à quoi servent les enfants ?

Couverture du livre « à quoi servent les enfants ? » de Revue Penser Rever aux éditions Editions De L'olivier
  • Nombre de page : (non disponible)
  • Collection : Revue penser rever
  • Genre : Psychologie et Psychanalyse Revues
Résumé:

* La question semble sortie de Swift, de sa Modeste proposition concernant les enfants des classes pauvres : « Un bébé sain et bien nourri constitue à l'âge d'un an un plat délicieux, riche en calories et hygiénique [...] », etc. La verve de Swift est politique.Trois siècles plus tard,... Lire la suite

* La question semble sortie de Swift, de sa Modeste proposition concernant les enfants des classes pauvres : « Un bébé sain et bien nourri constitue à l'âge d'un an un plat délicieux, riche en calories et hygiénique [...] », etc. La verve de Swift est politique.Trois siècles plus tard, le « plat délicieux » apparaît dans la verve winnicottienne : « Le corps de l'enfant revient au pédiatre. Son âme, aux hommes de la religion. Sa psyché appartient au psychanalyste. Et son intellect au psychologue. L'esprit est pour le philosophe. Le psychiatre veut les troubles mentaux [...] » ( La Nature humaine ).La question est cependant partie d'ailleurs, au fil de lectures sur les enlèvements, par les Nazis, d'enfants (chrétiens) blonds aux yeux bleus, dans les pays occupés principalement d'Europe du Centre et de l'Est. Le nombre des enlèvements avancé par les historiens, en variant selon les idéologies de l'époque (vingt mille à deux millions), a en effet donné le sentiment que les enfants étaient une matière qui se prêtait tout particulièrement à l'instrumentalisation, et qu'ils servaient à tout. Qu'ils étaient une matière plastique, conciliante, et comme soumise à ce qu'on attend d'ordinaire d' un enfant : qu'il se conforme à ce que l'adulte attend de lui.Entre les rabaissements de l'enfant - objet réel ou fantasmatique de l'esclavagisme nazi, mais aussi aujourd'hui de la pédophilie, de l'inceste et du viol, de la prostitution, du travail, etc. -, et sa survalorisation - enfant merveilleux, enfant sauveur -, la question n'a pas fini de se poser : à quoi de l'adulte sert donc un enfant ?Au sommaire J.-M. Rey, « L'enfant, mesure de toute chose » ; H. Le Bras, « Reproduction, investissement, jouissance » ; H. Normand, « Je veux un enfant » ; J.-F. Daubech, « Passions d'adultes » ; J.Ludin, « Le choix de l'enfant » ; C. Doumet, « L'ours du réel » ; L. Kahn, « Usages d'un bâtard » ; J. Malosto, « Je t'expliquerai quand tu seras petit » ; A. A. Semi, « Le destin d'être enfant »; D. Oppenheim, « Approche de l'enfant cancéreux » ; E.
Marmursztejn, « Effacer et soustraire » ; J. Claustre, « Les innocents » ; I.
A. Hirschmann, « Les enfants perdus », M. Pignot, « La triple responsabilité des enfants dans la Grande Guerre » ; P. Bergounioux, « Rien de moins (Entretien) » ; A. Phillips, « Après l'alerte », etc.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

La lettre à la mère Revue Penser Rever EDITIONS DE L'OLIVIER

Voir tous les livres de Revue Penser Rever

Autres éditions

à quoi servent les enfants ? Revue Penser Rever EDITIONS DE L'OLIVIER

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine