Ali si on veut

Couverture du livre « Ali si on veut » de Antoine Wauters et Ben Ares aux éditions Cheyne
  • Date de parution :
  • Editeur : Cheyne
  • EAN : 9782841161560
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 64
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Un dépaysement que l'on retrouve jusque dans la syntaxe et le traitement de la langue. C'est à la fois tellurique, foisonnant, charnel, onirique. L'ambiance du pays malgache, le personnage d'Ali et le récit qu'en donnent les écritures croisées de Ben Arès et Antoine Wauters font toute... Lire la suite

Un dépaysement que l'on retrouve jusque dans la syntaxe et le traitement de la langue. C'est à la fois tellurique, foisonnant, charnel, onirique. L'ambiance du pays malgache, le personnage d'Ali et le récit qu'en donnent les écritures croisées de Ben Arès et Antoine Wauters font toute l'originalité de ce texte.

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Ben Arès répond à nos questions ! (20/05/2011)

1) Qui êtes-vous ? ! L'auteur de «Ali si on veut», un récit poétique coécrit avec Ben Arès qui est paru aux éditions Cheyne en septembre 2010. L'auteur de deux autres livres à paraître chez le même éditeur : «Césarine» (un roman aux allures de conte du Petit Poucet...) et «Sylvia» (un récit hommage à mes grands-parents ainsi qu'à Sylvia Plath). 2) Quel est le thème central de ce livre ? Le départ. Le ras-le-bol. Ce moment assez particulier où on se dit qu'on ferait bien de tout quitter, boulot, maison, famille, et d'aller voir ailleurs si on ne vivrait pas mieux. C'est un livre qui parle de ça, de ce moment de bascule. Ali quitte tout ce qu'il connaît, abandonne tout ce qu'il a, tout ce qu'il sait pour aller vers l'inconnu total. Il se déleste, se perd, bute contre d'autres obstacles, peu à peu réapprend à vraiment respirer. C'est à Madagascar qu'il va, mais un Madagascar qui tient autant du rêve que du réel, un Madagascar où le contour des choses est mal défini, comme mobile : sans cesse les frontières de la perception bougent, sans celle elles se redessinent. Et beaucoup de lumière. Et un dépaysement, un éblouissement... 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Une chose fort simple ne pesant rien : l'air sifflant dans ma bouche où dort un oiseau rouge.» Et aussi celle-ci : «Ali aux nues, happé par l'île de sang, langue de sel et de sperme, langue où tout se rejoue.» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Je verrais bien quelque chose à la batterie, des percussions. Ou des vibrations de basse, des notes sourdes tenues longtemps, qui résonnent longtemps... Mais aucun morceau en particulier. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? J'aimerais leur offrir un texte qui ne se lise pas seulement avec la tête ou la raison, mais aussi et surtout avec les sens, avec le ventre. En fait, que le lecteur se retrouve un peu dans la position de Ali : déboussolé... perdu... ébloui.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Césarine de nuit Antoine Wauters CHEYNE

4

Voir tous les livres de Antoine Wauters

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine