A comme aujourd'hui

Couverture du livre « A comme aujourd'hui » de David Levithan aux éditions Gallimard-jeunesse

4.2

5 notes

  • Nombre de page : 448
  • Collection : Pole fiction ; fantastique
  • Genre : Littérature jeunesse Romans / Contes / Fables Poche
Résumé:

Chaque matin, A se réveille dans un corps différent, dans une nouvelle vie, et ne dispose d'aucun moyen de savoir qui sera son hôte. Une seule chose est sûre : il n'empruntera cette identité que le temps d'une journée. Aussi incroyable que cela puisse paraître, A a accepté cet état de... Lire la suite

Chaque matin, A se réveille dans un corps différent, dans une nouvelle vie, et ne dispose d'aucun moyen de savoir qui sera son hôte. Une seule chose est sûre : il n'empruntera cette identité que le temps d'une journée. Aussi incroyable que cela puisse paraître, A a accepté cet état de fait, et a même établi plusieurs règles qui régissent son existence : ne pas s'attacher, ne pas se faire remarquer, ne jamais s'immiscer dans la vie de l'autre. Jusqu'à ce qu'il se réveille dans le corps de Justin, 16 ans, et qu'il fasse la connaissance de Rhiannon, sa petite amie. Dès lors, il n'est plus question de subir : il tente par tous les moyens de la revoir, quitte à bouleverser la vie de ses hôtes. Car A a enfin croisé quelqu'un avec qui il veut être jour après jour...

Un récit d'une originalité fascinante, un périple captivant à travers l'adolescence. Un tour de force par le co-auteur de "Will et Will" écrit avec John Green.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    A comme Aujourd'hui est entré dans ma PAL par hasard, parce que le résumé m'intriguait énormément. Le hasard a ensuite voulu que ma D.S.B. me le choisisse comme lecture pour notre pioche du mois d'octobre. Je suis dans les temps, pour une fois. Mais, pour être honnête, j'aurais voulu ne jamais finir ce roman. A comme aujourd'hui est le genre de livre dont on savoure l'histoire, dont on apprécie chaque ligne. Mais qui ne devrait pas avoir de point final. Voilà l'exception à l'expression : toutes les bonnes choses ont une fin.

    A se réveille chaque matin en étant une personne différente. D'aussi loin que remontent ses souvenirs, sa vie a toujours été ainsi. Il passe sa journée dans un corps, et le lendemain dans un autre, toujours ailleurs, fille ou garçon, mais jamais la même personne. Et A s'y est fait. Jusqu'à ce qu'il rencontre Rhiannon et qu'il veuille plus. Plus qu'une journée avec une même apparence. Plus d'instants avec la jeune fille. Parce qu'il est tombé amoureux. Et que pour elle, il voudrait pouvoir vivre autrement pour la première fois depuis seize ans.

    Je l'ai fini et j'en veux plus. Je veux encore plus de A. Je veux encore plus de Rhiannon. Je veux comprendre cet univers, la façon dont David Levithan a créé A. Je veux savoir d'où vient A. Je veux savoir pourquoi sa vie est ainsi. Je voudrais résoudre son problème. Je voudrais lui donner une vie, quitte à ce que ce soit la mienne.
    Au début, j'ai eu un peu peur que ça ne colle pas, qu'il y ait trop de gêne [de ma part] vis-à-vis de l'histoire de A. Mais dès la première ligne, il y avait ces mots... J'ai déjà lu David Levithan, mais en co-écriture, avec Une nuit à New-York. J'étais pourtant loin de m'attendre à ça. Et la gêne s'est évanouie. De phrase en phrase, j'étais séduite par la plume de David Levithan, par la beauté qu'elles possédaient, par l'intensité de ses mots. Chacun d'eux est magique, et leur ensemble, merveilleux. Magnifique ne serait pas assez pour décrire l'écriture de l'auteur, que je n'ai pas adorée. Non, c'était quelque chose de plus fort que ça. Quelque chose que l'on ressent mais sur lequel on ne peut pas mettre de mots.
    Si j'ai eu peur d'être gênée par l'histoire de A, c'est parce que je pensais naïvement qu'il serait ou garçon ou fille. Bien qu'il n'est pas de corps fixe, je pensais qu'il restait ou l'un ou l'autre. Alors quand je l'ai vu passer de fille à garçon et inversement, j'ai d'abord eu un recul. Je ne m'attendais pas à ce que l'histoire parle de transgenre. Mais très vite, j'ai bien remarqué que ce n'était pas non plus l'idée du roman. A comme Aujourd'hui veut surtout nous parler d'amour, sous sa forme la plus pure, le sentiment. Parce qu'aimer n'est pas qu'une question d'apparence, mais plutôt de perception, de ressenti, de ce que nous apporte l'autre. Qu'importe à quoi il/elle ressemble. On ne tombe pas amoureux d'un corps, on tombe amoureux d'une âme.
    Je me concentre sur l'histoire d'amour de A, mais il y a tellement plus que ça dans ce livre... A travers les corps et les personnalités qu'emprunte A au fil des jours, David Levithan évoque aussi avec finesse et génie la difficulté d'être un adolescent et la difficulté des relations entre adolescents, qu'elles soient amoureuses, amicales ou familiales. Comme A, nous sommes confrontés à quelqu'un de différent, avec ses problèmes, ses défauts, ses qualités, ses relations, et grâce à lui, nous avons un regard presque intime sur ces personnes, qui tantôt nous reflètent, tantôt nous surprennent. Mais qui sont avant tout tellement concrètes.
    A m'a éblouie. A m'a émerveillée. Je suis tombée amoureuse de A, ce personnage qui prend sa vie comme elle lui arrive, qui n'a pas posé les armes alors que son quotidien change chaque jour. A m'a aussi chamboulée. A m'a bouleversée. Aucune attache, aucune ancre, A n'a pas vraiment connu de parents, ne possède rien de fixe, il garde juste des souvenirs de ses meilleures journées, ça lui suffit. Son histoire m'a émue au-delà des mots. C'est un personnage tellement pur, tellement sincère. Sa vision du monde m'a tout de suite fascinée. Quant à Rhiannon... Je crois qu'elle nous représente un peu tous. C'est à travers elle qu'on voit une possible relation avec A, et c'est une fille qui nous correspond, à qui on s'identifie rapidement et sans mal. Pour les personnages secondaires, je ne peux en dire plus, pour ne spoiler personne, mais j'ai bien eu envie de distribuer des claques par moments, d'en secouer d'autres.
    Après avoir tourné la dernière page, la question qu'on peut se poser c'est : est-ce que je serais capable d'aimer quelqu'un qui change sans cesse de corps ? On aime se dire que l'amour ne se limite pas à une question de physique, on parle souvent de beauté intérieure. Ce roman en est l'illustration même.
    Mais personnellement, la première question qui m'est venue tout de suite, c'était entre la question et cri de frustration [heureusement que j'étais seule]. Je me suis tellement prise dans l'histoire de A que quand vient le dernier jour, le dernier chapitre, je n'étais absolument pas prête. Et je sais que je ne le suis toujours pas. Pourtant, le final est aussi beau que tout le reste du roman. Je n'en ressors pas déçue que les choses s'arrêtent, j'en ressors simplement avec l'idée qu'elles ne devraient pas s'arrêter.

  • 0.15

    J'ai jeté mon dévolu sur ce livre après avoir "entendu" parler de lui à plusieurs reprises sur internet. Je ne corresponds pas vraiment à la cible de ce genre de bouquin, il est classé "roman pour adolescents- à partir de 13 ans", mais les différentes critiques que j'avais lues ont aiguisé ma curiosité et, même à 32 ans, je continue d'être sensible à tout ce qui touche à l'adolescence.
    J'ai lu "A comme Aujourd'hui" en quelques jours. Et, pour résumer mon ressenti: je dirais que le forme est simple mais que le propos est riche.
    ( copié-collé de la critique que j'ai postée sur mon blog )
    Tout d'abord: l'histoire d'amour est efficace parce qu'impossible ( le syndrome Roméo et Juliette en quelques sortes ^^ ) et mêlée de suspens. Si l'auteur s'en était tenu à une gentille amourette entre ados à peine malmenée par les péripétie de la vie collégienne/lycéenne ça aurait été nettement moins intéressant. Là on est tenus en haleine du début à la fin, prenant tantôt le parti de A. ( ses sentiments son sincères et sa farouche envie de mener une existence « classique » est émouvante ) tantôt celui de Rihannon ( sa tentative vaine pour résister au jeu de séduction de A. est touchante et sa difficile décision à la fin du roman courageuse ).
    Ensuite: David Levithan aborde de façon originale le sujet de l'adolescence, période déstabilisante s'il en est, par petites touches, au travers des vies que A. emprunte successivement. le héros ne se contente en effet pas d'occuper le corps de son hôte, ce qui n'est déjà pas évident, il fait aussi siennes ses émotions et sensations, qu'elles soient positives ou négatives. Être projeté dans le corps d'un/une ado bien dans sa peau et populaire ne pose pas de réel soucis mais l'être dans celui d'un/une ado pétri de mal être et quasi invisible pour son entourage est une toute autre affaire!
    Et: la petite touche surnaturelle du livre est un réel plus. Qui est A., ou plutôt qu'est-il, peut-il mettre un terme à sa situation ou tout au moins la faire évoluer, est-il le seul dans ce cas…? Ce sont autant de mystères qui rendent la lecture de ce livre passionnante.
    Pour finir: j'ai réellement apprécié les questions qui naissent subtilement du récit. Sans en avoir l'air l'auteur nous pousse à réfléchir à l'amour, la notion de genre, la vie au sens large et l'existence en particulier, l'adolescence, la famille, le destin… C'est agréable d'être intellectuellement stimulé en parcourant un roman pour adolescents, c'est une jolie surprise ( la cerise sur le gâteau en quelques sortes ).
    Petit bémol cependant: personnellement j'ai eu l'impression de rester un peu trop en surface sur certains points, j'aurais aimé que le propos soit un peu plus fouillé, plus approfondi. C'est peut-être l'apanage des romans jeunesse, je ne sais pas.
    Et je dois avouer que la fin m'a laissée… sur ma faim! J'ai ressenti une légère déception en refermant le livre, comme un goût d'inachevé, ce qui est assez désagréable sur le moment.
    Un bon livre donc mais pas vraiment un coup de cœur. Peut-être suis-je finalement un poil trop vieille pour bien l'apprécier qui sait?

  • 0.2

    A n'est ni fille ni garçon, il est les 2 à la fois. Condamné(e) à vivre dans l'instant présent il change de corps chaque jour. Chaque matin il se réveille dans la peau d'une nouvelle personne de son âge, un ado de 16 ans.
    Il s'y est accoutumé, résigné, il n'a pas le choix, il subit. Il pourrait profiter du fait que ses actes à lui ne porteront jamais à conséquence pour sa propre personne mais ce ne serait pas le cas pour "l'autre", A est quelqu'un de bon et de respectueux envers ses "hôtes". Il est conscient que les autres ne sont pas des objets mais des êtres humains avec une vie. Une vie qui n'est pas la sienne.
    Il essaie donc de se fondre dans le quotidien de celui ou de celle dont il occupe le corps afin de ne pas perturber leur vie ou le moins possible.
    Et puis un jour, il fait la connaissance de Rhiannon pour qui il a un coup de foudre.
    Mais comment l'aimer et s'en faire aimer si chaque jour il est quelqu'un de différent ? Comment la moindre relation entre eux pourrait-elle être possible ?

    J'ai beaucoup aimé l'idée originale de ce livre (qui m'a rappelé un peu une série américaine qui passait à la télé il y a quelques années : "code quantum").
    La vie de A interroge non seulement sur cette notion de ne pouvoir vivre que le temps présent, de ne rien pouvoir construire dans la durée, de savoir que personne ne se souviendra de vous, que personne ne vous pleurera le jour où vous ne serez plus, de ne pas pouvoir s'attacher aux gens, de toujours se "cacher" et que jamais personne ne sache qu'on est là, qu'on existe... et fait réaliser au final à quel point avoir des gens qu'on aime, avec qui on vieilli et avec qui on construit des choses est quelque chose de beau et d'important.
    Cette histoire touche aussi à de nombreux autres thèmes de la société : le suicide, l'obésité, l'apparence physique, les conflits fraternels, l'éducation des parents, l'homosexualité...

    En ce qui concerne la fin, je ne dirais pas qu'elle m'a déçue car elle suit la logique de l'histoire et on ne peut s'empêcher de penser qu'il n'y avait pas d'autre issue.
    Bien sûr j'aurai aimé en savoir plus, qui est vraiment A ? Pourquoi est-il victime de cette situation si injuste ? Oui j'aurai aimé avoir des réponses mais en même temps je me dis qu'il est fort probable qu'aucune ne m'aurait convenue, je pense que j'aurai été déçue. Alors je me dis que l'auteur a bien fait de nous laisser avec ses questions en suspens et de nous laisser, nous, lecteurs, ouvrir les portes que l'on souhaite ouvrir.

    Merci à David Levithan de m'avoir fait passer de si bons moments avec son histoire et son personnage si attachant, même si ceux-ci furent de courte durée puisque j'ai dévoré son livre en une journée.

  • Lechoixdeslibraires.com

    A, 16 ans, se glisse tous les matins dans la peau d'un autre ado, garçon ou fille. A, qui vit comme ça depuis toujours, essaie de ne pas laisser de trace derrière lui et de faire le moins de dégâts possible dans les vies qu'il traverse. Jusqu'au jour où il prend la place de Justin et où il rencontre Rhiannon, sa petite amie dont il va tomber amoureux. Son désir de la revoir va lui faire prendre des risques et intervenir dans la vie de ses hôtes d'un jour...

    On dévore ce livre, où chaque jour A essaie de construire sa vie tout en cohabitant avec des hôtes aux personnalités et aux vies différentes. On le voit lutter pour vivre une relation «normale» - et on souffre avec lui.
    Et ce roman tendre et très juste, aborde également de nombreux sujets, l'amour, la mort, les addictions, l'identité sexuelle... sans jamais donner de donner de leçons ou de réponses définitives. Un gros coup de coeur !

  • Lechoixdeslibraires.com

    Le narrateur, "A" change de peau tous les jours. La personne qu'il devient chaque matin a toujours le même âge que lui, mais cela peut être indifféremment un garçon ou une fille. Cela pourrait être un livre de science fiction, et pourtant c'est une histoire très contemporaine qui nous parle de nous !
    "A" a l'habitude de ces rebondissements quotidiens. Chaque soir, il sait que le lendemain il se réveillera dans la peau d'un(e) autre. A chacun de ses "emprunts" de corps, il prend garde de ne pas trop bouleverser la vie de son hôte, respectant ses habitudes, tenant compte de sa mémoire pour que la journée se déroule plutôt normalement. Jusqu'au jour où il se retrouve dans la peau de Justin, petit ami de Rhiannon. Et une fois face à Rhiannon, il ressent des sentiments nouveaux et dès lors il n'a plus qu'une idée, revoir la jeune fille... Mais comment être amoureux et entretenir un amour quand on change d'apparence tous les jours ? Peut-on aimer une personne en apparence différente chaque jour, mais au fond toujours la même ?
    Au-delà de l'intrigue absolument passionnante, qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page, ce roman explore habilement des thèmes profonds. C'est un véritable hymne à la tolérance, une invitation à vivre chaque instant intensément, un hymne à la vie, pas moins !
    Voici un roman absolument envoutant, époustouflant, un roman à lire absolument !

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Autres éditions

A comme aujourd'hui David Levithan GALLIMARD-JEUNESSE

4.2

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com