à mes yeux

Couverture du livre « à mes yeux » de Laurence Werner David aux éditions Buchet Chastel

4.5

4 notes

  • Nombre de page : 294
  • Collection : Qui vive
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Victor Crescas cherche par tous les moyens à se rapprocher de son jeune fils Tom dont il est séparé depuis des années. Pour ce faire, il s'immisce dans la vie de ceux qui lui sont proches : Ava, d'abord, la petite amie de Tom, et Jade surtout, la mère de la jeune fille. Se tissent peu à... Lire la suite

Victor Crescas cherche par tous les moyens à se rapprocher de son jeune fils Tom dont il est séparé depuis des années. Pour ce faire, il s'immisce dans la vie de ceux qui lui sont proches : Ava, d'abord, la petite amie de Tom, et Jade surtout, la mère de la jeune fille. Se tissent peu à peu entre Victor, Ava et Jade des liens profonds, complexes et fragiles.
À plusieurs centaines de kilomètres de là, le 19 novembre 2011, on découvre le corps calciné d'une toute jeune fille, assassinée par un monstre de dixsept ans et demi. Le drame de Chambon-sur-Lignon bouleverse la France et aura aussi des conséquences intimes dans la vie de ce cercle atypique. Comment un fait divers en vient-il à s'introduire dans des existences ordinaires jusqu'à les bouleverser ?
Au lieu de se plonger dans les détails du drame, Laurence Werner David a choisi de rester à distance pour mieux observer l'horreur à travers les traces qu'elle laisse dans la vie des hommes. Un texte à la tension palpable, qui met une langue subtile et poétique au service de l'exploration du mal absolu.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    Une émotion intense après lecture de ce livre. La résilience est-elle possible ?… Un personnage reçoit un fait divers (réel, celui du Chambon-sur-Lignon en 2011) de plein fouet jusqu'au point de non retour, semble-t-il dans un premier temps, détruisant sa vie de couple, s'immisçant jusque dans les relations les plus affectueuses avec sa famille. Le personnage, Victor Crescas, devient au fil des chapitres, un être humain plus complexe qu'il ne parait, en proie à un sombre passé dont il va falloir paradoxalement qu'il se solidarise pour reprendre souffle et sens, au final un homme très attachant.
    La métaphysique est chez l'auteure, comme chez un Faulkner ou un Dos Passos, une métaphysique du temps. Ce thème est traité avec une grande finesse d'analyse. rien n'est appuyé, ni surligné. Le lecteur en devient plus libre. Le style recèle de nombreuses trouvailles. Un livre dense qui, étrangement, se lit d'une traite.
    Un livre que j'ai lu dans le même mouvement que le Jablonka:
    A mes yeux le livre de Laurence Werner David est sensiblement plus poétique mais deux écritures, deux points vue, deux manières de voir passionnantes.

  • 0.25

    MAGIE de la fiction lorsqu'elle dépeint avec autant de sensibilité et de romanesque le fait divers et ses répercussions sur chacun d'entre nous. A MES YEUX doit aussi une part de sa modernité au travail interprétatif qu'il exige du lecteur. Un très grand roman sur nos modes de vies contemporaines et de notre rapport étroit aux mass médias. Des personnages (Victor Crescas, les personnages féminins aussi toutes en quête d'un amour absolu) qui viennent durablement hanter la mémoire du lecteur.
    Bravo!
    Philippe Cerquiglini (77)

  • 0.25

    Un grand livre, avec un vrai souffle. Où la question de la puissance des faits divers dans nos vies est traitée de manière obsédante. Un roman aux personnages touchants de par leur excès, et leur faille. Un vrai rythme que sous-tend le mystère de chacun, et qui va finir par les enchaîner les uns aux autres . Un récit à la fois exigeant dans sa quête de vérité (jusque dans sa vérité à mi-chemin entre document et fiction) et poignant.

  • 0.15

    A MES YEUX DE L’AUTEUR LAURENCE WERNER DAVID 294 PAGES EDITIONS BUCHET CHASTEL SORTIE 3 JANVIER 2017

    UN LIVRE EXCELLENT.

    Résumé :

    Victor Crescas a perdu depuis des années la trace de son fils Tom, aujourd’hui lycéen. Il le retrouve et s’immisce, sans se dévoiler, dans le cercle de ses proches. Se tissent alors entre tous des liens, complexes et fragiles, de famille, d’amour et d’amitié.

    À plusieurs centaines de kilomètres de là, on découvre le corps calciné d’une jeune fille, assassinée par un monstre de dix-sept ans et demi. Le drame du Chambon-sur-Lignon choque la France entière et s’introduit dans la vie de ce groupe atypique jusqu’à en bouleverser le cours.

    Mon avis :

    J’ai beaucoup aimé ce père à la recherche de son deuxième fils enlevé par sa mère quatorze ans auparavant. Une histoire d’amour se greffe sur cette aventure qui embarque une adolescente « sa future belle-fille », et sa nouvelle compagne. Elles vont l’escorter dans sa quête tout au long du récit entre son premier enfant, l’aîné, qui lui a perdu sa mère et son frère dans ce kidnapping.

    Le meurtre d’une jeune fille assassinée dans la même période va dérouter tous les acteurs de ce roman. Une très belle écriture qui allie la poésie, les paysages, les sentiments, les secrets, et indéniablement le mal être des personnages.

    Un livre intéressant que je conseille. J’ai apprécié les protagonistes tout au long de cette lecture.

    Go en librairie !

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Est-ce si loin ? Laurence Werner David HUITIEME JOUR

Voir tous les livres de Laurence Werner David

Autres éditions

à mes yeux Laurence Werner David BUCHET CHASTEL

4.5

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com