Allée 7 , rangée 38

Couverture du livre « Allée 7 , rangée 38 » de Sophie Schulze aux éditions Leo Scheer
  • Date de parution :
  • Editeur : Leo Scheer
  • EAN : 9782756103327
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 91
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Au début du xxe siècle, en Allemagne, Franziska met Walter au monde.
Ce roman raconte Walter, l'Allemagne, et le siècle. Walter, exilé en France, deviendra légionnaire, puis mineur. Il se mariera, aura des enfants, vieillira, mourra. Un destin anonyme, enfoui dans la multitude. Un homme... Lire la suite

Au début du xxe siècle, en Allemagne, Franziska met Walter au monde.
Ce roman raconte Walter, l'Allemagne, et le siècle. Walter, exilé en France, deviendra légionnaire, puis mineur. Il se mariera, aura des enfants, vieillira, mourra. Un destin anonyme, enfoui dans la multitude. Un homme semblable aux autres, qui ne pèse pas sur l'histoire, et que l'histoire malmène. De la naissance à la mort, le tracé vertigineux du temps. Que vaut une vie ? En mêlant l'histoire d'un homme à l'histoire de l'humanité, dont les étapes tragiques se succèdent au rythme effréné de ce siècle, ponctuées par l'évocation des grandes figures de la philosophie allemande, de Nietzsche à Heidegger et Hannah Arendt, Allée 7, rangée 38 réussit, avec une force d'évocation impressionnante, à donner le sentiment bouleversant de la précarité des hommes.

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Sophie Schulze répond à nos questions ! (20/09/2011)

1) Qui êtes-vous ? ! J'ai commencé par étudier la philosophie une dizaine d'années à Strasbourg sous la direction notamment de Philippe Lacoue-Labarthe et de Jean Luc Nancy. Enseignante, j'ai passé plusieurs années à l'étranger. A mon retour en France, mes repères et mes désirs avaient changés. La vie publique m'intéressait beaucoup plus. J'ai donc repris des études, mais en sciences politiques cette fois-ci. Actuellement, je suis spécialisée en droit public. 2) Quel est le thème central de ce livre ? Il n'y a pas vraiment de thème central, ce qui est d'ailleurs peut-être la difficulté de ce texte. Ou alors il faudrait choisir l'Allemagne et ses contradictions. Ou le poids de l'histoire sur nos vies. Ou qu'aucune activité, même la plus théorique, n'est innocente. Mais dans l'idéal, il n'y a pas de thème central, mais des regards et des idées croisées 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Ce serait les premières "Notre histoire commence en Allemagne. En Allemagne du Nord. À Oldenbourg, près de Königsberg. Nous sommes avant 1939. Königsberg n'est pas encore russe. Königsberg n'est pas encore Kaliningrad. Le front de l'Est et la Seconde Guerre mondiale sont pour plus tard. Pour l'instant, Königsberg est encore Königsberg. "La ville d'Emmanuel Kant." Cette schizophrénie entre une ville non seulement allemande, mais qui est le berceau de la philosophie allemande, et qui devient ensuite une ville russe, plus exactement une enclave de la Russie en territoire germanique est un peu un emblème de la suite du récit, qui n'est que division, changement de territoire, transfert de noms. J'aime aussi cette phrase pour une raison personnelle. Il se trouve que Kaliningrad est la ville d'origine de l'une de mes amies, Aliona Goreleva, la cinéaste qui a fait mes portraits pour la promotion du livre. Elle me racontait, qu'enfant, elle jouait sur la plage de Kaliningrad avec ce qu'elle prenait pour des cailloux, alors qu'il s'agissait en réalité de morceaux d'ambre. J'y fais référence par la suite. C'est donc aussi pour moi un clin d'oeil et une référence à l'enfance. C'est le moment de l'innocence avant la guerre. 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Ce qui me ferait le plus plaisir, ce serait une fugue de Bach. Mais c'est culotté de choisir un tel maître ! 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? D'entendre les lecteurs que j'ai rencontré parler de la "grande histoire", alors que je ne parle presque que de la philosophie allemande (il n'y a, volontairement, presque qu'aucune référence politique dans le texte), cela me plaît beaucoup. C'était précisément ce dont j'avais envie au départ : parler de l'Allemagne, et de la guerre, par le biais d'autres acteurs. Sinon, j'aimerais partager avec le lecteur deux choses principales : tout d'abord mon plaisir de la lecture de textes de philosophie, considérés comme élitistes, mais qui sont aussi de très beaux textes. Et la question de l'héritage, à la fois historique et familial, héritage que chacun nous portons, même si nous n'en sommes pas toujours responsables, ni conscient.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Présent dans les listes

Du même auteur

Moscou-PSG Sophie Schulze LEO SCHEER

Voir tous les livres de Sophie Schulze

Autres éditions

Allée 7 , rangée 38 Sophie Schulze LEO SCHEER

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine