20 000 milliards de dollars

Couverture du livre « 20 000 milliards de dollars » de Edouard Tetreau aux éditions Grasset Et Fasquelle
  • Nombre de page : 275
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Economie internationale
Résumé:

Vous voulez la bonne ou la mauvaise nouvelle ?
La bonne : l'Amérique est de retour. Le « Yes we can » de Barack Obama semble avoir galvanisé un pays sous tension, sorti d'une crise sans précédent aucun depuis 1929, et en voie de guérison.
La mauvaise : l'Amérique aura bientôt... Lire la suite

Vous voulez la bonne ou la mauvaise nouvelle ?
La bonne : l'Amérique est de retour. Le « Yes we can » de Barack Obama semble avoir galvanisé un pays sous tension, sorti d'une crise sans précédent aucun depuis 1929, et en voie de guérison.
La mauvaise : l'Amérique aura bientôt (2020) atteint le seuil de 20.000 milliards de dollars de dette publique. Premier créancier : la Chine. Devinez quoi ? D'après Edouard Tétreau, qui conjugue dans ce livre hilarant mais effrayant le talent de l'humoriste et le fiel du pamphlétaire, la première puissance mondiale ne remboursera jamais sa dette. Vous vous en fichez ? Vous avez tort : c'est VOUS qui allez payer.
Après Analyste, plongée au coeur de la folie des marchés financiers, le nouveau Tétreau nous précipite dans l'oeil du cyclone : l'aberration de la puissance américaine, du Kansas à Manhattan, d'une chambre forte à un bureau de lobbyiste. En trois parties, Requiem, Résurrection, Apocalypse, c'est l'Amérique dans tous ses états : la religion comme marché, les 75 millions de chiens domestiques sur-nourris, les vautours de Wall Street qui ne savent rien, disent-ils, des produits toxiques, un taux d'intérêt à 79,9 %, la faillite de Lehman Brothers vue d'un balcon privilégié, mais aussi l'immigration galopante, l'hispanisation de la société, le dynamisme de la Silicon Valley, une visite à Detroit ou à Palo Alto, la Californie propre ou le Mexique en surchauffe.
« Je ne connais pas de pays où l'amour de l'argent tienne une plus large place dans le coeur de l'homme. »  La phrase de Tocqueville est-elle donc toujours d'actualité ?

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Édouard Tétreau répond à nos questions ! (24/02/2011)

1) Qui êtes-vous ? ! (extraits de mon site, www.etatsunisdeurope.com) Je suis né à Soissons le 8 mai 1970. Avec un interlude dans une pension en Écosse, j'ai fait l'essentiel de mes études chez les pères jésuites de la rue Franklin à Paris (Saint Louis de Gonzague), puis à HEC, majeure Entrepreneurs. Mon expérience professionnelle m'a surtout amené à bien comprendre la façon dont fonctionne le monde de la finance : j'étais banquier d'affaires ‘junior' à Londres et à Paris, puis analyste financier à Paris, sur les médias, et investisseur à New York. J'ai monté en novembre 2004 une société de conseil, Mediafin, qui accompagne quelques dirigeants d'entreprises dans l'élaboration de leurs stratégies d'investissements. Mon premier livre est sorti le 1er avril 2005 : Analyste au coeur de la folie financière. J'y racontais les folies de la bulle et du krach internet, et alertais sur les dangers d'une finance qui ne tourne pas vraiment rond. La finance est-elle devenue plus raisonnable après la crise de 2008 ? Vous trouverez la réponse au chapitre «Les trois petits cochons de Wall Street», de mon livre. 2) Quel est le thème central de ce livre ? J'ai mis trois ans à écrire ce livre. L'objet étudié était tellement fascinant, multiple et changeant que j'ai dû noircir plus d'une centaine de carnets Moleskine noirs. Au moins un par semaine. A chaque fois que je croyais avoir compris une réalité de l'Amérique - sa déchéance ou sa réinvention, son esprit pionnier ou son esprit de religion, la défaite cent fois annoncée d'Obama, la crise financière du siècle dont l'Amérique ne se relèverait jamais, etc. une rencontre, une conversation ou un événement nouveaux m'incitaient à penser et écrire le contraire de ce que je venais de formuler. L'Amérique, c'est son identité, est un chantier en perpétuel inachèvement. Mon livre est donc un «court métrage» de cette Amérique que j'ai rencontrée, entre juillet 2007 et juillet 2010. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? La dernière, ou plutôt les trois dernières : faire les États-Unis d'Europe. Adopter la vraie devise américaine, bien plus durable et prometteuse que le dollar : e pluribus unum 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? California Dreamin', des Beach Boys 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Mon amour pour l'Amérique, ma détestation du dollar

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Quand le dollar nous tue Edouard Tetreau GRASSET ET FASQUELLE

Voir tous les livres de Edouard Tetreau

Autres éditions

20 000 milliards de dollars Edouard Tetreau GRASSET ET FASQUELLE

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com