Algerie La Terreur Sacree

Couverture du livre « Algerie La Terreur Sacree » de Liess Boukra aux éditions Favre

0 note

  • Date de parution :
  • Editeur : Favre
  • EAN : 9782828906818
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 390
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Sciences politiques Essais
Résumé:

Il manquait, au drame que vit l'Algérie depuis une douzaine d'années, un ouvrage clair et complet qui raconte, explique, rectifie et remette dans son contexte l'ensemble des événements qui se sont produits dans ce pays.
Le voici. Ce livre relate l'histoire d'une religion instrumentalisée... Lire la suite

Il manquait, au drame que vit l'Algérie depuis une douzaine d'années, un ouvrage clair et complet qui raconte, explique, rectifie et remette dans son contexte l'ensemble des événements qui se sont produits dans ce pays.
Le voici. Ce livre relate l'histoire d'une religion instrumentalisée par de nouveaux prophètes, ignorants et criminels au-delà de l'horreur. Au début, les islamistes justifient déjà la terreur en déclarant qu'elle est " rédemptrice " pour une société qu'ils estiment impie. Dès la naissance du FIS, les agressions se multiplient contre les associations féminines, la mixité dans les écoles, les salles de spectacle, les prostituées, les homosexuels, les débits de boissons alcoolisées.
Suivent les assassinats de journalistes, d'étrangers, d'intellectuels, d'artistes. La violence et les massacres collectifs culminent en 1997. Le terrorisme islamiste égrène son chapelet d'horreurs, donnant au monde l'une de ses plus inadmissibles manifestations meurtrières. Les talibans algériens cherchent à semer le doute sur les véritables auteurs de ces massacres et à se présenter en victimes : il faut rappeler que, le jour même de la promulgation de la Constitution qui instaure le pluralisme (23 février 1989), le dirigeant islamique Ali Benhadj, dans une interview au journal " Horizon ", dit ceci : " Le multipartisme est inacceptable par le fait même qu'il résulte d'une vision occidentale...
Il n'y a pas de démocratie parce que la seule source du pouvoir c'est Allah, à travers le Coran, et non le peuple. Si le peuple vote contre la loi de Dieu, cela n'est rien d'autre qu'un blasphème. Dans ce cas, il faut tuer ces mécréants pour la bonne raison que ces derniers veulent substituer leur autorité à celle de Dieu ". La scène était prête. Suivront quelque 100 000 victimes, souvent des femmes et des enfants égorgés...
Cet ouvrage est aussi l'occasion de rappeler l'histoire de ce pays, qui est passé de 9 millions de citoyens en 1962 à plus de 30 millions aujourd'hui, dont 70 % ont moins de 25 ans, et dont l'armée dispose de 120 000 hommes seulement, composée essentiellement d'appelés. Ce livre, critique et objectif, n'a pas pour but d'accabler l'Algérie, mais bien plutôt de rappeler les faits et de faire taire les rumeurs mensongères.
Enfin, s'il est de bon ton en Europe de critiquer l'Algérie, il faut tout de même se souvenir, de ce côté de la Méditerranée, qu'avec des moyens sans commune mesure, la France n'a pas réglé son problème corse, l'Espagne est toujours victime d'innombrables attentats-quand bien même elle a accordé une pleine autonomie aux Basques - et la Grande-Bretagne doit encore compter avec l'IRA qui fut longtemps son principal souci.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Le djihadisme Liess Boukra BACHARI

Voir tous les livres de Liess Boukra

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine