Analytique du beau ; critique de la faculté de juger

Couverture du livre « Analytique du beau ; critique de la faculté de juger » de Immanuel Kant aux éditions Flammarion

3

1 note

  • Date de parution :
  • Editeur : Flammarion
  • EAN : 9782081211544
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
  • Nombre de page : 158
  • Collection : Gf ; philosophes
  • Genre : Poche Philosophie
Résumé:

Pourquoi disons-nous de cette rose qu'elle est belle, et non qu'elle nous est agréable, qu'elle est parfaite, ou qu'elle est vraie ? Et pourquoi, parlant d'une " belle rose ", entendons-nous précisément dire autre chose que lorsque nous évoquons une " rose agréable ", une " rose parfaite ",... Lire la suite

Pourquoi disons-nous de cette rose qu'elle est belle, et non qu'elle nous est agréable, qu'elle est parfaite, ou qu'elle est vraie ? Et pourquoi, parlant d'une " belle rose ", entendons-nous précisément dire autre chose que lorsque nous évoquons une " rose agréable ", une " rose parfaite ", ou encore une " vraie rose " ? La récurrence du terme beauté " dans nos discours se double d'une résistance envers toute substitution par un synonyme. Poser que ce fait têtu n'est pas infondé, c'est tenter de rendre justice à la spécificité de la beauté. Autonome beauté, que Kant entend précisément circonscrire, dans l'Analytique du beau, première partie de la Critique de la faculté de juger (1790).

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.15

    Une excellente lecture. Un peu difficile des fois, notamment à cause de certaines appositions qui coupaient le raisonnement et qui reprenaient 3, 4 lignes plus tard. Certaines remarques tombaient sous le sens, mais l'auteur a réussit à m'entraîner dans sa pensée bien particulière autours du beau, de l'esthétique, de l'art et surtout du jugement de goût. Il fait évidemment un distinguo entre ce qui est de l'ordre des sentiments, des émotions et ce qui est de l'ordre du logique expliquant qu'il s'agit de deux jugements de goût différents. Puis le pouvoir de l'oeuvre est également invoqué, ou aussi la notion de la perfection. Il y a cependant quelques questions que je me suis posées pendant cette lecture et pour lesquelles je n'ai pas trouvé de réponses ou en tout cas pas de réponses suffisantes. Peut-on avoir un jugement pur? Est-ce que la perfection existe en matière d'art? Est-ce que tout est nécessaire dans une oeuvre? Le jugement de goût pourrait-il être une exigence de la raison?

    C'était une lecture de philosophie vraiment très bonne, il faut quand même se concentrer, mais Kant excelle dans son art. Quelques petits détails me sont passés au-dessus de la tête, je relirai dans quelques années ce qui me permettrai de mieux comprendre l'oeuvre dans son ensemble. Je conseille à tous les amateurs de ne pas hésiter à lire cette petite oeuvre.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Ils ont lu ce livre

Du même auteur

Correspondance Immanuel Kant GALLIMARD

Voir tous les livres de Immanuel Kant

Autres éditions

Analytique du beau ; critique de la faculté de juger Immanuel Kant FLAMMARION

3

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com