à la recherche du Liban perdu

Couverture du livre « à la recherche du Liban perdu » de Nahida Nakad aux éditions Calmann-levy

0 note

  • Date de parution :
  • Editeur : Calmann-levy
  • EAN : 9782702139066
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 331
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Histoire autres continents
Résumé:

A Beyrouth, tout le monde connaît la Galerie Semaan, ce magasin de meubles situé sur la ligne de démarcation entre le quartier chrétien et le quartier musulman. C'est par là que l'armée israélienne a pénétré dans Beyrouth en 1982 et y a établi un check-point entre les deux parties de... Lire la suite

A Beyrouth, tout le monde connaît la Galerie Semaan, ce magasin de meubles situé sur la ligne de démarcation entre le quartier chrétien et le quartier musulman. C'est par là que l'armée israélienne a pénétré dans Beyrouth en 1982 et y a établi un check-point entre les deux parties de la ville. Dix ans auparavant, Nahida Nakad, qui est née dans le quartier face à la Galerie Semaan, faisait partie d'une bande de copains joyeuse et insouciante, à l'image d'une ville, Beyrouth, qui commençait à croire à l'avenir. Parmi eux, tout l'arcen- ciel des confessions libanaises : Alex, le chrétien maronite, Walid le Chiite.et Nahida, la Druze.
La Galerie Semaan est l'histoire entremêlée d'un pays, le Liban, et de ce groupe d'amis qui se désagrège, miné par la résurgence de haines ancestrales et happé en 1975 par la guerre civile, qui fera d'eux des ennemis irréductibles et des tueurs. Nahida Nakad, qui est revenue régulièrement au Liban comme grand reporter pour TF1, raconte un peuple épris de liberté, « désespérément optimiste », qui rêve de paix mais dont la nation souffre de vices de construction rédhibitoires. Taillé dans le territoire Syrien par décision des puissances occidentales au début du XXe siècle, doté d'une constitution qui pérennise les clivages religieux, le Liban est incapable de faire bloc face aux convoitises et aux coups de force de ses puissants voisins.
Qu'il était beau, pourtant, ce Liban-là! Nahida Nakad nous raconte les montagnes sauvages de l'arrière pays, fief des grandes familles féodales druzes (comme la sienne) et chrétiennes, chez lesquelles on trouve un mélange paradoxal de traditions millénaires et de liberté des moeurs unique au procheorient. Elle nous décrit la côte où sévit une folie immobilière alimentée par l'argent de la diaspora libanaise que rien ne décourage, même pas la guerre civile ou les bombardements israéliens. Mais elle dépeint aussi un pays qui vit la peur au ventre, entre bombardements israéliens et assassinats politiques en série de personnalités anti-syriennes. De même que la Galerie Semaan est le fantôme du magasin qu'il fut jadis, le Liban d'aujourd'hui est le fantôme du pays prospère et dynamique qu'il fut, serait-ce de façon éphémère, quand Nahida avait quinze ans et qu'il avait, comme elle, la vie devant soi..

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Autres éditions

à la recherche du Liban perdu Nahida Nakad CALMANN-LEVY

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com