Alex Maillot ; le monde de la cour

Couverture du livre « Alex Maillot ; le monde de la cour » de Patrick Nurbel aux éditions Arcc
  • Date de parution :
  • Editeur : Arcc
  • EAN : 3760183302175
  • Série : (non disponible)
  • Support : VD
  • Nombre de page : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Histoire audio vidéo ou produits TVA 20
Résumé:

Alex Maillot né en 1952, est le second enfant de Jean-Baptiste né en 1888 à Grand Ilet, et d'Andrée Léone Hoarau, sa seconde femme née en 1911, épousée en 1947.
Alex naquit dans la Grande Ile par la volonté de son père de fuir en 1950 Sainte-Marie qui lui avait certes apporté la... Lire la suite

Alex Maillot né en 1952, est le second enfant de Jean-Baptiste né en 1888 à Grand Ilet, et d'Andrée Léone Hoarau, sa seconde femme née en 1911, épousée en 1947.
Alex naquit dans la Grande Ile par la volonté de son père de fuir en 1950 Sainte-Marie qui lui avait certes apporté la réussite sociale (petite propriété et petit commerce) mais semblait lui refuser, dans une sorte de « malédiction », la descendance souhaitée (Andrée Léone ayant eu deux enfants morts en très bas âge).
Les parents d'Alex passèrent donc du colonat de La Réunion à la colonisation, vers Morondava, bientôt à la tête de deux garçons, d'un beau domaine et d'une centaine de bovins.
Jusqu'au décès de son père en 1958, Alex vécut une enfance heureuse qui fit de lui un « Etranger » parlant uniquement le malgache, lors du retour de la famille à Sainte-Suzanne. A partir de1959, l'école marronne, l'école publique, le collège, la paroisse où il fut enfant de choeur, la Maison des Jeunes et de la Culture lui permirent de faire l'apprentissage d'une vie créole digne, studieuse mais pauvre.
Après un court passage (par manque de moyens) au séminaire de Cilaos entre 1962 et 1964, le jeune Alex repart à Madagascar de 1969 à 1972, à la rencontre des Réunionnais « expatriés ».comme à la recherche d'un eldorado perdu!
Lors d'un bref séjour au Guillaume en 1972-1973, il fait la découverte d'une autre Réunion, plus éprise de liberté, moins assujettie au prêtre dit-il, que l'Est encore ancré dans la société de plantations, avant de partir pour son service militaire sur le « Duquesne ». En 1973 et 1974 il entre alors en contact avec des intellectuels ou de riches héritiers métropolitains, marins comme lui, apprend à connaître la culture provençale mais aussi Freud et les philosophes. Il parcourt surtout l'Afrique, le Proche et le Moyen Orient, et la zone india-océanique.
C'est par conséquent un homme autre, ouvert au monde, qui réalise enfin en 1975 son désir d'entrer au séminaire. de Marseille.
Prêtre en 1981, dévoué à la population du Chaudron à laquelle il rappelle ses droits, cet adepte de la théologie sud-américaine de la Libération, apprend comme dans un aboutissement personnel, la culture du « fénoir ».
Rejeté par sa hiérarchie c'est aujourd'hui en « laïc » qui n'a rien renié de ses convictions, qu'il continue son « travail social ».
Par une série de ruptures qui font de sa vie un passage à gué, Alex est un acteur de la fulgurante évolution de La Réunion depuis la départementalisation.
Il incarne également cette « Créolie » intégratrice de ses « différentes histoires » et représente flatteusement ces Réunionnais qui dans le divin ou hors du divin, ont su échapper à l'utilitarisme et donner un sens à leur vie.
Edmond Maestri.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Le syndicalisme dans les îles du sud-ouest de l'océan indien Patrick Nurbel ARCC

Voir tous les livres de Patrick Nurbel

Récemment sur lecteurs.com