Algérie, 20 août 1955 ; insurrection, répression, massacres

Couverture du livre « Algérie, 20 août 1955 ; insurrection, répression, massacres » de Claire Mauss-Copeaux aux éditions Payot
  • Date de parution :
  • Editeur : Payot
  • EAN : 9782228906050
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 278
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Histoire autres continents
Résumé:

L'un des événements les plus marquants de la guerre d'Algérie est celui du 20 août 1955. Ce jour-là, à midi très exactement, des soldats de l'Armée de libération nationale, branche armée du FLN, appuyés par la population, attaquent simultanément les agglomérations situées dans le quadrilatère... Lire la suite

L'un des événements les plus marquants de la guerre d'Algérie est celui du 20 août 1955. Ce jour-là, à midi très exactement, des soldats de l'Armée de libération nationale, branche armée du FLN, appuyés par la population, attaquent simultanément les agglomérations situées dans le quadrilatère délimité par Collo, Philippeville, Guelma, Constantine. Des centaines d'hommes, parfois accompagnés de femmes et d'enfants, investissent les villes. Certains brandissent des couteaux, des serpes, des haches, plus souvent des gourdins et des bâtons.
Encadrés par les militaires de l'ALN, ils assaillent les centres du pouvoir colonial, les gendarmeries et les casernes, les mairies, les dépôts et les silos. Au cours des affrontements, 26 militaires français et 92 civils dont 71 Européens sont tués. La situation est rétablie le jour même. Les représailles accompagnent la répression, elle se poursuivent durant plusieurs semaines et se soldent par la mort de milliers de civils algériens. Faute d'archives aisément accessibles, les historiens n'avaient pas osé encore s'attaquer à cet événement, laissant à certains la possibilité d'imposer un seul récit, celui d'un massacre généralisé qui aurait été perpétué par les Algériens. Au terme d'un travail de fourmi, croisant diverses archives extrêmement importantes et incontestables avec le témoignage de survivants des deux bords au massacre d'El-Alia, Claire Mauss-Copeaux rétablit la vérité : contrairement à ce que l'on dit depuis 45 ans, à Philippeville les massacres ne furent pas le fait des Algériens (deux Européens « seulement » furent tués), mais des soldats français, lors des opérations de représailles. En revanche, Claire Mauss-Copeaux établit qu'il y eut bien un massacre à El-Alia. Un livre-choc sur un tragique exemple de désinformation et de rumeur.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

À travers le viseur ; Algérie, 1955-1962 Claire Mauss-Copeaux AEDELSA

Voir tous les livres de Claire Mauss-Copeaux

Autres éditions

Algérie, 20 août 1955 ; insurrection, répression, massacres Claire Mauss-Copeaux PAYOT

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com