2500 noms propres devenus communs

Couverture du livre « 2500 noms propres devenus communs » de Georges Lebouc aux éditions Avant-propos
  • Nombre de page : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Dictionnaires spécialisés de langue française / Divers
Résumé:

Si on vous demande d´où vient le mot « mansarde », vous répondrez à coup sûr de Mansart. Tout comme la poubelle rappelle le nom d´un préfet de police parisien et guillotine, celui d´un médecin qui préconisa cet instrument par... humanité.
C´est une forme de gloire que de passer à... Lire la suite

Si on vous demande d´où vient le mot « mansarde », vous répondrez à coup sûr de Mansart. Tout comme la poubelle rappelle le nom d´un préfet de police parisien et guillotine, celui d´un médecin qui préconisa cet instrument par... humanité.
C´est une forme de gloire que de passer à la postérité en léguant son nom à une chose comme la mousseline (originaire de Mossoul, en Irak), à un animal comme l´angora (qui nous vient d´Ankara), à un trait de caractère comme tartuf(f)e ou à un terme sportif comme le derby.
En cherchant tous azimuts, on s´aperçoit qu´il y a des centaines de mots qui dérivent de noms propres et ce, dans tous les domaines.
Nous en avons recensé 2500 dans cet ouvrage qui, pourtant, ne prétend pas à l´exhaustivité ! Vous n´emploierez plus les termes ampères, joules, watts et autres coulombs sans songer que ces appellations étranges rappellent les noms de savants et, lorsque vous parcourrez les allées d´un jardin, vous songerez aux grands botanistes qui ont donné leur nom au bégonia, camélia, fuchsia, etc.
L´ensemble est complété par des tableaux qui regroupent quelques-uns de ces mots par affinité : noms de monnaies, de chiens, de chevaux ou de chats, de vins ou de fromages qui, tous, ont pour origine un nom propre.
Á propos de l´auteur :
En une quarantaine de livres, Georges Lebouc a surtout abordé les langues qu´il a enseignées comme l´italien ou l´espagnol ou qu´il a sucées avec le lait maternel comme le bruxellois sans oublier le français, langue de ses ancêtres.
Depuis quelques années, il se consacre surtout à l´histoire anecdotique de Bruxelles, sa ville natale, mais revient à la linguistique avec un ouvrage sur les noms propres devenus communs.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Les Zwanzeurs ; Anthologie De L'Humour Bruxellois Georges Lebouc LABOR LITTERATURE

Voir tous les livres de Georges Lebouc

Autres éditions

2500 noms propres devenus communs Georges Lebouc AVANT-PROPOS

Voir toutes les éditions