Alors j'étais mort et je vous observais

Couverture du livre « Alors j'étais mort et je vous observais » de Philippe Napoletano aux éditions D'un Noir Si Bleu
  • Nombre de page : 132
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Lui, le narrateur, on ne connaît pas son nom.
P., c'est son frère aîné, Pierre. Il a réussi. Il dirige une entreprise prospère et envisage sérieusement de prendre la direction du club de foot local.
J., c'est la femme de Pierre, Juliette. Elle a toujours bien tenu sa place de femme au... Lire la suite

Lui, le narrateur, on ne connaît pas son nom.
P., c'est son frère aîné, Pierre. Il a réussi. Il dirige une entreprise prospère et envisage sérieusement de prendre la direction du club de foot local.
J., c'est la femme de Pierre, Juliette. Elle a toujours bien tenu sa place de femme au foyer, d'épouse attentive, un peu soumise.
P. et J. n'ont pas d'enfants, le seul échec de P. dans une vie plutôt bien menée.
J., elle, n'en est pas mécontente, tout comme elle n'est pas mécontente de se rendre compte que cela fait plus de huit mois qu'ils n'ont pas fait l'amour.

N., c'est sa soeur, la petite dernière, Nathalie. N. est une artiste : performeuse-plasticienne. Elle vit seule, et ça lui plaît. Elle aime la solitude, l'immobilité. Tout comme, adolescente, elle aimait l'immobilité en préparant sa seringue, l'immobilité après l'injection. N. a toujours été mal à l'aise d'être la préférée de son père, de n'être pas comprise - pas aimée ? - par sa mère. Elle non plus n'a pas d'enfants, mais c'est parce qu'elle est séropositive. Raison suffisante.

Eux, ce sont les parents, qui oublient leur vie entre les murs de la cuisine recouverts d'un papier peint épais et mou au motif de crépi, couleur coquille d'oeuf. Qui voient leurs enfants grandir, vivre et ne les comprennent plus, devant le petit sapin en plastique posé sur la commode, enrubanné d'une guirlande lumineuse.

Lui, il a décidé de mourir, ce soir, après la fête. Alors, il regarde ces gens, sa famille, et pour la première fois, il les comprend, il les perce à jour. Il en est capable parce qu'il va mourir, et que cela le rend merveilleusement détaché de tout. Au delà de ce que l'on n'ose pas penser, se dire ou s'avouer au sujet de nos proches, ce texte est une introspection lucide qui, s'appuyant sur l'histoire familiale, porte un regard sur la condition humaine d'aujourd'hui.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Présent dans les listes

Du même auteur

Les Hirsutes Philippe Napoletano ROBERT LAFFONT

Voir tous les livres de Philippe Napoletano

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine