1945

Couverture du livre « 1945 » de Michel Chaillou aux éditions Seuil
  • Date de parution :
  • Editeur : Seuil
  • EAN : 9782020506717
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 260
  • Collection : Fiction et cie
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

J'ai tenté de retrouver les origines de mon esprit, savoir comment il se forma au hasard des gens, des choses, quand encore en enfance, plongé dans son grand balbutiement, on ose à peine nommer ce qui nous entoure, qu'on vit comme à tâtons dans le jour le plus clair, cherchant son coeur,... Lire la suite

J'ai tenté de retrouver les origines de mon esprit, savoir comment il se forma au hasard des gens, des choses, quand encore en enfance, plongé dans son grand balbutiement, on ose à peine nommer ce qui nous entoure, qu'on vit comme à tâtons dans le jour le plus clair, cherchant son coeur, celui des autres, alors que les adultes s'agitent autour comme de beaux diables avec leurs problèmes déraisonnables, trop grands pour nous. Pour moi, ce fut en Bretagne, durant la dernière guerre, l'Occupation allemande, j'ai de 9 à 15 ans, des parents séparés, une mère Éva trop jeune, un père du même âge, Alexandre dit Alex. Éva pour son malheur se remaria avec un médecin, Robert Le Floch, surnommé Bob. En 1944, après maintes tribulations, j'habite avec cet homme taciturne (l'effroi de son silence à mon égard) un hiver, un bout d'été dans une presqu'île battue par un fort ressac (ce ressentiment de la mer), où bientôt se déroulèrent des événements majeurs. J'en ressens encore l'ombre à défaut du soleil qui s'est éclipsé, de la pluie vengeresse qui depuis rabaissa son caquet. Il y avait du vent, un grand qui m'emporte toujours, de l'écume, et tout se salissait vite, sentiments, pensées. À qui se fieroe Sur la plage, le pied enfonçait trop, tout devenait mouvant, incertain. Les vagues se succédaient chargées de périls. Où trouver le sol assez ferme ? Le lieu débarrassé de toute forfaiture ? Le granit ne manque pas, mais la certitude ? Je cherche, avance à l'aveugle, qu'enfin au bout du chemin, les gens ressemblent à ce qu'ils paraissent, qu'il n'y ait plus de traîtrise qu'entre chien et loup, au crépuscule.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • Lechoixdeslibraires.com

    Le narrateur avait entre neuf et quinze ans pendant la seconde guerre. Devenu adulte, au gré des souvenirs, sans véritable chronologie, il revient sur cette période sensible qui a engendré tant de douleurs et l'a enfermé dans une solitude infinie. C'est un cri désespéré d'amour à sa mère Eva qui pourtant l'abandonnait régulièrement à ses grands-parents au gré de ses rencontres. Quand il l'accompagnait, il se retrouvait seul, isolé. Son vrai père était parti sur la route et n'avait pas envie de le connaître, il craignait le deuxième mari de sa mère puis celle-ci commit en cette période l'irréparable. Elle l'emmènera vivre aux côtés des officiers et soldats allemands, seuls Français, ils partageront leur quotidien. Il ressentira pourtant une certaine amitié pour le cuisinier ce qui suscitera un sentiment perpétuel de culpabilité. Aujourd'hui encore, il ne comprend pas pourquoi sa mère l'a emmené vivre avec les Allemands. Il décrit parfaitement son incompréhension qui perdure devant les actes et comportements de sa mère et plus généralement des adultes. Il voulait tant qu'on le regarde, qu'on s'occupe de lui, qu'on lui explique. L'enfant se recroquevillera dans sa solitude et dans ses rêves, cherchera dans la lecture ses réponses. Michel Chaillou et son écriture sublime décrivent parfaitement les sentiments de cet enfant, son incompréhension totale qui demeure, sa profonde solitude, ses questions restées en suspens mais aussi la région nantaise où se déroule cette histoire.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Présent dans les listes

Récemment sur lecteurs.com