Anatomie d'une fille à l'ouest

Couverture du livre « Anatomie d'une fille à l'ouest » de Andrea Portes aux éditions Michel Lafon

5

1 note

  • Nombre de page : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature jeunesse Romans / Contes / Fables
Résumé:

Pour tout le monde, Anika Dragomir est la troisième adolescente la plus populaire du lycée. Cheveux blonds, lèvres glossées, elle a la panoplie de la fille parfaite. De loin, car si on se rapproche, on découvre qu'elle n'est pas tout à fait irréprochable : elle empoisonne petit à petit son... Lire la suite

Pour tout le monde, Anika Dragomir est la troisième adolescente la plus populaire du lycée. Cheveux blonds, lèvres glossées, elle a la panoplie de la fille parfaite. De loin, car si on se rapproche, on découvre qu'elle n'est pas tout à fait irréprochable : elle empoisonne petit à petit son patron, vole dans la caisse, et est en train de tomber amoureuse de Logan, le pire loser du lycée. Elle est prête à tout pour que personne ne le sache, car un pas de travers et Becky Vilhauser, le Dark Vador rose bonbon qui tyrannise le lycée, fera de sa vie un enfer. Et lorsque Jared, le garçon le plus populaire de la ville, décide qu'elle sera sa petite amie, Anika va devoir choisir. Après tout, serait-ce si improbable de tout lâcher pour un raté ?
Dans les baskets d'une fille à côté de ses pompes

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    Il faut faire l'expérience de ce bouquin. Je m'attendais à beaucoup de choses avec Anatomie d'une fille à l'ouest, mais pas à être aussi surprise, pas à tomber amoureuse. Je voyais ce roman comme un bon moment en compagnie d'une histoire originale. En fait, il y a plus que ça... Mais j'ai peur d'en dire trop, j'ai peur d'en dire pas assez. Je suis confuse. Et ce roman vient de ravir mon coeur...

    Après Pardonne-moi, Leonard Peacock, je ne pensais pas retomber amoureuse d'un livre aussi tôt. Mais ce roman m'a fait retrouver les frissons d'angoisse et de plaisir que j'ai pu avoir. En plus des petits rires et des exclamations qui ont accompagné ma lecture. Comprenez, tout au long d'Anatomie d'une fille à l'ouest, j'ai senti qu'Andrea Portes nous préparait quelque chose, quelque chose de machiavélique, qui mettrait mon coeur/nos coeurs en miettes.
    Alors à chaque nouveau chapitre, j'avais peur de tomber de mon nuage. C'est vrai, la vie d'Anika n'est pas toute rose... D'une parce qu'elle porte ce prénom et ce nom étranges, Anika Dragomir, de deux parce que ses origines lui donnent un statut d'immigrée à Lincoln, Nebraska, et de trois parce que son père, non seulement à cheval sur l'importance de la scolarité, lui a donné ses origines roumaines. Mais pourtant, elle parvient à se sortir de tout ça, avec beaucoup d'autodérision et en pimentant sa vie de quelques secrets.
    Je sais pas, il y avait aussi un truc dans le ton de ce roman. Andrea Portes utilise un langage assez familier et jeune, le tout mêler quand même à des instants de réflexion magnifiques. Puis la construction du récit en elle-même. Anika nous parle, comme si elle nous racontait sa vie, comme si on était avec elle, mais genre vraiment. Et il y a ces quelques chapitres, alternés avec la narration, qui nous parlent de ce bouleversement que l'auteur nous réserve. Un bouleversement qu'on ne comprendra qu'à la toute fin, forcément. Si bien qu'en me renseignant un peu sur Andrea Portes et en lisant qu'elle avait aussi écrit un thriller, je ne me suis pas étonnée. Elle sait maintenir le suspense, et créer l'inattendu.
    Même si on a envie de la secouer un peu, même si on voudrait parfois lui mettre des claques, j'ai adoré Anika ! Au début, je n'étais pourtant pas si sûre que ça matche entre nous. Elle a quinze ans, elle peut paraître insensible, mesquine, calculatrice, mais on voit au fil du roman quelqu'un d'autre se dessiner. Et c'est là que j'ai adhéré. C'est un protagoniste qui prend conscience petit à petit des choses. Alors oui, elle passe pour un peu superficielle, oui, elle drogue son patron parce qu'il est con [genre vraiment, il en tient une sacrée couche], oui, elle vole dans la caisse. Et oui, elle ne sait pas quel mec choisir...
    Logan ou Jared ? Jared ou Logan ? Tout de suite, j'ai craqué sur Logan, en dehors de son côté sérieux et belle gueule, ce sont mes années Veronica Mars qui sont ressorties ! Jared n'était pas loin aussi de faire son petit effet... Mais le fait est que je n'ai pas su me positionner face à ce personnage. Les deux sont vus au travers de ce qu'ils sont au et pour le lycée : l'un le loser, l'autre l'hyper populaire. Logan n'a donc aucune réputation, si ce n'est celle de petit premier. Quant à Jared, c'est le Don Juan, et le mec le plus populaire, alors même qu'il n'est plus au lycée. Et lorsque les deux s'intéressent à Anika...
    Même s'il semble puérile, on comprend vite le dilemme auquel est confrontée notre héroïne. Briser les codes, ou se conformer à ce que les autres attendent, c'est finalement une situation universelle. Anika n'est pas forcément le personnage populaire dont on a l'habitude. Elle a tout pour plaire, elle a les bonnes, elle a la réputation, okay. Mais elle est aussi sur la sellette. Tout ne tient qu'à un fil et au paraître. Comme pour beaucoup de choses dans Anatomie d'une fille à l'ouest...

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Une fille (presque) parfaite Andrea Portes LAFON POCHE

Voir tous les livres de Andrea Portes

Autres éditions

Anatomie d'une fille à l'ouest Andrea Portes MICHEL LAFON

5

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com