à l'ouest rien de nouveau

Couverture du livre « à l'ouest rien de nouveau » de Erich Maria Remarque aux éditions Lgf

4.205882352

34 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253006701
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
  • Nombre de page : (non disponible)
  • Collection : Ldp
  • Genre : Littérature Romans Poche
Résumé:

« Quand nous partons, nous ne sommes que de vulgaires soldats, maussades ou de bonne humeur et, quand nous arrivons dans la zone où commence le front, nous sommes devenus des hommes- bêtes. ».
Témoignage d'un simple soldat allemand de la guerre 1914-1918, À l'ouest rien de nouveau,... Lire la suite

« Quand nous partons, nous ne sommes que de vulgaires soldats, maussades ou de bonne humeur et, quand nous arrivons dans la zone où commence le front, nous sommes devenus des hommes- bêtes. ».
Témoignage d'un simple soldat allemand de la guerre 1914-1918, À l'ouest rien de nouveau, roman pacifiste, réaliste et bouleversant, connut, dès sa parution én 1928, un succès mondial retentissant et reste l'un des ouvrages les plus remarquables sur la monstruosité de la guerre.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Le chef d'oeuvre d'Erich Maria Remarque, qui raconte le quotidien d'un jeune soldat allemand durant la Première Guerre Mondiale.
    Le style est fulgurant, le récit mêle les considérations pratiques du quotidien de ces hommes qui voient tomber les leurs autour d'eux, et leurs questionnements à portée philosophique sur la jeunesse brisée par la guerre, l'impossible retour à une vie "normale" et heureuse, dans l'hypothèse où le conflit se terminerait un jour.
    Une lecture saisissante.

    Ma chronique complète est ici : http://viederomanthe.blogspot.fr/2016/06/a-louest-rien-de-nouveau-erich-maria.html

  • 0.2

    Un témoignage tout en puissance émotionnelle sur la Première Guerre Mondiale.. Un jeune garçon de 19 ans, et pourtant, le récit est plein de maturité et de lucidité quant à l'issue de cette guerre, et pourtant, il est aussi plein d'espoir. Et c'est surement cela qui lui aura permis de tenir dans l'atrocité.
    Si j'ai pu lire bon nombre de récit, de témoignages sur la 2nde Guerre Mondiale, il est vrai, je m'en rend compte aujourd'hui, que je n'en avait jamais lu sur la Première.
    A lire et... à méditer...

  • 0.25

    http://attrape-mots.blogspot.fr/2016/05/a-louest-rien-de-nouveau-de-erich-maria.html

    Paul Baumer, le personnage principal du livre, est un étudiant d'une vingtaine d'années qui, encouragé par son professeur, s'engage dans l'armée avec d'autres camarades de classe. S'ils partent pour le front avec la volonté de défendre leur pays, et avec une soif immense d'héroïsme, tous ces jeunes vont vite perdre leur insouciance et leurs illusions face à la guerre, aux combats meurtriers, et à la dure vie des tranchées. Les personnages, les soldats de ce livre, même pas encore des adultes, vont être confrontés aux horreurs de la guerre, et seront obligés de grandir trop vite pour pouvoir survivre.

    La camaraderie entre les soldats est vraiment touchante, le lien qui les unit semble indestructible : « Je ne suis plus un morceau tremblant d'existence isolé dans l'obscurité ; je suis lié à eux et eux à moi ; nous avons tous la même peur et la même vie ; nous sommes unis ensemble d'une manière à la fois simple et profonde. »

    A l'ouest rien de nouveau est une lecture bouleversante. Ce livre nous montre, avec beaucoup de réalisme, à quel point la guerre est horrible et absurde. On se rend vite compte durant notre lecture que la guerre change profondément les hommes - et les brise. Lorsque Paul rentre du front, par exemple, on sent tout de suite un décalage immense entre lui et la population de l'arrière qui ne connait finalement rien de la véritable guerre et de ses cadavres. « Un terrible sentiment d'être ici étranger surgit en moi (...). C'est comme si l'on me repoussait. »

    Du point de vue historique, ce livre ne m'a pas appris plus que ce que je ne savais déjà sur la première guerre mondiale, mais il offre au lecteur un regard différent sur la guerre. J'ai énormément apprécié le fond pacifiste du roman qui se ressent et qui révèle toute l'absurdité de la guerre : « Si nous jetions ces armes et cet uniforme, tu pourrais être mon frère. »

    Je ne peux écrire ma chronique sans parler de l'auteur Erich Maria Remarque qui, à travers cette fiction historique, et avec un style empreint de poésie, s'inspire de sa propre expérience et de son vécu dans les tranchées. En effet, dès 1916, il sera incorporé à l'armée allemande puis mobilisé sur le front de l'ouest. Mais, gravement blessé, il finira la guerre dans un hôpital militaire. Par la suite, il publiera des romans pacifistes comme A l'ouest rien de nouveau qui connaitra un succès international. Lors de la deuxième guerre mondiale, il fuira l'Allemagne, tandis que ces romans seront brulés dans de grands autodafés.

    A l'ouest, rien de nouveau est un témoignage très fort et révoltant. A lire!

  • 0.25

    A la lecture des autres critiques, je vais surement être redondant.
    Ce livre est un petit chef d'oeuvre (par la taille).
    L'auteur nous fait ressentir la guerre comme si on y était: Les combats, les moments d'attentes, les frayeurs, les accidents...
    EMR nous place dans la peau de Paul, et nous fait ressentir tous les états dans lesquels se trouve le narrateur.
    Outre les horreurs de la guerre, il nous fait découvrir les grands moments de fraternité et de solitude qui découlent de ce conflit.

    Humainement indispensable.

  • 0.25

    Très beau livre... Voici la première guerre mondiale vue du côté allemand... Bouleversant...

  • 0.25

    On ne peut pas être indifférent à la lecture de ce livre.
    Le sujet est tellement bouleversant qu'on ne peut que se poser des questions devant la bravoure de ces hommes. L'auteur a réussi son livre, car à la fin du roman, on est vraiment écoeurés par cette guerre. On est éprouvé par ce récit et par les conditions inhumaines vécus par ces hommes, et je pense que c'est ce que voulait l'auteur. Il voulait nous faire prendre conscience de l'absurdité de cette guerre, mais aussi du courage et de la bravoure des hommes qui ont participé à ce conflit.
    Même si le sujet est très dur, il n'en reste pas moins que le livre est bien écrit. On a, malgré le dégoût, envie de savoir comment va se terminer l'histoire de ce jeune soldat. Bref c'est un chef d'oeuvre qui doit être lu.

  • 0.15

    Citation: si tu donnes à un homme un petit bout d'autorité, il se jette dessus.Car l’homme, n'est, à l’origine, qu’une sale bête… »

  • 0.25

    A lire absolument. Une des plus belle dénonciation de la guerre.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

L'obélisque noir Erich Maria Remarque MEMOIRE DU LIVRE

Voir tous les livres de Erich Maria Remarque

Autres éditions

à l'ouest rien de nouveau Erich Maria Remarque LGF

4.205882352

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine