Alors, on la fait cette école pour tous ? ; petite histoire du Clept, un collège-lycée élitaire pour tous

Couverture du livre « Alors, on la fait cette école pour tous ? ; petite histoire du Clept, un collège-lycée élitaire pour tous » de Marie-Cecile Bloch aux éditions Chronique Sociale
  • Nombre de page : 139
  • Collection : Pedagogie formation chronique sociale
  • Genre : Pédagogie pour l'enseignement, Concours Professorat
Résumé:

A la fois modeste et ambitieux ce livre est simplement sérieux, honnête, original et utile. Il est un double témoignage qui porte sur une vie de professeur et une expérience d'enseignement et de recherche. Un des axes de réflexion auquel sa lecture incite est celui de la formation des... Lire la suite

A la fois modeste et ambitieux ce livre est simplement sérieux, honnête, original et utile. Il est un double témoignage qui porte sur une vie de professeur et une expérience d'enseignement et de recherche. Un des axes de réflexion auquel sa lecture incite est celui de la formation des enseignants dont l'actualité montre qu'elle demeure très problématique. II importe de ne pas se méprendre : la " petite histoire " du Clept (Collège lycée élitaire pour tous) que Marie-Cécile Bloch à certains moments donne à entendre, disséminée dans un propos plus vaste rendant compte de l'itinéraire d'une " obstinée ", ne prétend pas faire un récit comme il en fut déjà de nombreux, sur les espoirs et les déceptions, les tentatives, les réussites, les échecs qui jalonnent l'histoire, récente, de la littérature sur l'école. Marie-Cécile Bloch, certes, parle d'elle mais pas pour nous offrir un récit de vie. Il s'agit par ce biais de mettre en évidence ce qui relie concrètement un acteur à son action. Au fil des pages, elle partage tour à tour avec son lecteur les questions qui la mettent en mouvement Pourquoi certains d'entre nous adoptent-ils une posture professionnelle fréquemment qualifiée de militante ? D'où vient cette perpétuelle alerte qui nous empêche de " simplement fonctionner " ? et des pistes de réflexion qui offrent des réponses possibles. Si les élèves n'ont pas la conviction d'une part, que l'école sert à apprendre des choses qu'on ne sait pas et d'autre part, que pour apprendre il faut pouvoir mesurer qu'on ne sait pas donc s'autoriser à se tromper en toute sécurité, alors seules l'obligation scolaire et son cortège de coercitions et la rencontre des camarades donnent un sens à la fréquentation de cette école.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine