Adolf Loos

Couverture du livre « Adolf Loos » de August Sarnitz aux éditions Taschen
  • Date de parution :
  • Editeur : Taschen
  • EAN : 9783836544474
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 96
  • Collection : Basic art
  • Genre : Architecture, Urbanisme, Packaging, Publicité
Résumé:

Adolf Loos (1870-1933) fut un personnage haut en couleurs dont la présence dans le foyer culturel qu'était la Vienne du début des années 1900 a galvanisé les constructions du pays. Défenseur précoce et passionné du modernisme, il rejeta avec force toute la démesure de l'esthétique... Lire la suite

Adolf Loos (1870-1933) fut un personnage haut en couleurs dont la présence dans le foyer culturel qu'était la Vienne du début des années 1900 a galvanisé les constructions du pays. Défenseur précoce et passionné du modernisme, il rejeta avec force toute la démesure de l'esthétique sécessionniste qui prévalait dans l'architecture viennoise de cette époque, tout comme l'ensemble des marqueurs du style « style fin » européen.

Au lieu de cela, dans ses discours et ses écrits tels que son essai majeur Ornement et crime (1908), Loos exprime sa « passion pour les surfaces lisses et précieuses ». Il défend l'idée selon laquelle l'ornementation en architecture est, par nature, éphémère, prisonnière des modes et des styles du moment, et ainsi rapidement démodée. Ce faisant, elle entraîne le bâtiment qu'elle est censée enrichir vers l'obsolescence. Loos, profondément classique, argumenta plutôt pour des constructions simples, intemporelles, à l'esthétique traditionnelle et aux qualités issues de sa structure.

Devenu influent à Vienne, dans les années 1890, grâce à ses projets de commerces de détail dans la ville, Loos développa son propre style, introduisant le concept d'architecture de « plan en trois dimensions » et excluant toute frivolité en matière de décoration pour privilégier des matériaux somptueux, de haute qualité, offrant des lignes nettes. De grands travaux, comme le Café Museum à Vienne (1899) et la boutique de vêtements Knize (1913), ont divisé la critique, le public et même l'empereur et roi François-Joseph Ier, qui refusa de passer devant la Maison de Loos, furieux de cette esthétique effrontément minimaliste.

Cette introduction présentant la carrière animée et inspirante d'Adolf Loos permet de découvrir ses écrits, ses réalisations et son héritage qui perdure au fil des décennies, inspirant les styles et les générations successifs dans le dialogue constant en architecture entre esthétique élaborée et élémentaire.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine