âme qui vive

Couverture du livre « âme qui vive » de Veronique Bizot aux éditions Actes Sud

3

3 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782330027322
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 112
  • Collection : Romans nouvelles recits
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Dans une campagne isolée et vaguement montagneuse, quatre hommes se rendent visite ; et s'ils ne se disent pas grand-chose, ils s'entendent et la circulation de l'inattendu les emmène en voyage. Raconté par un tout jeune homme mutique, Âme qui vive plonge le lecteur dans le vertige paradoxal... Lire la suite

Dans une campagne isolée et vaguement montagneuse, quatre hommes se rendent visite ; et s'ils ne se disent pas grand-chose, ils s'entendent et la circulation de l'inattendu les emmène en voyage. Raconté par un tout jeune homme mutique, Âme qui vive plonge le lecteur dans le vertige paradoxal d'un silence habité, loquace et palpitant, animé d'une drôlerie funambule. Comme toujours chez Véronique Bizot, ce qui se joue entre ces trois maisons vides et ces quatre hommes seuls échappe au saisissable : la tragédie est source de perplexité, la place de l'Étoile est exotique, les tropiques menaçants et la famille un pur mystère. Rien ne se passe comme prévu et tout peut arriver. Radical et buté, le silence qui règne sur ce ballet de solitudes solidaires est chaleureux et le roman distille une surprenante douceur, désertant les environs du désespoir pour, aux confins de l'improbable, faire jaillir une lumière orageuse mais enveloppante : la possibilité d'un avenir.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0

    Récit brumeux, livré à travers les yeux d’un garcon mutique qui vit retranché dans les montagnes avec son frère aîné. Peu de voisins aux alentours si ce n’est un auteur de théâtre, Fouks qui vit lui aussi vit loin de la notoriété que ses pièces lui ont apporté. Il se passe peu de chose dans ce roman, les zones d’ombres et les silences abondent, quelques lambeaux de sens esquissent une toile de fond elle aussi bien lacunaire…. Jusqu’à ce qu’un peu d’action s’enclenche et qu’un personnage ne meurt, pour des raisons obscures, comme le véritable objet du roman…. Bref, je n’ai pas vraiment accroché.

  • 0.2

    Exigeant mais très plaisant.
    Dans la montagne, 4 hommes, quasi-voisins mais pas trop, se lient d'amitié, font connaissance, passent des journées ensemble. Il y a Fouks, le dramaturge reclus, Montoya qui vit à la dure dans sa cabane et les deux frères de vingt-cinq ans d'écart, le plus jeune est le narrateur. Pas de chance, il est devenu muet à la suite d'un traumatisme. Du coup, il nous livre ses pensées, ses ressentis et c'est très bien fait. Ce qui est délivré est toujours joliment tourné.
    Le roman est court, tant mieux parce qu'il requiert une attention de tous les instants. Ce n'est pas le genre de roman qu'on peut lire en terrasse. Mais ça vaut le coup de s'accrocher. Rien de particulier n'est raconté mais il se passe quand même des choses, petits riens et grandes tragédies. C'est un peu bizarre mais j'aime bien le bizarre.

  • 0.15

    Une maison isolée et des personnages curieux. Un jeune homme muet qui pense beaucoup. Un texte court et des phrases longues qui se déroulent et emprisonnent le lecteur. C'est à la fois excitant et oppressant. De la poésie et le sentiment que quelque chose nous échappe dans cette fiction. Peut-être ce roman mérite-t-il une seconde lecture ?

  • 0.1

    "Dans une campagne montagneuse et vaguement montagneuse, quatre hommes se rendent visite ; et s'ils ne disent pas grand-chose, ils s'entendent et la circulation de l'inattendu les emmène en voyage. Raconté par un tout jeune homme mutique, «Âme qui vive» plonge le lecteur dans le vertige paradoxal d'un silence habité, loquace et palpitant, animé d'une drôlerie funambule. [...] Rien ne se passe comme prévu et tout peut arriver."

    Sauf qu'en ces quelques cent pages, il ne se passe en vérité pas grand-chose et même en tentant de décrypter ce qui peut s'insinuer entre les lignes, entre les mots et dans les silences, ce qui se joue entre ces quatre hommes échappe au saisissable mais aussi parfois au lecteur. Il reste l'écriture belle, fluide, habitée d'une certaine poésie du quotidien, les mots choisis et porteurs de sens. Le narrateur mutique apporte la perspicacité de son regard et la finesse de son ouïe au récit, parvenant à déceler dans les situations et les personnages certaines nuances proposées à la réflexion du lecteur. Néanmoins, le récit reste quelque peu dilué et on peine à y trouver la loquacité palpitante et la drôlerie annoncée dans la présentation de l'éditeur. On aurait justement aimé davantage d'imprévu, de vivacité, de rythme.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Les jardiniers Veronique Bizot ACTES SUD

Voir tous les livres de Veronique Bizot

Autres éditions

âme qui vive Veronique Bizot ACTES SUD

3

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com