à vélo ou à bicyclette, nom d'un tour !

Couverture du livre « à vélo ou à bicyclette, nom d'un tour ! » de Jean Pruvost aux éditions Honore Champion

0 note

  • Nombre de page : 144
  • Collection : Champion les mots
  • Genre : Dictionnaires spécialisés de langue française / Divers
Résumé:

À VÉLO OU À BICYCLETTE, NOM D'UN TOUR ! Gloire aux cyclistes, coureurs, promeneurs, ou facteurs ! En 1873, pas de bicyclette ni de cycliste dans le Littré, mais un vélocipède, « sorte de cheval de bois, posé sur deux roues, sur lequel on se mettait en équilibre ». Une précision... Lire la suite

À VÉLO OU À BICYCLETTE, NOM D'UN TOUR ! Gloire aux cyclistes, coureurs, promeneurs, ou facteurs ! En 1873, pas de bicyclette ni de cycliste dans le Littré, mais un vélocipède, « sorte de cheval de bois, posé sur deux roues, sur lequel on se mettait en équilibre ». Une précision cependant : « Dans le vélocipède moderne les pieds sont posés sur des étriers en forme de manivelle qui font tourner la grande roue, et donnent une grande vitesse. » Sans oublier l'étymologie : du « latin velox, rapide, et pes, pied ». Avec le premier Petit Larousse, en 1905, entre la bicyclette, « vélocipède à deux roues d'égal diamètre, dont la seconde [...] est mise en mouvement par une chaîne ». Mais existait aussi « la bicyclette sans chaîne dite acatène » ! C'est dans le millésime 1989 que rayonnera le premier article consacré au Tour de France, accompagné du rappel des vainqueurs depuis 1903, année du tout premier Tour. Gagné par qui ? M. Carin. On n'oubliera pas plus le goût des écrivains pour les cyclistes, à commencer par Proust fasciné par « la jeune fille à bicyclette », Albertine, symbole de modernité, ou René Fallet, observant une « idylle vélocipédique », « bicyclette d'homme et vélo de femme enlacés ». La vélocipédie a son histoire et son cortège de mots : grand-bi, draisienne, célérifère, petite reine ou bécane, deux roues familial, vélo de course, vélib, ou bmx, tous ont leurs secrets. À découvrir, illustrations comprises, surprenantes !

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Jean Pruvost répond à nos questions ! (31/07/2014)

1) Qui êtes-vous ? ! Chaque fois que je me pose la question, j'ai une réponse différente... Professeur d'université, passionné par les mots, par les dictionnaires et curieux de tout. J'aime profondément partager les savoirs et progresser, qu'il s'agisse de jouer de la guitare, de bricoler un vélo ou d'écrire sur un sujet. Dans le même temps, il y a tant à apprendre et si peu de temps au cours d'une vie que, par réflexe, je tombe dans l'hyperactivité, certes souriante, mais, chaque seconde compte pour moi. C'est évidemment un gros défaut. 2) Quel est le thème central de ce livre ? Tout ce qui tourne (roule ?) autour des deux-roues non motorisés. Le vélo (masculin), la bicyclette (féminin) me font rêver, premiers maillons de l'autonomie, ils sont à la fois si anciens et si modernes ! Anciens et émouvants, si on évoque et la draisienne, et le grand-bi ; modernes si on pense à leur caractère écologique, simple et efficace, au contact direct avec la nature. Sans oublier les exploits de géants du Tour de France qui ont fait palpiter tant de garçons. Qui n'a pas fait un «sprint» à bicyclette ? Comme je suis convaincu que rien ne s'appréhende en profondeur, en poésie et en harmonie, sans la connaissance des mots et leur histoire. Vélo et bicyclette dans toute leur histoire lexicale. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Aucune, parce que c'est toutes que je choisirais. C'est comme un tableau, chaque centimètre carré dépend de l'autre. Chaque mot compte, comme chaque seconde n'a de sens que par rapport à la précédente et à la suivante. Évidemment, la dédicace à mon père me tient à coeur. Et chaque photographie, partie intégrante du livre. 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Joyeuse. On me dira sans doute que c'est un poncif, mais comment échapper à la chanson d'Yves Montand, À bicyclette, si fraîche ? Et, en étant répétitif, mais la musique n'est pas chose évanescente, les chansons de Jean Morzadec constituent à mes oreilles la juste tonalité : simples, directes, profondes, avec une mélodie qui touche tout de suite. Le vélo, c'est la même chose : simple, direct et fort. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Le plaisir joyeux des mots. Une promenade à vélo... Surtout si c'est la fille du facteur.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Le loup Jean Pruvost HONORE CHAMPION

Voir tous les livres de Jean Pruvost

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine