nick, le découvreur de La Chartreuse, du jeune Gobineau, ultra rallié à la cause de Mathilde de La Mole, et de Balzac, pas des plus scrupuleux quand il y allait de l'argent.
Gérard Guégan, qui a pu consulter les carnets secrets de Lingay, réputés perdus, s'est autorisé, sur le conseil du spectre de Stendhal (à moins que ce soit celui de Nimier ou de Cendrars), à tutoyer l'Histoire le temps d'une dernière valse. La dernière valse du romantisme. Les femmes (Alberthe, Jules, Monelle, Clémentine) y sont audacieuses et les hommes brillants. C'est la vie. La (presque) vraie.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Présent dans les listes

Du même auteur

Les Cannibales N'Ont Pas De Cimetiere Gerard Guegan GRASSET ET FASQUELLE

Voir tous les livres de Gerard Guegan

Autres éditions

Appelle-moi Stendhal Gerard Guegan STOCK

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com