À marche forcée ; à pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942)

Couverture du livre « À marche forcée ; à pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) » de Slavomir Rawicz aux éditions Phebus

4.666666666

3 notes

  • Nombre de page : (non disponible)
  • Collection : D'ailleurs
  • Genre : Littérature Anglo-Saxonne
Résumé:

Le livre La présente réédition (dans une traduction nouvelle) de ce classique absolu de l'aventure vécue est due à l'initiative de Nicolas Bouvier - qui n'aura pas eu le temps de l'accompagner jusqu'à son terme. « Ce n'est pas de la littérature, tenait-il à préciser, c'est peut-être mieux que... Lire la suite

Le livre La présente réédition (dans une traduction nouvelle) de ce classique absolu de l'aventure vécue est due à l'initiative de Nicolas Bouvier - qui n'aura pas eu le temps de l'accompagner jusqu'à son terme. « Ce n'est pas de la littérature, tenait-il à préciser, c'est peut-être mieux que ça... Certains livres sont assez forts pour se passer des secours du style. » Hiver 1941. Une petite troupe de bagnards s'évade d'un camp russe situé tout près du Cercle polaire. Ils ne connaissent pas grand-chose à la géographie. Ils songent « simplement » à gagner à pied l'Inde anglaise : le soleil, pensent-ils, leur indiquera au moins la direction du sud. Aucun d'eux n'est capable, sur les milliers de kilomètres qu'il leur faut parcourir - ils y mettront deux ans -, de situer le désert de Gobi... que plusieurs réussiront pourtant à franchir sans provision d'eau.

L'innocence, parfois, est la meilleure alliée du courage...

L'auteur Né à Pinsk en 1915 d´une mère russe et d´un père polonais propriétaire terrien, Slavomir Rawicz, officier de cavalerie en 1939, est fait prisonnier par les Soviétiques dès les premiers jours de la Seconde Guerre mondiale. Un procès factice le condamne à vingt-cinq ans de travaux forcés dans l´un des goulags les plus durs de Sibérie. Une fois libre, il a voulu rendre compte de ce que fut cette réalité pour des milliers d´hommes, bagnards perdus au bout du monde. Publié en 1956 et rédigé avec l´aide d´un jeune journaliste, À marche forcée raconte l´incroyable épopée d´un groupe de prisonniers qui n´hésita pas à tenter l´impossible pour atteindre en des conditions extrêmes l´Himalaya et la muraille de Chine. Slavomir Rawicz, installé depuis 1947 à Nottingham en Grande-Bretagne, a toujours refusé de répondre à ceux qui mettaient en doute le fait qu´il ait lui-même vécu cette extraordinaire aventure. Il est décédé en 2004. Ce texte, considéré à ce jour comme l´une des références en matière de récits sur la captivité, l´esprit de survie et le besoin de liberté, a été adapté en 2010 par le réalisateur Peter Weir, sous le titre Les Chemins de la liberté.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    L'intérêt du récit ne réside pas dans la qualité de sa prose mais dans son contenu. Les aventures que nous raconte Slavomir Rawics sont incroyables. La résistance acharnée de cet homme force l'admiration. La mémoire exceptionnelle de Rawicz permet de retracer l'épopée avec de nombreux détails. S'il décrit ses ennemis sans complaisance, il n'oublie pas d'évoquer les rencontres avec de nombreux bienfaiteurs qui ont sans doute rendu la survie possible. Le froid, la chaleur et la faim furent des adversaires redoutables. Le petit groupe de fugitif n'eut qu'une seule arme pour les vaincre: la détermination.
    Ce livre a soulevé pas mal de polémique de la part d'experts assurant qu'il était impossible de traverser le désert de Gobi sans eau. Rawicz n'a jamais répondu à la polémique, il est mort à Londres en 2004.
    Ce livre reste un formidable témoignage sur la volonté et l'endurance humaine ! Captivant !
    A noter le film tiré du livre : Les chemins de la liberté (que je n'ai pas encore vu)

  • 0.25

    Attention, Chef d'oeuvre !
    Pour moi, ce livre est un des monuments de la littérature de voyage et d'aventures. C'est de plus, le bon moment pour retrouver ce chef d'oeuvre puisqu'un un film ( les chemins de la liberté ) vient juste de sortir pour mettre en scène le récit incroyable de cette évasion.
    C'est sensible et bien écrit. Au delà de l'aspect aventure et exploit, le récit invite le lecteur à s'interroger sur la nature humaine et les raisons qui peuvent nous pousser à endurer des situations exceptionnelles pour survivre un jour , une minute de plus.
    Les relations difficiles qui vont se tisser dans ce groupe hétérogène, mais condamnés à s'entraider font beaucoup pour l'intérêt du récit. L'arrivée de la jeune fuyarde qui progressivement va se faire accepter dans ce groupe d'hommes enrichit le récit et l'étude des relations.
    Sa mort au coeur du désert de Gobi est un temps fort de cette épopée.

    Le film est une bonne adaptation, le livre est vraiment indispensable, d'autant plus si l'on aime marcher, parcourir les espaces sauvages.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

À marche forcée Slavomir Rawicz LIBRETTO

5

Voir tous les livres de Slavomir Rawicz

Autres éditions

À marche forcée ; à pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) Slavomir Rawicz PHEBUS

4.666666666

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com