Adios Madrid

Couverture du livre « Adios Madrid » de Taibo Ii Paco Ignaci aux éditions Rivages
  • Date de parution :
  • Editeur : Rivages
  • EAN : 9782743614126
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 103
  • Collection : Rivages noir
  • Genre : Policier / Thriller format poche
Résumé:

Ce neuvième (et officiellement à ce jour dernier) épisode des aventures de Hector Belascoaran Shayne entraîne le détective mexicain à Madrid, au pays de ses ancêtres. L'un de ses amis, conservateur au musée d'anthropologie de Mexico, l'a chargé d'une enquête à propos d'un trafic... Lire la suite

Ce neuvième (et officiellement à ce jour dernier) épisode des aventures de Hector Belascoaran Shayne entraîne le détective mexicain à Madrid, au pays de ses ancêtres. L'un de ses amis, conservateur au musée d'anthropologie de Mexico, l'a chargé d'une enquête à propos d'un trafic d'objets précolombiens : la « Veuve noire », ex-maîtresse d'un ex-président mexicain, va tenter de
revendre une pièce rare en or massif, le plastron de Moctezuma, dérobé dans les collections nationales.
Plus nostalgique et désabusé que jamais, le détective borgne erre dans la capitale espagnole, où seules les cigarettes ont meilleur goût qu'à Mexico. De la fenêtre, de sa chambre d'hôtel, il assiste, impuissant, à la tentative de suicide d'une jeune femme et ressasse des idées noires. Pourtant, même déprimé, Belascoaran reste intraitable. Avec pour seules armes une fourchette et un marteau, il s'attaque à ses ennemis, voyous, trafiquants et proxénètes. Mais c'est au poker qu'il finit par regagner l'oeuvre d'art volée. S'agit-il de l'authentique, ou bien n'est-ce qu'une copie ? Et qui vole et manipule quoi oe
Dans ce court roman, Paco Ignacio Taibo II démontre une fois de plus sa malice et son art incroyable du récit, tout en s'interrogeant, mine de rien, sur la complexité des rapports qui unissent l'Espagne au Mexique.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.15

    Je ne connaissais pas le détective mexicain Hector Belascoaràn Shayne, rejeton d'un couple irlando-basque. Et j'ai trouvé les références de ce petit roman dans la liste des polars arty de l'été (Beaux-Arts magazine n° 350). Donc oui, li y a bien une histoire d'oeuvre d'art précolombien, volé, disparu ou revendu. Mais c'est surtout un prétexte pour plonger le Mexicain désabusé dans un Madrid bien différent des propos mélancoliques tenus par son père... et insister ainsi sur l'importance des racines, sur la nostalgie du foyer, sur les différences entre l'Espagne (conquérante) et les pays sud-américains (syncrétiques). La structure est donc nette et précise, incisive comme un coup de poignard, avec un style parfois un peu sec. Mais apprendre toutes les marques de cigarettes ou de tequila de chaque côté de l'Atlantique est un véritable plaisir ...

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Ils ont lu ce livre

Du même auteur

Des morts qui dérangent Taibo Ii Paco Ignaci RIVAGES

Voir tous les livres de Taibo Ii Paco Ignaci

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine