Antoine Watteau et l'art de l'estampe

Couverture du livre « Antoine Watteau et l'art de l'estampe » de Marie-Catherine Sahut et Florence Raymond aux éditions Le Passage
  • Nombre de page : 157
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Peinture / Dessin d'art
Résumé:

Antoine Watteau et l'art de l'estampe marie-catherine sahut et florence raymond Peintre et inlassable dessinateur, Antoine Watteau (1684-1721) a marqué le XVIIIe siècle par la grâce et la spontanéité de son art. Il a lui-même pratiqué la gravure, créant de frêles eaux-fortes dont seuls... Lire la suite

Antoine Watteau et l'art de l'estampe marie-catherine sahut et florence raymond Peintre et inlassable dessinateur, Antoine Watteau (1684-1721) a marqué le XVIIIe siècle par la grâce et la spontanéité de son art. Il a lui-même pratiqué la gravure, créant de frêles eaux-fortes dont seuls de rares tirages ont été conservés. Mais c'est surtout à des interprètes que l'on doit de posséder plus de 600 planches d'après ses dessins et ses peintures. L'initiative en revient à son ami et protecteur Jean de Jullienne, riche entrepreneur de teinture et amateur distingué, qui, de 1724 à 1735, mobilisa graveurs et éditeurs pour proposer à la vente des estampes reliées en quatre volumes, hommage posthume à l'artiste trop tôt disparu. Véritable creuset de jeunes talents, cette entreprise remarquable participa à la diffusion dans toute l'Europe du style rocaille dont Watteau fut l'un des principaux instigateurs. Watteau dessinateur a été servi par le talent du jeune Boucher, principal interprète des Figures de différents caractères. Quant aux peintures, certaines fort riches comme L'Embarquement pour Cythère ou L'Enseigne de Gersaint, elles requéraient des praticiens professionnels sachant manier le burin aussi bien que l'eau-forte.
Parmi eux, on compte les meilleurs graveurs du temps : Tardieu, Cochin le Père, Laurent Cars, Aveline, Le Bas, qui ont su rendre la touche sensible du maître, la légèreté de ses frondaisons, la vibration de la lumière. Le Recueil Jullienne est l'occasion de pénétrer dans l'univers de Watteau, mais aussi de découvrir une aventure éditoriale singulière, née dans le cercle actif des mécènes et des marchands d'estampes du xviiie siècle. Pour illustrer le propos, on a eu recours principalement à la collection Edmond de Rothschild au musée du Louvre qui possède, en plus du Recueil en quatre volumes, un fonds rare de feuilles « avant la lettre » encore peu connues. Quelques tableaux et dessins de Watteau, comme Les Deux Cousines ou Le Rémouleur, sont placés en regard des gravures qu'ils ont inspirées. Enfin, une étude sur les conditions matérielles de fabrication, incluant les techniques de report et la qualité du papier complètent l'ouvrage. Le livre, richement illustré, est le catalogue de l'exposition Antoine Watteau et l'art de l'estampe qui se tiendra au musée du Louvre du 7 juillet au 11 octobre 2010. Marie-Catherine Sahut est conservateur en chef au musée du Louvre, en charge de la peinture française du XVIIIe siècle. Florence Raymond est historienne de l'art, spécialiste du XVIIIe siècle.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

La coupole de Callet et son étonnant destin ; du palais Bourbon au musée du Louvre Marie-Catherine Sahut LIENART

Voir tous les livres de Marie-Catherine Sahut

Récemment sur lecteurs.com