à l'encre russe

Couverture du livre « à l'encre russe » de Tatiana De Rosnay aux éditions Heloise D'ormesson

2.625

16 notes

  • Nombre de page : 347
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature Anglo-Saxonne
Résumé:

2006. Nicolas Duhamel souhaite renouveler son passeport. La démarche va se révéler aussi éprouvante que périlleuse. Ses parents étant nés à l'étranger, il doit prouver qu'il est bel et bien français. En prime, une stupéfiante découverte l'attend : son père n'est pas le fils de... Lire la suite

2006. Nicolas Duhamel souhaite renouveler son passeport. La démarche va se révéler aussi éprouvante que périlleuse. Ses parents étant nés à l'étranger, il doit prouver qu'il est bel et bien français. En prime, une stupéfiante découverte l'attend : son père n'est pas le fils de Lionel Duhamel, mais se nomme en fait Koltchine. Depuis vingt-quatre ans, Nicolas vit dans le mensonge. Pourquoi avoir savamment entretenu le secret ? Son père, surfeur hors pair, disparu au large de Guéthary quand il était encore enfant, n'est plus là pour lui répondre. Que savait-il d'ailleurs, ce père intrépide, des circonstances de sa naissance ? Quoi qu'il en soit, celles de sa mort en mer restent auréolées de mystère. Profondément secoué par ces révélations, qui ravivent la douleur de la perte, Nicolas se lance sur la piste de ses origines jusqu'à Saint-Pétersbourg. Contre toute attente, de cette enquête personnelle découlera un roman, publié sous le pseudo de Kolt, qui rencontrera un succès phénoménal et propulsera son auteur en tête des meilleures ventes.
2011. Un brin plus arrogant, un poil plus égoïste après trois ans sous les projecteurs, de Hollywood à Singapour, Nicolas Kolt a choisi de fêter l'anniversaire de sa fiancée au Gallo Nero, villégiature de rêve sur la côte toscane. Il espère y trouver l'inspiration pour son second roman, tant attendu (par ses parents, amis, lecteurs, éditeurs). Pendant trois jours où il croyait trouver luxe, calme et volupté, dans ce paradis pour happy few, Nicolas verra s'accumuler orages et périls, défiler sa vie et se jouer son avenir.

Clients inénarrables (du couple ostentatoire à la famille glamour), coulisses de l'édition (enchères et transferts), foire aux vanités (duel sur Facebook et Instagram du succès), jeux de séduction (professionnelle autant que sexuelle), Tatiana de Rosnay jongle avec les registres et les intrigues pour nous offrir le plus affriolants des romans à tiroirs. Réflexion sur l'identité mais aussi sur l'écriture, À l'encre russe démontre la puissance et la virtuosité de la romancière. Son spectaculaire roman gigogne marque le sacre de la reine du secret.

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Tatiana de Rosnay répond à nos questions ! (15/06/2013)

1) Qui êtes-vous ? ! Balance ascendant Scorpion Franglaise 2) Quel est le thème central de ce livre ? Le processus d'écriture et un secret de famille 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? En ce jour gris, pendant ces deux heures d'attente au Pôle de la Nationalité Française, un changement subtil s'opérait, comme si des mains inconnues avaient entrepris de bouleverser son destin. 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? The Girl from Ipanema 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Les divertir, les intriguer, les émouvoir 6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? Une chambre de bonne spartiate, le silence, sans téléphone, sans internet, du thé. 7) Comment vous vient l'inspiration ? La vie de tous les jours, les autres. 8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescente «un jour j'écrirai des livres» ? Premier roman écrit à l'âge de 11 ans pour ma mère. Heureusement, elle a aimé et j'ai continué ! 9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lectrice) ? Le Journal d'Anne Frank et Rebecca de Daphné du Maurier. 10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? ! Non, et vous ? :) 11) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ? Très importante et d'ailleurs je vais le prouver puisque je démarre une tournée libraires dans 20 villes !

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • 0.1

    Nicolas, romancier devenu mondialement célèbre grâce à un premier livre racontant une histoire de quête d'identité qui est en fait sa propre histoire, va, le temps de trois petites journées dans l'hôtel huppé d'une petite île italienne, voir sa vie déraper.

    Entre présent et passé, nous allons avec lui voyager de France en Russie, de Paris à Guethary, à la recherche de la véritable histoire de son père. Son statut de célébrité dans cet hôtel de riches, avec sa petite amie, va également lui permettre de faire une introspection qui l'amènera à se rendre compte de ce qui est utile et futile dans la vie...

    Une lecture de vacances sympathique mais sans plus !

  • 0.05

    Très déçue...je n'ai pas compris l'interêt...la catastrophe du Costa Concordia rappelée de cette façon...Pas franchement de début ni de fin..

  • 0.15

    J'aime beaucoup l'atmosphère du roman. Le personnage principal est un homme comme un autre. Un secret sur son père et son passé. Malheureusement j'ai eu l'impression que le roman avait été bâclé pour le finir au plus vite. Quel dommage. "On tombe le bec ds l'eau".

  • 0.1

    Nicolas est un écrivain à succès. Il n’a écrit qu’un premier roman, mais déjà publié dans le monde entier, il a même inspiré un film primé aux oscars. C’est un écrivain reconnu par tous. Mais alors qu’il doit écrire son deuxième livre, rien ne vient, aucune inspiration, est-il déjà fini ?
    Il a tellement changé, grisé par le succès et l’argent, que ses amis d’hier l’ont abandonné. il vit aujourd’hui avec Malvina, qu’il n’aime pas vraiment. Il est accros aux réseaux sociaux, comme tous les jeunes, et moins jeunes d’aujourd’hui, en cela il est bien ancré dans la réalité de son époque, mais est-ce également la réalité de la vie ?
    Il a trouvé le sujet de son premier livre presque par hasard, le jour où il doit refaire son passeport. Ce jour-là, il découvre que ses parents ne sont pas nés en France comme il l’a toujours cru. Sa quête de vérité est alors celle qu’il prête au personnage principal de son roman, et malgré quelques modifications mineures par rapport à sa propre expérience, mais c’est bien de lui qu’il parle.
    Nous découvrons Nicolas aujourd’hui, en vacances en Toscane, dans un hôtel de rêve pour trois jours au calme et loin du monde . Nicolas et ses contradictions et surtout son manque d’inspiration. Nous vivons deux flashback en parallèle. Dans le premier, c’est la découverte de la vérité sur ses origines, sur ses parents, et donc sur lui-même. Comment peut-on se retrouver quand ses propres certitudes sur son existence tombent. Et un autre flashback sur l’écriture, celle de ce livre, qui lui a apporté le succès, mais surtout sur les affres de l’inspiration et de la page blanche.
    Grande question sur l’écriture, sur la vie et ce que nous sommes ou ce que nous croyons être et ce passé qui nous façonne.
    Deux sujets Intéressants, l’angoisse de l’écrivain devant sa page blanche d’une part, mais surtout la quête d’identité et comment se relever quand sont tombées toutes nos certitudes.
    A mon avis un peu trop léger quand même , j’avoue que j’aurais aimé une recherche d’identité un peu plus poussée, on sent un frémissement de thriller lors de l’enquête en Russie, pour comprendre la vie de ce père peu commun, mais rien ne vient. C’est agréable et facile à lire malgré tout, d’ une écriture fluide, comme tous les romans de Tatiana du Rosnay.

  • 0.2

    Juillet 2011, à l'hôtel Gallo Nero, une magnifique demeure toscane surplombant la mer. Nicolas Kolt, jeune auteur d'un best-seller vendu à des millions d'exemplaires, et dont l'adaptation cinématographique a été récompensée d'un oscar, vient s'y installer quelques jours avec Malvina, sa petite amie du moment. Son éditrice, Alice Dor, lui a offert un à-valoir terriblement élevé de peur que "son" auteur à succès ne se fasse "harponner par les éditeurs qui lui rôdent autour comme des requins affamés". Malgré cette somme, la confiance de son éditrice et la promesse qui lui a faite d'un manuscrit il y a déjà six mois, Nicolas n'a encore pas écrit une ligne de ce futur roman. Il n'a aucune idée, aucun point de départ, pas l'ombre d'une inspiration. L'encre du Mont-Blanc de son père sèche et les pages de son joli carnet Moleskine restent désespérément blanches. La vue panoramique absolument splendide ne l'aide pas, pas plus que les innombrables clients de l'hôtel qui le distraient par leurs comportements ou qui, fans de lui, viennent lui déclarer leur admiration et l'interroger sur son prochain roman...

    Mais le vrai problème de Nicolas c'est qu'à 25 ans, il est happé, vampirisé par la machine infernale de la médiatisation dans laquelle le succès planétaire de son premier roman l'a entraîné. Accro à Facebook et Twitter, il n'écrit plus que pour entretenir sa "gloire" virtuelle, perpétuer sa notoriété et les avantages qu'elle lui procure, négligeant à cause de cela l'écriture du roman promis à son éditrice.

    Et même quand il ne participe pas à cette mise en scène de célébration, il ne peut s'empêcher de regarder ce qu'on dit de lui, d'y attacher de l'importance, de s'accorder au personnage médiatique qu'il est devenu. Car Nicolas Kolt n'est même plus vraiment un écrivain. "Nicolas Kolt, l'auteur internationalement reconnu, lu de Stockholm à Seattle, vénéré par des millions de fidèles dans le monde entier, n'est pas un écrivain. C'est un produit." Un produit qui ne sait plus comment se comporter avec ses proches et ses amis qui finissent par lui en vouloir et lui tourner le dos. Qui ne sait plus comment faire face aux journalistes, quelle attitude adopter avec ses fans, comment réagir aux médisances, aux intrusions dans sa vie privée, des mesquineries qui partout, par le biais parfois pervers des réseaux sociaux, l'atteignent et l'influencent.

    "Je n’aime pas ce que tu es devenu, Nicolas, […] le rôle de petit con prétentieux et arrogant que tu joues, et que tu es peut-être effectivement devenu. Tu passes des heures à lire tes posts sur ta page Facebook. Tu as l’air de croire qu’il est plus important de suivre Nicolas Kolt sur Twitter que de me parler, à moi, à ma fille ou à ta pauvre mère. […] Ce livre a ouvert la porte de notre chambre à des milliers de gens. […] La vie n’est pas une grande tournée littéraire, Nicolas. La vie, ce n’est pas être reconnu dans la rue par des lecteurs en extase. La vie, ce n’est pas de savoir combien de gens te suivent sur Twitter et combien d’amis tu as sur Facebook"

    Nicolas ne parvient plus à vivre réellement et sincèrement. Il est devenu arrogant, capricieux et égocentrique.

    Mêlée au récit de ces trois jours à l'hôtel Gallo Nero, une autre intrigue nous entraîne dans le passé de Nicolas et, plus loin encore dans le passé de son père, de ses grands-parents, jusqu'en Russie. C'est que le point de départ de son best-seller est directement puisé dans son expérience personnelle puisqu'en voulant un jour renouveler son passeport, il s'est vu obligé de "prouver" sa nationalité française. Il a ainsi dû se replonger dans l'histoire de sa famille et y a découvert un secret sur son père et ses origines russes.

    À l'encre russe est un roman sur les secrets de famille, la quête des origines, les interrogations généalogiques et en même temps, par un jeu subtil de retours en arrière, de contrepied et de mise en abyme, une analyse fine et pertinente sur l'inspiration – et son manque – ainsi que sur la façon dont l'écrivain transcende et transpose ses souvenirs en les prenant pour matière de ses œuvres. À travers le personnage de Kolt et ses excès, Tatiana de Rosnay aborde aussi la question du bon dosage de l'utilisation des réseaux sociaux, nous ouvre aux relations éditeur/auteur et surtout mène une salutaire réflexion sans complaisance, hyper-réaliste, parfois cruelle, sur la médiatisation à outrance des écrivains, transformés en VRP de leurs livres et parfois eux-mêmes en produits, tandis que le livre devient une marchandise comme une autre. En ces temps de rentrée littéraire aussi fastueux pour faire de passionnantes découvertes qu'exaspérants par la surexposition de certains écrivains promus stars d'émissions de radio ou de télévision et de magazines qui n'ont rien à voir avec la littérature et dans lesquels on s'intéresse davantage à leur vie privée qu'à leur style et à leur talent, on pourrait dire, pour paraphraser Flaubert que le difficile, en littérature comme dans la vie, "c'est de savoir quoi ne pas dire".

    Le récit alterne entre présent et passé, entre page blanche et enquête sur les origines. Ce qui fait l'unité du roman, c'est que dans tous ses aspects, c'est Nicolas Kolt que nous suivons, son cheminement, ses errances. Le lecteur vit, vibre, doute, cherche, réfléchit, bute, pense à l'unisson du personnage, il est emporté avec lui dans l'histoire et dans sa réflexion qui l'amène à comprendre qu'il "ne faut pas écrire parce que l'on veut dire quelque chose mais parce que l'on a quelque chose à dire".

  • 0

    déception .....il est préférable de lire : Le voisin ou Elle s'appelait Sarah

  • 0.1

    Une grande déception. Certains passages sont extrêmement bien écrits, cependant le scénario n'est pas des plus palpitants, la réalité s'invite trop dans la romance, et la fin ne répond à aucunes questions posées tout au long de l'histoire...frustrant.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Avec l'encre russe, Tatiana de Rosnay revient en force et un secret en est l'origine !

    Nicolas Duhamel, alias Nicolas Kolt, est l'auteur d'un best-seller traduit dans de nombreux pays et adapté en film. Il est apprécié, reconnu, suivi sur twitter et facebook. Il s'est basé sur son histoire personnelle, la mort de son père et la découverte que celui-ci n'était pas né en France pour l'écrire. Le succès le frappe de plein fouet et le change. Il s'éloigne de sa famille, de ses amis, de sa compagne.

    Le livre commence alors qu'il vient de décider de se prendre des vacances sur une île paradisiaque dans un hôtel très chic. Il espère pouvoir écrire et se détendre dans ce cadre. Mais ce n'est pas le repos qui l'attend, loin de là...

    Gros coup de coeur, c'est toujours un plaisir de retrouver l'écriture et le style de Tatiana de Rosnay. Les personnages sont attachants, (ou pas : cf. un écrivain pingre). Nicolas trouvera-t-il la volonté et l'inspiration pour écrire son deuxième livre ? Suspens...

  • Lechoixdeslibraires.com

    Nicolas Duhamel, un jeune écrivain de 29 ans, connaît un succès retentissant avec son premier livre intitulé L'Enveloppe. Sa vie jusque-là ordinaire bascule. Il est grisé et devient vaniteux, égoïste, imbu de lui-même. Son meilleur ami François lui en fait le reproche et refuse de le voir. Sa femme Delphine le quitte. Il partage alors sa vie avec une femme beaucoup plus jeune que lui, Malvina, mais qu'il n'aime pas. De plus, son éditrice, Margot Dansor, attend son prochain roman avec impatience, mais il n'arrive plus à écrire une seule ligne...
    Il se réfugie quelques jours sur une île de Toscane et mène la grande vie. Mais est-il vraiment heureux ? Est-ce si important d'être reconnu par des étrangers qui ont de vous une image factice ? Ce voyage l'aide à réfléchir.
    François lui a dit que l'inspiration venait de la souffrance. Lorsqu'un paquebot de croisière, le Sagamore, s'échoue près de la rive de son hôtel, il décide de redevenir l'homme dont il pourrait être vraiment fier. Il risque sa vie pour sauver de simples inconnus mais qui le marqueront à jamais.

    Un très bon livre sur les dangers du succès et le monde de l'édition.
    A réserver à un public averti car certaines scènes sont assez crues et osées.

  • 0.1

    Grosse grosse déception. Je comptais lire ensuite Elle s'appelait Sarah mais cette lecture m'a nettement refroidie.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Les articles associés

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine