Afghanistan

Couverture du livre « Afghanistan » de Weber-O aux éditions Mille Et Une Nuits

0 note

  • Nombre de page : (non disponible)
  • Collection : Les petits libres
  • Genre : Histoire autres continents
Résumé:

Le 2 mars dernier se tenait à l'unesco à paris un grand colloque sur le patrimoine afghan. le hasard a voulu que quelques jours auparavant, le mollah omar déclare son intention de détruire les grands bouddhas de bamyan, donnant au colloque une répercussion médiatique exceptionnelle.
En... Lire la suite

Le 2 mars dernier se tenait à l'unesco à paris un grand colloque sur le patrimoine afghan. le hasard a voulu que quelques jours auparavant, le mollah omar déclare son intention de détruire les grands bouddhas de bamyan, donnant au colloque une répercussion médiatique exceptionnelle.
En détruisant et éparpillant les trésors archéologiques de l'afghanistan - ne faisant d'ailleurs qu'amplifier un mouvement qui a débuté il y a plus de vingt ans avec l'invasion soviétique -, les talibans cherchent à éliminer une culturelle exceptionnelle par sa richesse et son syncrétisme : au carrefour du bouddhisme et de la culture grecque, puis de l'islam, sous influence de la perse, la culture afghane occupe une place essentielle dans l'histoire de l'humanité. l'art gandhara est la représentation de la rencontre pacifique des cultures orientales et occidentales, dans les premiers siècles de notre ère.
C'est tout un peuple que les talibans entendent couper de son histoire pour lui en donner une version révisée, univoque : une histoire arabe et islamique, venue de la péninsule arabique, faisant oeuvre négationniste. on comprend que la polémique vive qui s'est déclarée au même moment, que l'on peut résumer ainsi : pourquoi sauver des pierres quand il y a des hommes et des femmes qui vivent dans l'enfer, est une fausse polémique. pour le régime des talibans, il s'agit d'une provocation en direction de l'occident, mais il marque une étape dans le durcissement politique.
La charge symbolique du dynamitage des grands bouddhas a sensibilisé le monde entier sur les conditions de subsistance dans ce pays.

Organisé en trois sessions (patrimoine archéologique, historique et culturel ; patrimoine humain ; et projets d'avenir), il a rassemblé les plus grands spécialistes, français comme étrangers, notamment : jean-pierre faye, philosophe, pierre cambon, conservateur au musée guimet, jinad dixhit, ambassadeur de l'inde à kaboul, claude collin-delavaud, géographe, bernard dupaigne (ethnologue, sous-directeur du musée de l'homme) et olivier weber, journaliste et écrivain.

Le livre recueille une dizaine des principales communications des intervenants dans le colloque. il est précédé d'un avant-propos de matsuura, président de l'unesco.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

La mort blanche Weber-O ALBIN MICHEL

Voir tous les livres de Weber-O

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine