Adieu Shanghai

Couverture du livre « Adieu Shanghai » de Angel Wagenstein aux éditions Galaade
Résumé:

« Shanghai - ville de magnificence et de misère, ville de l'opium et de la déchéance. Mais aussi ultime port de l'espoir, symbole d'une volonté acharnée de vivre. Car tandis que les grandes démocraties regardaient impassiblement s'accomplir le génocide tramé par Hitler, Shanghai, ville ouverte,... Lire la suite

« Shanghai - ville de magnificence et de misère, ville de l'opium et de la déchéance. Mais aussi ultime port de l'espoir, symbole d'une volonté acharnée de vivre. Car tandis que les grandes démocraties regardaient impassiblement s'accomplir le génocide tramé par Hitler, Shanghai, ville ouverte, demeurait le seul endroit au monde qui pût accueillir et offrir un salut cher payé à une vingtaine de milliers de Juifs allemands et autrichiens, ainsi qu'à trois mille huit cents coreligionnaires qui étaient parvenus de justesse à fuir d'autres pays occupés - avant que l'épaisse fumée des fours crématoires ne vienne obscurcir le ciel de l'Europe. » Dans le quartier de Hongkew, district de Shanghai, se terre toute une communauté d'exilés juifs, ayant fui in extremis l'Europe nazie. Parmi eux, Theodor Weissberg, célèbre violoniste de l'orchestre philarmonique de Dresde arrêté dans la Nuit de cristal et rescapé du camp de Dachau grâce à la détermination de son épouse Elisabeth ; la jeune et séduisante Hilde Braun, ancienne égérie des studios de cinéma berlinois et, de son vrai nom, Rachel Braunfeld ; Vladek, Tchèque mystérieux devenu espion. Tous, ils ont rejoint Shanghai bombardée par l'aviation japonaise et désormais occupée, nouvelle Babel où se mêlent les concessions internationales continuant de vivre dans le faste et l'insouciance, les quartiers chinois et les bouges où sévissent désespoir, chômage et misère sans issue, ville-monde où réside le baron Ottomar von Dammbach, représentant diplomatique du IIIe Reich.

Entre récit historique et roman d'espionnage, Angel Wagenstein entrelace dans Adieu Shanghai, avec un humour qui nous sauve de la tragédie, exils individuels et intrigues internationales, consacrant un grand livre à ce chapitre peu connu de la persécution nazie.

Adieu Shanghai a reçu le prix Jean Monet de littérature européenne 2004.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Abraham le poivrot Angel Wagenstein BALLAND

5

Voir tous les livres de Angel Wagenstein

Autres éditions

Adieu Shanghai Angel Wagenstein GALAADE

Voir toutes les éditions