André gill, correspondance et mémoires d'un caricaturiste

Couverture du livre « André gill, correspondance et mémoires d'un caricaturiste » de Gill/Andre aux éditions Champ Vallon

0 note

  • Date de parution :
  • Editeur : Champ Vallon
  • EAN : 9782876734456
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 409
  • Collection : Dix-neuvieme
  • Genre : Biographies historiques
Résumé:

A la suite d'Honoré Daumier, André Gill (1840-1885) fut sans conteste le caricaturiste le plus fécond du XIXe siècle, actif des dernières années du second Empire aux débuts de la Troisième République. On lui doit une oeuvre riche de plusieurs milliers de dessins, parus dans Le Hanneton.... Lire la suite

A la suite d'Honoré Daumier, André Gill (1840-1885) fut sans conteste le caricaturiste le plus fécond du XIXe siècle, actif des dernières années du second Empire aux débuts de la Troisième République. On lui doit une oeuvre riche de plusieurs milliers de dessins, parus dans Le Hanneton. La Lune, L'Eclipse ou Les Hommes d'aujourd'hui, dont certains resteront associés aux combats menés pour l'instauration de la République. Haute figure de la bohème du Quartier Latin et de Montmartre, rapin excentrique proche de Vallès et Courbet, délégué de la Commune au musée du Luxembourg pendant le printemps 1871, membre des Hydropathes d'Emile Goudeau et du Chat noir (le Rodolphe Salis, André Gill était lié au Tout-Paris des décennies 1860 et 1870, dont il a raillé sans relâche le monde des arts, des lettres et de la politique, de même que le demi-monde, dans des charges féroces ou admiratives. Patron de presse, illustrateur de romans (notamment pour Zola), homme de théâtre, poète et chansonnier, il est aussi un parodiste, un peintre, un panoramiste... que les dernières années de sa vie, hantées par la possession du " Million " et marquées par des crises de folie, conduiront à l'asile d'aliénés de Charenton où il mourra, interné et oublié, sauf de quelques proches. Le présent volume reprend les souvenirs d'André Gill, Vingt années de Paris, parus en 1883 chez Marpon et Flammarion et publiés à l'initiative d'Alphonse Daudet qui les préfaça. A ces mémoires qui n'avaient jamais été réédités est adjointe la correspondance de Gill, réunissant plus de 150 lettres retrouvées et généralement inédites, issues de collections privées et publiques, françaises ou étrangères. Adressées à sa famille, ses collaborateurs ou ses proches (Nadir, Vallès, Courbet, Hugo, Zola...), à ses modèles ou ses confrères, ces lettres viennent compléter l'autobiographie de Gill et parfois en contredire les inévitables arrangements. Echelonnées tout au long De sa vie et De sa carrière, elles éclairent aussi la personnalité et les multiples activités professionnelles de Gill, tout en offrant la possibilité de mieux pénétrer les nébuleuses de la bohème et de la petite presse parisienne, leurs figures, leurs pratiques et leurs projets, leurs démêlés et leurs échecs. Introduit par Bertrand Tillier qui restitue le parcours et la postérité de Gill, le volume est augmenté d'un appareil de notes et d'annexes comprenant des documents complémentaires, un index des correspondants, une chronologie et une sélection iconographique.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

L'art de se conduire dans la société des pauvres bougres Gill/Andre FINITUDE

Voir tous les livres de Gill/Andre

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine