à l'apogée de l'impressionnisme

Couverture du livre « à l'apogée de l'impressionnisme » de Georges De Bellio aux éditions Bibliotheque Des Arts
  • Nombre de page : 89
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Monographie / Histoire de l'art / Essais / Dictionnaires
Résumé:

"Georges de Bellio: un riche gentilhomme roumain". C'est ainsi qu'un contemporain décrit ce natif de Bucarest, parisien d'adoption, qui disposait d'une fortune suffisante pour ne pas devoir travailler à gagner de l'argent. Bellu, c'est son patronyme en roumain, transformé en Bellio. Un de ses... Lire la suite

"Georges de Bellio: un riche gentilhomme roumain". C'est ainsi qu'un contemporain décrit ce natif de Bucarest, parisien d'adoption, qui disposait d'une fortune suffisante pour ne pas devoir travailler à gagner de l'argent. Bellu, c'est son patronyme en roumain, transformé en Bellio. Un de ses oncles fut fait baron d'Empire par François Joseph Ier en 1817: Constantin von Bellio. Georges s'en souvient et agrémente son nom d'une particule pour impressionner le petit univers parisien qui forma son entourage. Georges de Bellio, "le plus parisien des Parisiens", médecin homéopathe (là aussi un précurseur) fut l'un des premiers et rares amateurs et collectionneurs de peintures et de dessins impressionnistes, et l'un des plus importants d'entre eux. Et non un spéculateur. Le legs fait au Musée Marmottan par sa fille Mme Donop de Monchy suffit à faire entrer le nom de Georges de Bellio dans l'histoire de l'Impressionnisme. S'il s'agit là d'un ensemble d' oeuvres très important, à commencer par le célèbre Impression, soleil levant de Claude Monet ce legs fait en 1958 représente une partie seulement d'une collection qui comptait pas moins de cent quarante trois peintures et autant de pastels, dessins et aquarelles, dont la quasi totalité était due aux plus grands artistes du XIXe siècle. Il faut noter que le Dr. de Bellio collectionna également de remarquables céramiques ainsi que, japonisme ambiant aidant, de très beaux netsuke. L'admirable collection se démembra peu à peu, après le décès de Georges de Bellio en 1894, au fil des années et des besoins de M. et Mme Donop de Monchy. Ces oeuvres dispersées se trouvent aujourd'hui dans des très grandes collections, tant publiques que privées. Toutes ou presque sont réunies dans cet ouvrage à l'occasion d'une exposition exceptionnelle qui se tiendra au Musée Marmottan à Paris, du 9 octobre 2007 à début janvier 2008. Georges de Bellio, amateur d'art discret et doté d'un goût d'une rare sûreté, fut un mécène généreux qui achetait des tableaux à ses amis, qui avaient pour noms Manet, Renoir, Monet, Sisley, Pissarro. quand ils étaient dans le besoin, ce qui arrivait souvent. Les mêmes artistes qu'il soignait, aussi, et gratuitement! A l'apogée de l'Impressionnisme-La collection de Bellio est donc plus qu' un beau livre: c'est un très utile ouvrage de référence pour tout amateur d'art, et en particulier pour celui qui s'intéresse à la période impressionniste.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine